La précieuse Fondation Creative Commons créée par le professeur Lawrence Lessig a besoin de financement. Un appel aux dons a été lancé.

Objectif : 225.000 dollars d’ici le 31 décembre 2005. A l’heure où nous écrivons ces lignes, plus de 25.000 dollars ont déjà été donnés à la fondation auteur des fameuses licences Creative Commons. Depuis maintenant trois ans, ces licences dites « libres » ont largement contribué à libérer la diffusion de certains contenus culturels et informatifs sur Internet. Plus de 50 millions d’œuvres seraient d’ores et déjà placées sous une licence Creative Commons (CC).

« Inspirées par les licences libres et le mouvement open source, ces contrats facilitent la diffusion, la réutilisation et la modification d’œuvres (textes, photos, musique, vidéos, sites web…)« , explique la fondation. « Les contrats Creative Commons permettent d’autoriser à l’avance le public à effectuer certaines utilisations selon les conditions exprimées par l’auteur« .

Sur Ratiatum, par exemple, l’ensemble des articles que vous lisez sont publiés sous une licence Creative Commons qui vous autorise à les reproduire sous certaines conditions. Les morceaux de musique que vous trouvez en téléchargement grâce à notre partenaire Jamendo sont également placés sous des licences de type Creative Commons. Aujourd’hui de très nombreux blogs autorisent la reproduction de leurs billets grâce à ces contrats, et l’on trouve même un nombre croissant de livres publiés sous des conditions similaires (voir par exemple Du bon usage de la piraterie de Florent Latrive).

Tous les média (films, littérature, presse, photographie, musique…) sont touchés par la licence qui vise à assouplir le régime traditionnel légal du droit d’auteur. Dans un climat de lutte contre les pirates, les Creative Commons sont venus apporter un véritable bol d’air, un drapeau vert qui dit à tout le monde : « copiez moi ».

Nés aux Etats-Unis, les contrats Creative Commons ont été traduits et adaptés à la législation de 35 pays dont la France. L’ensemble des travaux ont été financés jusqu’à présent par de grandes fondations. « Mais désormais nous avons besoin de montrer au monde entier que notre appui va bien plus loin que les conseils d’administration des fondations« , estime Creative Commons. Pour encourager les dons, la fondation offre des cadeaux (stickers, badges et tshirt à l’image de la fondation) à ses plus généreux donateurs.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés