HP n'abandonnera pas webOS, malgré la mise à disposition de son code source. Au contraire, la PDG Meg Whitman a affirmé que c'était l'occasion de bâtir un OS meilleur qu'iOS ou Android, avec la communauté.

HP veut affirmer son soutien à webOS, le système d’exploitation mobile acquis lors du rachat de Palm. Même si la firme américaine a arrêté la commercialisation de terminaux équipés de la plate-forme, elle a choisi de la libérer en open-source en suivant un calendrier précis et compte lui donner une place de choix dans le secteur.

La PDG Meg Whitman a en effet expliqué qu’HP allait « bâtir un nouveau projet » avec la communauté des développeurs. « Nous allons créer un nouvel OS qui aura d’énormes avantages sur iOS, qui est un système fermé, et sur Android qui est extrêmement fragmenté et risque d’être finalement plus fermé avec l’acquisition de Motorola Mobility par Google« .

La patronne d’HP ne donne pas plus de détails dans cette interview accordée à CRN. Cependant, ses propos confirment ce dont nous avions déjà parlé. La firme avait, en effet, annoncé avoir choisi la licence Apache 2.0 pour la libération de webOS car elle lui offrait « un cadre légal qui permet un équilibre entre l’innovation ouverte et une expérience utilisateur fiable« . Elle veut ainsi bénéficier de l’ouverture et de la communauté d’Android en gardant la cohérence d’iOS.

En d’autres termes, HP veut le beurre et l’argent du beurre. Un pari risqué mais qui pourrait s’avérer très payant s’il arrivait à le relever. La firme pourrait relancer la fabrication de terminaux webOS en disposant d’une plate-forme plus populaire et espérer faire de meilleurs ventes que par le passé.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés