Après la sommation de la RIAA à plusieurs éditeurs commercialisant des logiciels de P2P dont eDonkey et LimeWire, nombre d'entre eux ont décidé de cesser leurs activités actuelles et de se reconvertir dans des programmes à base de DRM. Mais tout comme eDonkey connaît eMule, LimeWire connaît désormais FrostWire, dont la première version vient de sortir.

FrostWireComme nous avons eu souvent l’occasion de le dire dans le passé, le résultat des menaces de la RIAA contre des éditeurs de logiciels commerciaux sera encore plus dommageable pour elle que l’aurait été l’abstinence. La communauté open-source est en train de récupérer et de développer les projets alternatifs à ceux incriminés par la RIAA suite à la décision Grokster de la Cour Suprême.

Ce n’est pas une nouvelle pour la plupart des lecteursaprès la chute d’eDonkey les développeurs d’eMule seront toujours là et seront même sûrement plus créatifs et autonomes puisque libérés des contraintes de compatibilité avec eDonkey…. C’est la même chose pour LimeWire, dont l’éditeur commence à filtrer les échanges en attendant de créer un réseau contrôlé, exactement comme pour eDonkey.

Mais là aussi comme avec eDonkey, la communauté open-source a repris le projet Limewire en lui donnant le nom de FrostWire. Véritable clone de son aîné, le projet dont le code source est laissé à la disposition de chacun vient de donner naissance à une première version téléchargeable.

La communauté libre open-source, agissant de manière bénévole et désintéressée, est en train de renforcer le paysage du P2P mondial sans se soucier des intérêts financiers des auteurs et producteurs. Il n’y a pas de société derrière ces programmes open-source, pas de marketing, pas de profits ; il y a juste des passionnés qui veulent mettre leurs compétences au service d’une communauté.

Aussi ce que va récolter la RIAA avec ses attaques incessantes est uniquement un effet darwinien : la multiplication des clients P2P et des protocoles… desquels ne restera plus que les réseaux les plus solides et les plus imperméables à l’investigation des RIAA et consorts.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés