L'iPad 3 est désormais en vente dans une douzaine de pays, dont la France. Comme à chaque fois, les fans de la marque ont répondu à l'appel d'Apple et sont massés très tôt devant les Apple Store pour obtenir la tablette. Un rituel qui a également mis en lumière un trafic destiné à alimenter les pays de l'est de l'Europe et la Russie.

C’est un rituel immuable. À chaque fois qu’Apple commercialise un nouveau gadget, de longues files d’attente apparaissent devant les Apple Store du monde entier. Qu’il s’agisse d’un smartphone, d’un ordinateur portable ou d’une tablette, une cohorte de fans se masse aux portes des boutiques de la firme de Cupertino pour espérer faire parti des premiers acquéreurs.

L’iPad attire les fans…

Sans surprise, l’iPad troisième génération a aussi eu droit à cet honneur. La dernière tablette de l’industriel américain est en effet disponible à l’achat depuis ce vendredi dans plusieurs pays, incluant les États-Unis, le Japon, la Suisse, l’Australie, Hong Kong, Singapour, le Canada et plusieurs pays européens (France, Allemagne et Royaume-Uni).

Le 23 mars, Apple déploiera l’iPad 3 dans vingt-cinq nouveaux pays, dont la plupart sont en Europe. Sans nul doute, la dernière génération rencontrera un grand succès commercial. L’entreprise américaine a en effet enregistré une rupture de stock pour les pré-commandes, alors même que l’appareil est décrit comme une simple évolution de l’iPad 2 et non une véritable révolution.

Certains inconditionnels de la marque à la pomme n’ont pas hésité à faire le pied de grue plusieurs heures durant, quitte à venir dès la veille pour avoir une bonne place dans la queue. Et si les files d’attente étaient majoritairement composées de nationaux, la présence de « touristes » étrangers a été observée à de nombreuses reprises, aussi bien à Paris qu’à Tokyo ou Londres.

…et les trafics

Ces clients ne sont pas là pour obtenir un iPad 3. Ils viennent pour alimenter un marché parallèle dans les pays de l’est de l’Europe et en Russie. Certains acheteurs sont en effet repartis avec des dizaines d’iPad sous le bras, afin de les revendre beaucoup plus cher à l’étranger. En effet, Apple compte mettre à disposition l’iPad 3 dans le monde entier par vagues successives, laissant ainsi un créneau au marché noir.

C’est l’explication donnée par France 3 Paris, sur YouTube : « Ici à l’Apple Store Opéra de Paris, le 16 mars 2012, des dizaines de personnes des pays de l’Est occupent la première partie de la queue qui s’est formée dans la nuit. Objectif : acheter un maximum de tablette de la firme à la pomme pour les revendre sur eBay, parfois au double du prix« .

« Ils visent le marché russe, où le nouvel iPad ne sera mis en vente qu’à partir du 23 mars. Certaines annonces sont d’ailleurs en ligne depuis plusieurs jours sur le célèbre site d’enchères, alors que la tablette n’est disponible que depuis ce matin« .

Partager sur les réseaux sociaux

Plus de vidéos