Cinq syndicats américains d'acteurs, de scénaristes, de réalisateurs et d'artistes de l'industrie cinématographique s'inquiètent de la redistribution des richesses du service video d'iTunes.

La Fédération américaine des artistes de télévision et de radio, le Syndicat américain des réalisateurs, le Syndicat américain des acteurs, et les deux jumeaux est/ouest du Syndicat américain des scénaristes se sont liés préventivement pour faire front à Apple. Ou plus exactement pour faire front aux studios qui signent avec Apple.

Traditionnellement, chacun des grands corps de métier d’Hollywood reçoit sa part du gateau lorsqu’une licence d’un film ou d’une série télévisée est vendue à un diffuseur ou à un distributeur. Par exemple lorsqu’une chaîne américaine achète les droits de diffuser un épisode d’une série sur son réseau, 1,6 % du montant de la transaction va aux scénaristes, et 3,6 % vont aux acteurs (en plus de leur cachet).

Très logiquement, plus le gateau est gros, plus la part respective de chaque syndicat est grosse. Or à 1,99 $ la vidéo vendue sur iTunes, le gateau ressemble plus à un petit beurre qu’à une pièce montée.

D’où l’inquiétude des syndicats, qui demandent aujourd’hui l’ouverture d’un dialogue avec les studios pour « s’assurer que [leurs] membres sont rétribués proprement pour l’exploitation de leur œuvre« . ABC, qui a cédé les droits des séries Lost ou Desperate Housewives à Apple, se dit ouvert à toute négociation.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés