SFR proposera ses premières offres commerciales 4G au début de l'année prochaine. L'opérateur est actuellement en train déployer son réseau à Marseille, Lyon et Montpellier. La compétition est lancée, Orange et Bouygues Télécom ayant fait des annonces similaires la semaine dernière.

Il ne manquait plus que l’annonce de SFR. Après Orange et Bouygues Télécom, la filiale de Vivendi dans le secteur des télécommunications a précisé à son tour ses intentions en matière d’Internet mobile en très haut débit. Comme ses concurrents, SFR a commencé à déployer son réseau 4G afin d’être en capacité de proposer ses premières offres commerciales en 2013.

« Nous avons démarré un pilote 4G à Marseille dès septembre 2011. Il y a un déploiement en cours à Lyon et à Montpellier, qui se poursuivra sur d’autres villes, pour une commercialisation début 2013« , a ainsi déclaré Pierre-Alain Allemand, en charge des réseaux chez SFR. À titre de comparaison, Orange se concentre à l’heure actuelle sur Marseille et Bouygues Télécom sur Lyon.

Ce déploiement s’accompagnera dans la foulée d’une amélioration des performances du réseau 3G. D’ici la fin de l’année, SFR compte proposer un débit de 21 Mbit/s à 88 % de la population française. Près des deux tiers des clients français du groupe (63 %) pourront même atteindre un débit de 42 Mbit/s. Ces débits seront intégrés dans de nouvelles offres.

L’achat de fréquences 4G, issues du dividende numérique (libération des ondes suite à l’arrêt de la télévision analogique au profit de la TNT), a coûté 1,215 milliard d’euros à SFR. 150 millions d’euros ont été dépensés pour l’achat d’un bloc de fréquence 15 MHz duplex dans la bande des 2,6 GHz et 1,065 milliard d’euros ont été déboursés pour l’achat des blocs B+C 10 MHz duplex dans la bande des 800 MHz.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés