Trois ans après la découverte d'un souci technique au niveau de la suppression des photos, Facebook a expliqué être sur le point de le résoudre définitivement. L'ancien système de stockage est en effet en train de remis à niveau, ce qui permettra d'effacer définitivement un cliché mis en ligne par un membre du site 45 jours après sa demande. C'est en tout cas ce que promet Facebook.

Facebook a beau être un poids lourd du net, certaines des fonctionnalités les plus simples du réseau social semblent manifestement lui poser quelques difficultés. C’est notamment le cas de la suppression d’un contenu mis en ligne par un membre du site communautaire. Il s’avère, selon les constatations du site spécialisé Ars Technica, que certains clichés restent sur Facebook malgré la demande de suppression.

Ce problème technique n’aurait évidemment qu’une importance toute relative s’il s’avérait être très récent. Or, cela fait désormais trois ans qu’Ars Technica a rapporté pour la première fois l’existence de ce souci. Et depuis, aucune avancée notable n’a été constatée. Certaines photos restent accessibles à travers le système de cache, comme si seul le « raccourci » était supprimé mais pas le fichier source.

En 2009 puis en 2010, Facebook avait alors assuré qu’il allait se pencher sur le problème. Force est de constater que cela n’a pas été fait ou alors que la difficulté est plus importante que prévue. La mise en cache des photos sur les serveurs CDN (Content Delivery Network) semble ne pas être intégrée lorsque l’utilisateur, en appuyant sur le bouton supprimer, donne l’instruction de détruire le contenu.

Contacté par Ars Technica, Facebook a confirmé la persistance du bug de suppression. « Le système que nous avons utilisé pour le stockage photo pendant quelques années n’a pas toujours permis de supprimer les images des CDN dans un délai raisonnable, même si elles ont été immédiatement retirées du site » a expliqué Frederic Wolens, un porte-parole, avant de promettre la prochaine résolution du bug.

« Nous avons travaillé dur pour migrer notre système d’hébergement de photos vers un nouveau mécanisme qui garantit que les clichés seront complétement supprimés dans un délai de 45 jours après la réception de la requête« , lorsque l’utilisateur clique sur le bouton supprimer. Et d’après Frederic Wolens, le déploiement de ce nouveau système est pratiquement achevé.

« Le processus est proche d’être complété et il n’y a plus qu’un très faible pourcentage de photos d’utilisateurs qui sont encore sur l’ancien système à attendre la migration. […] Nous estimons que cette étape sera achevée d’ici un mois ou deux, et à ce moment-là nous vérifierons que la migration est terminée nous désactiverons alors l’ensemble de l’ancien contenu« .

Il reste désormais à s’assurer que les difficultés repérées par Ars Technica ont, cette fois, bien été résolues. Tout porte néanmoins à croire que Facebook va enfin régler ce souci. Il faut en effet rappeler que le réseau social est désormais dans la ligne de mire de la FTC. Ce dernier va régulièrement lancer des audits indépendants afin de contrôler la confidentialité des données personnelles des utilisateurs.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés