Les voyageurs se rendant aux Jeux olympiques de Londres par le tunnel sous la Manche ne seront pas coupés du monde pendant le trajet. Les quatre opérateurs français vont mettre en place d'ici juillet, en partenariat avec Eurotunnel, une technologie d'Alcatel-Lucent qui permettra aux usagers d'accéder aux réseaux 2G et 3G même à 100 mètres sous la mer.

Bonne nouvelle pour ceux qui passeront par le tunnel sous la Manche pour assister aux Jeux olympiques d’été de 2012. D’ici juillet, les quatre principaux opérateurs français auront mis en place, en partenariat avec Eurotunnel, les infrastructures nécessaires pour permettre aux voyageurs en train ou en navette d’utiliser les réseaux 2G et 3G pendant la durée du trajet.

Long de plus de 50 kilomètres et plongeant jusqu’à 107 mètres sous le niveau de la mer, le tunnel sous la Manche ne permet pas de passer des communications avec l’extérieur depuis un téléphone mobile. Selon un communiqué du ministère de l’industrie cité par Le Point, il a fallut faire appel à la firme française Alcatel-Lucent pour fournir la technologie adéquate. Celle-ci sera activée peu avant le début des J.O.

Hormis le cas particulier du tunnel sous la Manche, l’accès aux réseaux 2G et 3G sous terre est dans les cartons des opérateurs depuis longtemps. À Paris, un appel d’offres lancé par la RATP doit permettre aux opérateurs de proposer des solutions pour apporter le haut débit mobile afin que les usagers puissent profiter des avantages de la 3G dans les rames du métro et du RER.

( photo : Robin Schroder – CC BY-NC-ND )

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés