Publié par Guillaume Champeau, le Mercredi 25 Janvier 2012

Le P2P explose après la fermeture de MegaUpload

La fermeture de MegaUpload et de MegaVideo a eu pour effet d'augmenter sensiblement le nombre d'utilisations des réseaux Peer-to-Peer, en particulier sur BitTorrent. La tendance se confirme également en France, malgré la présence de l'Hadopi en gendarme des réseaux P2P.

Les internautes qui avaient pris pour habitude de télécharger des films sur MegaUpload ou de regarder des séries TV en streaming sur MegaVideo vont-ils tous se jeter sur l'offre légale pour assouvir leur soif de contenus ? Si c'est le rêve des ayants droit, rien aujourd'hui ne permet de constater le moindre effet positif de la fermeture de MegaUpload sur la rémunération des ayants droit. C'est trop tôt. En revanche, on constate déjà un effet au moins temporaire sur la fréquentation des réseaux P2P, qui augmente.

Le constructeur de routeurs Ipoque, qui analyse la nature des paquets transmis sur Internet, publie un observatoire de l'usage de la bande passante à travers le monde, qui montre une explosion du trafic P2P en Europe dès le jour de la fermeture de MegaUpload, le 19 janvier dernier :

Dans le détail, on remarque que c'est surtout BitTorrent qui a bénéficié d'un intérêt renouvelé après la fermeture du site, qui hébergeait de nombreux contenus proposés par les sites de liens illégaux. Le protocole eDonkey utilisé par eMule en a aussi profité, mais dans une moindre mesure :

Les partages de fichiers sur eMule, qui étaient devenu presque totalement noyés sous les téléchargements par BitTorrent, sont brutalement réapparus le 19 janvier (le logiciel Pando, qui apparaît sur ce graphique avant la fermeture de MegaUpload, est principalement destiné aux échanges de fichiers entre amis, et peut difficilement se classer dans la même catégorie) :

Le site Peerates.net, qui publie des statistiques détaillées sur l'usage des serveurs eMule, note aussi une progression sur le mois de janvier, mais elle apparaît beaucoup moins nettement. Le nombre de recherches effectuées sur le protocole eDonkey depuis le début de l'année en France serait ainsi passé de 110 000 au début du mois à 200 000 aujourd'hui. Mais on ne distingue pas un véritable effet MegaUpload :

"Globalement, on ne voit pas une tendance à l'augmentation très nette. Mais lorsque l'on observe les données par pays, on constate que pour la plupart des pays européens le nombre d'utilisateurs augmente régulièrement depuis le 1er janvier, avec une petite accélération sur les derniers jours qui pourrait effectivement être liée à la disparition des liens MegaUpload et consorts. Mais il faut voir sur une durée plus longue pour s'assurer de la tendance", nous confirme Superadmin, l'administrateurs de Peerates.net.

Le calcul des chiffres sur eMule est aussi rendu plus compliqué par le fait que désormais, une grande majorité d'utilisateurs (plus de 75 % selon les estimations) utilisent principalement le réseau décentralisé Kad implémenté dans eMule, et non plus le réseau eDonkey originel qui repose sur les serveurs observés par Peerates.net. "Concernant uniquement les requêtes entendues par les serveurs eDonkey de Peerates.net, et donc pas l'ensemble des serveurs eDonkey ni le réseau Kad, depuis la fermeture de MegaUpload on est passé d'une moyenne assez stable d'environ 20 000 IP françaises différentes chaque jour à plus de 30 000".

La tendance serait bien là égamement en France, et ce malgré l'Hadopi qui envoie ses avertissements exclusivement sur la base d'adresses IP collectées sur les réseaux Peer-to-Peer. La Haute Autorité est censée agir en France comme une digue qui empêchera le reflux des internautes vers les bonnes vieilles méthodes de téléchargement et de partage des contenus. Ce qui - au passage - accroit les tensions autour des promesses d'abrogation de l'Hadopi par François Hollande.

Publié par Guillaume Champeau, le 25 Janvier 2012 à 10h23
 
116
Commentaires à propos de «Le P2P explose après la fermeture de MegaUpload»
Inscrit le 02/07/2011
477 messages publiés
Temps de passer aux IPs black listées et basta :
http://iiscn.wordpre...age-hadopi-etc/

Et puis ça :
http://iiscn.wordpre...umerique-draft/

Sans oublier qu'aujourd'hui c'est aussi ça :
http://iiscn.wordpre...le-et-lenergie/
[message édité par yt75 le 25/01/2012 à 10:27 ]
Inscrit le 29/01/2011
48 messages publiés
Et hop on recommence encore une fois!
Cette fois ci avec un VPN, ça coutera moins cher que RIP megaupload
Inscrit le 17/03/2010
119 messages publiés
De toutes façons, c'est certains que les gens vont pas passer sur l'offre légale, puisqu'il n'y en a pas...

(je parle d'une offre légale dématérialisée sans DRM avec des prix adaptés au mode de distribution sur internet. Musique streaming exceptée).


Les SeedBox et les VPN sont moins chers que MU en plus c'est vrai.
[message édité par Yaourt le 25/01/2012 à 10:32 ]
Inscrit le 19/11/2009
367 messages publiés
Hum, c'est donc après l'arrêt du direct download qu'on peut enfin voir la preuve éclatante de la formidable efficacité d'Hadopi qui a fait reculer le téléchargement en P2P en France, ou pas. Remarque maintenant l'existence d'Hadopi trouve une justification, ils vont avoir quelque chose à surveiller
Inscrit le 16/07/2004
913 messages publiés
bug, le 25/01/2012 - 10:29
Et hop on recommence encore une fois!
Cette fois ci avec un VPN, ça coutera moins cher que RIP megaupload


Peerblock + N'importe-quel-logiciel-de-p2p suffit amplement.

Sans même parler des bases de données d'adresse ip que l'on peut déniché sur les requêtes automatisé via les logiciel de p2p (et donc par définition suspect)

Et sans même investir un popek.Je trouve que c'est une bonne occasion de redonner au P2P ses lettres de noblesse,loin des sociétés mafieuse au clause d'utilisation complètement débile et de la centralisation,concept totalement a l'inverse du fonctionnement naturel d'internet.
Inscrit le 06/05/2010
37 messages publiés
Je pense qu'un peu de patience suffira.Depuis mes nombreux sites de référencements,certains utilisent déja d'autre plates formes pour le DDL et qui remplacent fort bien les fileserves et filesonic et Mégaupload par ex.Pas de souci à avoir sinon éviter le P2P.
Inscrit le 28/05/2009
1276 messages publiés
Inscrit le 26/05/2009
1393 messages publiés
Je me suis remis au torrent pour avoir des raw pour les séries asiatiques.

Et sa va aussi vite que le DDL, j'ai une dedibox lol
Inscrit le 20/09/2011
5137 messages publiés
Yaourt, le 25/01/2012 - 10:30
De toutes façons, c'est certains que les gens vont pas passer sur l'offre légale, puisqu'il n'y en a pas...

(je parle d'une offre légale dématérialisée sans DRM avec des prix adaptés au mode de distribution sur internet. Musique streaming exceptée).


Les SeedBox et les VPN sont moins chers que MU en plus c'est vrai.


Soit honnête. Du moment où l'offre légale te demandera de verser 1 centime, tu la refuseras.
Inscrit le 17/03/2010
119 messages publiés
zig, le 25/01/2012 - 10:59


Soit honnête. Du moment où l'offre légale te demandera de verser 1 centime, tu la refuseras.

Qu'est ce que tu en sais ? Le seul fait que tu poses affirme ce genre de chose en dit long sur ton honnêteté en revanche.


Je suis un gros consommateur sur steam et sur l'appstore : parce que c'est simple et pas cher.


Les gens sont prêt à payer pour de la simplicité, à condition que le prix soit psychologiquement acceptable pour du dématérialisé. Moi le premier. Désolé si tu n'es pas du même bord.
Inscrit le 14/07/2004
7791 messages publiés
flob (Modérateur(rice)) le 25/01/2012 à 11:08
zig, le 25/01/2012 - 10:59
Soit honnête. Du moment où l'offre légale te demandera de verser 1 centime, tu la refuseras.

Tu veux un exemple ?
La Vod sur ton FAI : Simple, pratique, moi je suis pour.
Premier probleme, moi je recois pas la télé via ADSL, alors ils pourront faire des offres illimités à 1€ (meme à 0€ pour le coup) je pourrais pas en profiter.
Inscrit le 16/07/2004
913 messages publiés
zig, le 25/01/2012 - 10:59
Yaourt, le 25/01/2012 - 10:30
De toutes façons, c'est certains que les gens vont pas passer sur l'offre légale, puisqu'il n'y en a pas...

(je parle d'une offre légale dématérialisée sans DRM avec des prix adaptés au mode de distribution sur internet. Musique streaming exceptée).


Les SeedBox et les VPN sont moins chers que MU en plus c'est vrai.


Soit honnête. Du moment où l'offre légale te demandera de verser 1 centime, tu la refuseras.


Comme les forfait mobile à 2€ chez free ?
Inscrit le 31/07/2007
13 messages publiés
Et je rappelle que le P2P, ça peut aussi servir à échanger des médias sous licence libre ou licence de libre diffusion, ... donc légalement ! ---< http://www.freetorrent.fr
Inscrit le 16/07/2004
913 messages publiés
Yaourt, le 25/01/2012 - 11:08
Qu'est ce que tu en sais ? Le seul fait que tu poses affirme ce genre de chose en dit long sur ton honnêteté en revanche.

Je suis un gros consommateur sur steam et sur l'appstore : parce que c'est simple et pas cher.

Les gens sont prêt à payer pour de la simplicité, à condition que le prix soit psychologiquement acceptable pour du dématérialisé. Moi le premier. Désolé si tu n'es pas du même bord.


Bienvenue au club camarade !!!
[message édité par DarKCaLLiSTo le 25/01/2012 à 11:15 ]
Inscrit le 15/06/2011
488 messages publiés
zig, le 25/01/2012 - 10:59

Yaourt, le 25/01/2012 - 10:30
De toutes façons, c'est certains que les gens vont pas passer sur l'offre légale, puisqu'il n'y en a pas...

(je parle d'une offre légale dématérialisée sans DRM avec des prix adaptés au mode de distribution sur internet. Musique streaming exceptée).


Les SeedBox et les VPN sont moins chers que MU en plus c'est vrai.



Soit honnête. Du moment où l'offre légale te demandera de verser 1 centime, tu la refuseras.

Si l'on considère que le juste prix est égal à zéro, effectivement (et sur certain navet, faudrait même me payer...).
Inscrit le 17/03/2010
119 messages publiés
D'ailleurs en parlant du problème de "pas verser un centime". Megaupload s'est fait des centaines de millions sur ce principe. Sur megaupload, on pouvait très bien ne pas payer, et pourtant miracle ça marchait quand même, car des gens sont prêts à payer ! INCROYABLE...

Avouez par contre que c'est con d'enrichir un mec en nouvelle zélande, alors que l'argent pourrait directement retourner aux créateurs des contenus...
Inscrit le 15/06/2011
488 messages publiés
Le seul modèle qui vaille selon moi, c'est de faire payer en amont CAD en négociant des accords entre fai/producteurs de manière à ce que ce soit transparent pour l'utilisateur final.

Mais bon...
Inscrit le 03/11/2008
568 messages publiés
cool ma mule va reprendre du poil de la bête !!!
Inscrit le 26/02/2008
799 messages publiés
zig, le 25/01/2012 - 10:59
Soit honnête. Du moment où l'offre légale te demandera de verser 1 centime, tu la refuseras.


Ah bon, c'est pour ça que je paye 55 euros par an pour un VPN ? Plus de temps en temps un abonnement à 10 euros sur les sites de DDL ? J'estime à une centaine d'euros par an l'argent que je dépense pour avoir le confort de télécharger du contenu.

Ce fric, je le reverserai bien aux artistes à la place de ces parasites qui profitent du système, mais ces derniers m'offrent un confort et une liberté inégalée, ainsi qu'un prix réduit pour un accès large à la musique et aux films, ce que ne fait absolument pas l'offre légale.

Le jour ou je pourrai rémunérer les artistes créateurs (pas les intermédiaires) directement, je le ferai.

Tout ça ne m'empêche absolument pas d'acheter par ailleurs des blu-ray, des jeux videos et même des CD quand ça me plaît vraiment.
[message édité par softangel le 25/01/2012 à 11:39 ]
Inscrit le 09/08/2010
601 messages publiés
zig, le 25/01/2012 - 10:59
Yaourt, le 25/01/2012 - 10:30
De toutes façons, c'est certains que les gens vont pas passer sur l'offre légale, puisqu'il n'y en a pas...

(je parle d'une offre légale dématérialisée sans DRM avec des prix adaptés au mode de distribution sur internet. Musique streaming exceptée).


Les SeedBox et les VPN sont moins chers que MU en plus c'est vrai.


Soit honnête. Du moment où l'offre légale te demandera de verser 1 centime, tu la refuseras.


Pfff c'est facile de dire cela vu qu'on ne nous l'a même pas proposé.

Si les gens sont OK pour payer des abonnements megaupload / vpn / seedbox alors ils sont OK pour acheter des ?uvres avec ce même budget. Seulement ces sites la n'existent pas (avec un si grand catalogue, sans contrainte de DRM ou autre)
Inscrit le 24/02/2009
363 messages publiés
zig, le 25/01/2012 - 10:59
Yaourt, le 25/01/2012 - 10:30
De toutes façons, c'est certains que les gens vont pas passer sur l'offre légale, puisqu'il n'y en a pas...

(je parle d'une offre légale dématérialisée sans DRM avec des prix adaptés au mode de distribution sur internet. Musique streaming exceptée).


Les SeedBox et les VPN sont moins chers que MU en plus c'est vrai.


Soit honnête. Du moment où l'offre légale te demandera de verser 1 centime, tu la refuseras.


Pour 5€/mois voire 10€/mois pour de l'illimité, je te parie que 95% des gens intéressés par le téléchargement d'oeuvres culturelles seraient prêts à signer. Par contre, si on conserve le système de paiement à l'unité c'est moins sûr.
[message édité par Aldebran le 25/01/2012 à 11:44 ]
Inscrit le 26/02/2008
799 messages publiés
Par ailleurs, un gros problème de l'offre légale, c'est de coller le même modèle économique que pour le marché physique : on fait un paiement par fichier (ou groupe de fichiers dans le cas d'un album).

C'est, pour moi, tout simplement un frein INSTANTANE à l'achat.

Le fait de payer forfaitairement pour un VPN ou un site de DDL avec téléchargement illimité, ça efface totalement ce sentiment de se faire arnaquer en payant pour un truc qu'on peut avoir "gratuitement" à côté.

Je ne parle même pas des DRM, des contraintes qui font qu'il faut installer tel ou tel logiciel propriétaire d'un site en particulier pour rapatrier les fichiers sur son ordi, les formats minables proposés pour les videos, alors que je peux avoir du MKV 1080p en p2p... Bref.

Et sinon, hors de question de payer pour du streaming comme deezer, ou même pour des films sur des sites de streaming video, c'est grotesque, j'aurais l'impression de littéralement jeter mon argent par la fenêtre...
[message édité par softangel le 25/01/2012 à 11:49 ]
Inscrit le 29/09/2009
573 messages publiés
De toutes façons, c'est certains que les gens vont pas passer sur l'offre légale, puisqu'il n'y en a pas...

(je parle d'une offre légale dématérialisée sans DRM avec des prix adaptés au mode de distribution sur internet. Musique streaming exceptée).


Les SeedBox et les VPN sont moins chers que MU en plus c'est vrai.


tu a s tout a fait raison les offres legales y en a pas ,ils disent telecharger illegalemment ,c'est du vol ,ses politiciens ils mettent la charrue avant les boeufs.
il ya pas que sa ,le telechragemment illegal c'est qu'une façade.
Inscrit le 05/03/2009
661 messages publiés
Yaourt, le 25/01/2012 - 11:08
zig, le 25/01/2012 - 10:59


Soit honnête. Du moment où l'offre légale te demandera de verser 1 centime, tu la refuseras.

Qu'est ce que tu en sais ? Le seul fait que tu poses affirme ce genre de chose en dit long sur ton honnêteté en revanche.


Je suis un gros consommateur sur steam et sur l'appstore : parce que c'est simple et pas cher.


Les gens sont prêt à payer pour de la simplicité, à condition que le prix soit psychologiquement acceptable pour du dématérialisé. Moi le premier. Désolé si tu n'es pas du même bord.

+1
Inscrit le 06/04/2011
3967 messages publiés
Aldebran, le 25/01/2012 - 11:42
zig, le 25/01/2012 - 10:59
Yaourt, le 25/01/2012 - 10:30
De toutes façons, c'est certains que les gens vont pas passer sur l'offre légale, puisqu'il n'y en a pas...

(je parle d'une offre légale dématérialisée sans DRM avec des prix adaptés au mode de distribution sur internet. Musique streaming exceptée).


Les SeedBox et les VPN sont moins chers que MU en plus c'est vrai.


Soit honnête. Du moment où l'offre légale te demandera de verser 1 centime, tu la refuseras.


Pour 5
€/mois voire 10
€/mois pour de l'illimité, je te parie que 95% des gens intéressés par le téléchargement d'oeuvres culturelles seraient prêts à signer. Par contre, si on conserve le système de paiement à l'unité c'est moins sûr.

5€ par mois ,je signe des 2 mains
en ce moment numéricable fait une offre à 1€ le film en VOD , mais faut voir les films ; des vieux trucs vus et revus ou des bouses
donc ininteressant
[message édité par dannyel le 25/01/2012 à 11:58 ]
Inscrit le 06/04/2011
3967 messages publiés
u torrent est il fiable , crypté ?
Inscrit le 03/10/2011
6747 messages publiés
Ceux qui sont contents, c'est les FAI, plus besoin de payer pour de la bande passante.
Inscrit le 05/05/2009
145 messages publiés
Le jour ou je pourrai rémunérer les artistes créateurs (pas les intermédiaires) directement, je le ferai.


Le problème, c'est qu'en attendant, les éditeurs indépendants crèvent et ne peuvent pas prendre en charge l'édition de certains films parce que le public n'achète pas.

On peut prendre ne France l'exemple de Gaumont : aucun BR de leur gamme Classiques n'a été rentable. Dans le meilleur cas, certains titres se sont vendus à tout juste 1 000 exemplaires. Qui financent alors ? Vous, moi, à travers le CNC qui subventionne des titres que seuls 1 000 personnes achètent.

L'offre légale, elle est aussi là, elle est régulièrement en promo, et visiblement, elle n'intéresse pas grand monde. Alors, à quoi bon ?

Alors oui, il est bien, en attendant, de continuer à acheter en fonction de ses préférences, bien entendu. Mais hormis un système qui pourras permettre de faire des dons individuels (au ràalisateur d'un film, à un chanteur / groupe, un acteur, etc) et non pas à un tout (le CD de machin produit par truc et distribué par bidule), je pense qu'il faut sincèrement ne pas oublier qu'il y aussi des "tout" formidables qui nous attendent déjà.

Histoire d'acheter ce que vous financez déjà via vos impôts et tout le toutim.
[message édité par tenia le 25/01/2012 à 12:17 ]
Inscrit le 05/05/2009
145 messages publiés
Aldebran, le 25/01/2012 - 11:42
Pour 5€/mois voire 10€/mois pour de l'illimité, je te parie que 95% des gens intéressés par le téléchargement d'oeuvres culturelles seraient prêts à signer. Par contre, si on conserve le système de paiement à l'unité c'est moins sûr.


A l'heure actuelle, un DVD, c'est au minimum du minimum 1€ chez CDiscount. Un BR, je ne crois pas en avoir vu à moins de 2-3 € pièce.

Il est, je pense, évident qu'à partir du moment ou l'offre illimitée plafonnerait à même 10 €/ mois, cela signifie que l'offre matérielle telle qu'elle existe sera automatiquement délaissée si l'offre démat' suit en qualité. Pourquoi achèterais-je 10€ un BR si je peux inclure un HD Rip (ou le BR entier) dans mon offre illimitée ?

Ou alors, l'offre démat' sera techniquement toujours aussi moisie qu'aujourd'hui.

Ce qui signifie que les éditeurs indépendants ont bien du souci à se faire, parce que rentabiliser une restauration à 100 000€ sera encore plus difficile qu'aujourd'hui.
Inscrit le 20/06/2009
2253 messages publiés
deadalnix (Animateur/Modérateur Actualités) le 25/01/2012 à 12:19
C'est bien ce que j'avais cru constater. Les chiffres vont dans le sens de mon ressenti. C'est bon, vive l'internet, le minitel est facilement stoppable, j'espère que les gens le retiendront, mais rien n'est moins sur.

HADOPI ne flashe plus personne depuis que TMG est déconnecté, donc pas de soucis. Et s'ils deviennent agressif, tout le monde va passer sur le p2p crypté.
Inscrit le 20/06/2009
2253 messages publiés
deadalnix (Animateur/Modérateur Actualités) le 25/01/2012 à 12:20
zig, le 25/01/2012 - 10:59
Yaourt, le 25/01/2012 - 10:30
De toutes façons, c'est certains que les gens vont pas passer sur l'offre légale, puisqu'il n'y en a pas...

(je parle d'une offre légale dématérialisée sans DRM avec des prix adaptés au mode de distribution sur internet. Musique streaming exceptée).


Les SeedBox et les VPN sont moins chers que MU en plus c'est vrai.


Soit honnête. Du moment où l'offre légale te demandera de verser 1 centime, tu la refuseras.


C'est ridicule, et en contradiction avec les faits. De nombreuses personnes ont payé megaupload, preuve que les gens sont prêts à payer si l'offre fournie leur apporte quelque chose.
Inscrit le 20/06/2009
2253 messages publiés
deadalnix (Animateur/Modérateur Actualités) le 25/01/2012 à 12:23
dannyel, le 25/01/2012 - 11:56
5
€ par mois ,je signe des 2 mains
en ce moment numéricable fait une offre à 1
€ le film en VOD , mais faut voir les films ; des vieux trucs vus et revus ou des bouses
donc ininteressant


Je t'aurais dit la même chose il y a quelques mois. Maintenant, j'estime que cette industrie est trop dangereuse pour les libertés et vote donc avec mon porte monnaie. Même avec une offre légale qui me conviendrait, je signerait pas (ou plutôt plus).
Inscrit le 16/08/2010
1280 messages publiés
On peut se demander pourquoi ils avaient arrêté le P2P pendant l'ère MegaUpload.
Moi ma seedbox n'a jamais eu le temps de refroidir, elle continue au même rythme qu'avant.
Inscrit le 08/02/2005
920 messages publiés
dannyel, le 25/01/2012 - 11:59
u torrent est il fiable , crypté ?


Il n'est pas crypté, mais bon la hadopi n'étant là que pour pouvoir être agité par sarkozy pour l'élection, on s'en fiche un peu qu'un logiciel soit crypté ou non...
Inscrit le 10/06/2011
1063 messages publiés
@Dannyel
Non il n'est pas crypté. Mais avec PeerBlock tu seras relativement tranquille.
Sinon tu peux passer à I2P
Je te joins l'explication de l'I2P par Korben :
http://korben.info/c...taller-i2p.html
Inscrit le 25/08/2011
6 messages publiés
Et le bon vieux Usenet ou newsgroup en cryptage SSL ou via un VPN...

Certains propos me font sourire, ni Hollande, ni aucun candidat ne forcera la mise en place d'un système de licence globale... LOBBYING!!!!

mais bon, restez doux rêveurs.

Sinon,bon article NUMERAMA comme souvent, et de nouvelles technologies de partage vont très bientôt pointer le bout de leur nez, ce qui n'empêche pas d'acheter les films, livres, journaux ou sons de réalisateurs, auteurs, rédactions ou artistes qui le méritent...

Restons des citoyens libres,soyons des internautes honnêtes.
[message édité par Solever le 25/01/2012 à 13:11 ]
Inscrit le 28/12/2010
3690 messages publiés
Mort de rire... Sarkooo ? Il est où mon Sarko ?? Il est où le clébard des Majors ? Dis-voir mon Sarko, toi et l'autre touriste sexuel de la rue de Valois, vous étiez pas en train de dire que grâce à Hadopi, l'utilisation des réseaux P2P avait reflué ? Dis-voir mon Sarko, la vraie raison, tu la perçois maintenant ?
[message édité par U. Harkogansk-Malatesta le 04/02/2012 à 10:14 ]
Inscrit le 07/10/2011
1972 messages publiés
Et c'est tant mieux, car la logique P2P est la seule qui a/aura une réelle portée de fond sur nos sociétés encroutées, que ce soit économiquement, socialement, politiquement.
Inscrit le 30/04/2005
12571 messages publiés
Un petit coucou à mon Bile666 et à Razorback.

Et comme je le disais ironiquement à l'époque: Je pirate pour niquer l'Etat, les taxes et la TVA. (putain quel rebelz à la con je faisais)

http://www.razorback2.com/fr/news/109

Si vous en avez marre d'être pris pour des vaches à lait pour des productions culturelles bas de gamme n'achetez plus rien. A la rigueur allez au cinéma ou aux concerts (ce que je fais) mais pour le reste...

... comme disais Xavier...

http://www.__youtube...feature=related

Inscrit le 07/10/2011
1972 messages publiés
tenia, le 25/01/2012 - 12:10
Le jour ou je pourrai rémunérer les artistes créateurs (pas les intermédiaires) directement, je le ferai.


Le problème, c'est qu'en attendant, les éditeurs indépendants crèvent et ne peuvent pas prendre en charge l'édition de certains films parce que le public n'achète pas.

On peut prendre ne France l'exemple de Gaumont : aucun BR de leur gamme Classiques n'a été rentable. Dans le meilleur cas, certains titres se sont vendus à tout juste 1 000 exemplaires. Qui financent alors ? Vous, moi, à travers le CNC qui subventionne des titres que seuls 1 000 personnes achètent.

L'offre légale, elle est aussi là, elle est régulièrement en promo, et visiblement, elle n'intéresse pas grand monde. Alors, à quoi bon ?

Alors oui, il est bien, en attendant, de continuer à acheter en fonction de ses préférences, bien entendu. Mais hormis un système qui pourras permettre de faire des dons individuels (au ràalisateur d'un film, à un chanteur / groupe, un acteur, etc) et non pas à un tout (le CD de machin produit par truc et distribué par bidule), je pense qu'il faut sincèrement ne pas oublier qu'il y aussi des "tout" formidables qui nous attendent déjà.

Histoire d'acheter ce que vous financez déjà via vos impôts et tout le toutim.


Ce qui se traduit pas : la licence globale est une impasse, un non sens économique, un machin qui se traduirait par une usine à gaz administrative.

Autre remarque : je lis ici des gens pourtant supposés être pointus sur ces sujets qui parlent sans arrêt de Dvd, de Cd. Personnellement, je suis convaincu que ces supports sont devenus des archaïsmes, et vont très vite disparaitre comme supports de diffusion de la culture.
Inscrit le 29/09/2006
28 messages publiés
U., le 25/01/2012 - 13:16
Mort de rire... Sarkooo ? Il est où mon Sarko ?? Il est où le clébard des Majors ? Dis-voir mon Sarko, toi et l'autre touriste sexuel de la rue de Valois, vous étiez pas en train de dire que grâce à Hadopi, l'utilisation des réseaux P2P avait reflué ? Dis-voir mon Sarko, la vraie raison, tu la perçois maintenant ?
Con de clebs, va.


MDR --)
Inscrit le 28/12/2010
3690 messages publiés
Vu la durée de protection des droits que je jugerais pertinente, je pense que les Classiques de Gaumont seraient nombreux à tomber dans le domaine public, pour moi. Ou en tous cas, nombreux à échapper à toute forme d'exclusivité de distribution.

Pour le reste, oui la licence légale pose de nombreux problèmes, oui il faut mettre en place un système qui permette de rémunérer directement l'artiste, oui l'offre légale payante n'aura d'attrait que le jour où elle sera totale et réellement modique, simple d'utilisation et sécurisée. Et enfin, oui les supports physiques vont disparaître, la culture se dématérialise, et le support physique deviendra une sorte de "version collector" que pourront acheter les fans, le gros des troupes préférant télécharger les contenus pour exercer ensuite toutes leurs prérogatives d'utilisateur - et j'entends pas là tous les usages possibles, gratuits et sans limite de temps, à l'exclusion de tout usage commercial qui devra nécessairement faire l'objet d'une rétribution complémentaire de l'artiste.
Inscrit le 07/10/2011
1972 messages publiés
U., le 25/01/2012 - 13:36
Vu la durée de protection des droits que je jugerais pertinente, je pense que les Classiques de Gaumont seraient nombreux à tomber dans le domaine public, pour moi. Ou en tous cas, nombreux à échapper à toute forme d'exclusivité de distribution.

Pour le reste, oui la licence légale pose de nombreux problèmes, oui il faut mettre en place un système qui permette de rémunérer directement l'artiste, oui l'offre légale payante n'aura d'attrait que le jour où elle sera totale et réellement modique, simple d'utilisation et sécurisée. Et enfin, oui les supports physiques vont disparaître, la culture se dématérialise, et le support physique deviendra une sorte de "version collector" que pourront acheter les fans, le gros des troupes préférant télécharger les contenus pour exercer ensuite toutes leurs prérogatives d'utilisateur - et j'entends pas là tous les usages possibles, gratuits et sans limite de temps, à l'exclusion de tout usage commercial qui devra nécessairement faire l'objet d'une rétribution complémentaire de l'artiste.


Quelle est la durée des droits d'auteur que vous jugeriez "pertinente" pour musiques/films/livres?

De quelles sortes de droits s'agirait il pour les auteurs?

Quel est la place donnée par vous aux financeurs dans votre système (le cas des films est important, car un film est cher à produire)?

Dans votre système, quelles sortes de distributeurs pourraient exister, et de quelle manière leurs droits seraient liés à ceux des auteurs?

Dans votre système, y a t'il une place ou pas pour des sociétés de perception et redistribution "collective" des droits?
Inscrit le 19/05/2011
57 messages publiés
Contrairement à ce qu'ils disent, les ayants droits (et les gouvernements) n'ont rien à cirer de la rémunération des auteurs, sinon ça fait longtemps qu'un système de licence/mécénat global combiné à un système du genre Flattr (pensez aux "Like" de Facebook) aurait été mis en place... (ce qui permettrait en plus de rémunérer aussi les oubliés comme les blogueurs ou ceux qui font des vidéos sur Youtube...)
D'ailleurs c'est curieux que MegaUpload ait été fermé peu après avoir annoncé développer une plate-forme qui permettrait aux consommateurs de payer directement les artistes...
Inscrit le 19/05/2011
57 messages publiés
La durée des droits d'auteur pertinente est je dirais de 14 ans après la création de l'oeuvre: (et non 70 ans après la mort de l'auteur comme c'est aujourd'hui)
- C'est la durée donnée quand les droits d'auteur ont été inventés en 17XX.
- C'est la durée optimale déterminée par un groupe d'économistes.

Les films n'ont rien à craindre, les gens vont continuer d'aller au cinéma, c'est pour les logiciels qu'il faut s'inquiéter, ils sont les plus durement touchés par le piratage.
Inscrit le 23/07/2011
499 messages publiés
ils vont êtres cons les labs Hadopi =/
Inscrit le 28/12/2010
3690 messages publiés
Amicalement, le 25/01/2012 - 13:46
U., le 25/01/2012 - 13:36
Vu la durée de protection des droits que je jugerais pertinente, je pense que les Classiques de Gaumont seraient nombreux à tomber dans le domaine public, pour moi. Ou en tous cas, nombreux à échapper à toute forme d'exclusivité de distribution.

Pour le reste, oui la licence légale pose de nombreux problèmes, oui il faut mettre en place un système qui permette de rémunérer directement l'artiste, oui l'offre légale payante n'aura d'attrait que le jour où elle sera totale et réellement modique, simple d'utilisation et sécurisée. Et enfin, oui les supports physiques vont disparaître, la culture se dématérialise, et le support physique deviendra une sorte de "version collector" que pourront acheter les fans, le gros des troupes préférant télécharger les contenus pour exercer ensuite toutes leurs prérogatives d'utilisateur - et j'entends pas là tous les usages possibles, gratuits et sans limite de temps, à l'exclusion de tout usage commercial qui devra nécessairement faire l'objet d'une rétribution complémentaire de l'artiste.


Quelle est la durée des droits d'auteur que vous jugeriez "pertinente" pour musiques/films/livres?

De quelles sortes de droits s'agirait il pour les auteurs?

Quel est la place donnée par vous aux financeurs dans votre système (le cas des films est important, car un film est cher à produire)?

Dans votre système, quelles sortes de distributeurs pourraient exister, et de quelle manière leurs droits seraient liés à ceux des auteurs?

Dans votre système, y a t'il une place ou pas pour des sociétés de perception et redistribution "collective" des droits?


- quelques années, de quoi permettre aux auteurs de recevoir rémunération juste et les inciter à réitérer leur acte de création. La durée varierait en fonction du type d'oeuvre, ce genre de réponse s'affine avec le temps, mais tu auras bien compris qu'il s'agit surtout dans mon propos d'inverser la tendance à la prolongation sans fin de la durée des monopoles d'exploitation. Il n'est pas normal qu'un petit fils sans talent vive des rentes procurées par le chef d'oeuvre musical, littéraire ou graphique de son aïeul. Il n'est pas normal qu'un actionnaire de société de production vive pendant plusieurs décennies des rentes tirées d'un long métrage dans lequel il n'a évidemment rien fait.

- je ne comprends pas la question : les auteurs disposent de tous les droits d'auteurs reconnus par la loi. Il n'est pas question de changer cela. Il est question de ramener le monopole d'exploitation à une durée humaine, bénéficiant essentiellement à l'auteur, et non plus à des intermédiaires techniques et économiques qui n'ont plus leur raison d'être compte tenu de la disparition du phénomène de rareté physique.

- je ne suis pas sûr qu'il doive rester un seul distributeur, puisque d'une part la dématérialisation supprime la notion de rareté, et donc de distribution, et puisque d'autre part les consommateurs se chargent eux-mêmes de la diffusion via réseaux P2P. J'imagine que de nouveaux réseaux de distributeurs pourront proposer aux artistes de gérer la diffusion des oeuvres, moyennant une commission particulièrement mince sur le prix de vente. Mais dans les faits, fin des gros distributeurs type FNAC, qui se taillent la part du lion sans avoir le moindre rôle dans l'acte de création. L'auteur redeviendrait le centre du droit d'auteur, et accorderait un pourcentage léger à un distributeur online.

- s'agissant des films, la pluralité d'auteurs complique un peu la réflexion, mais pas au point de la bloquer. Il faut se souvenir que l'immense majorité des films sont payés avant leur projection en salle, et donc a fortiori avant leur distribution sous forme de DVD.

- je pense comme dit plus haut que la notion même de distribution est à relativiser, sinon à abandonner. C'est plutôt la notion d'éditeur qui est à repenser, pour supprimer le caractère vampirique des maisons de disques actuelles, et le remplacer par un travail de promotion et de placement de produit. L'éditeur trouverait à se rémunérer sur les partenariats qu'il identifie (musique pour une publicité, habillage sonore, etc.).

- sociétés de répartition ? comme mon système n'est pas pleinement pensé, mais seulement esquissé, je n'ai pas de réponse définitive à cette question. Je doute qu'elles doivent survivre sous leur forme actuelle. L'idée est quand même de prendre acte de la dématérialisation de nombreux pans de culture, et donc de la disparition des modèles économiques attachés à sa matérialité. Dès lors qu'on met en place un système double permettant (i) la rémunération directe de l'artiste par le "consommateur", et (ii) un système de gestion des usages non individuels, type mécénat global donc, je ne sais pas si des sociétés de répartition seraient très utiles. Mais ça demande réflexion, comme tout le reste. Dommage qu'on ait dépensé tellement de neurones, dans les ministères et les conseils d'administration, pour lutter contre le "piratage" plutôt que d'imaginer la diffusion culturelle de demain...

yt75 a beaucoup de propositions à faire sur ces questions, je t'invite à suivre ses liens, sans préjuger de leur pertinence mais pour montrer que c'est plutôt comme ça qu'il faut réfléchir, à mon sens.

Conséquemment, Hadopi, Dadvsi, SOPA etc. sont de colossaux gaspillages de neurones, d'argent et de temps, pour complaire à des industries scélérates qui ont trahi leur rôle et jouent à présent CONTRE la création, les artistes et le public.
[message édité par U. Harkogansk-Malatesta le 25/01/2012 à 14:25 ]
Inscrit le 24/12/2011
2308 messages publiés
zig, le 25/01/2012 - 10:59

Soit honnête. Du moment où l'offre légale te demandera de verser 1 centime, tu la refuseras.


Ca dépend. Si ca vient des majors effectivement je ne leur donnerai pas un centime, puisque sur ce centime il y aura un pourcentage non négligeable dépensé pour rémunérer Pascal Nègre et consors, pour lobbyer, pour réduire les libertés publiques, pour poursuivre des pirates en justice, etc.
Par contre si l'offre légale vient des artistes, aucun problème. C'est d'ailleurs déjà le cas, je donne aux artistes directement
Inscrit le 11/03/2009
3541 messages publiés
apt-get amule , c'est reparti comme au bon vieux temps le temps d'avoir l'hypothétique recommandé laisse du temps pour voir doucement venir ,

concernant les "megaupload like" bayfiles à mon avis il en a rien à foutre des pseudos sheriff de la planète ça doit toujours tourner , et j'en entends pas parler , curieux .
Inscrit le 06/04/2011
3967 messages publiés
Sovereign, le 25/01/2012 - 12:43
@Dannyel
Non il n'est pas crypté. Mais avec PeerBlock tu seras relativement tranquille.
Sinon tu peux passer à I2P
Je te joins l'explication de l'I2P par Korben :
http://korben.info/c...taller-i2p.html

merci bien
c 'est grâce à vous tous et internet que je peux améliorer mes connaissances et pas que dans l 'informatique.
comme quoi , j 'ai aussi besoin des jeunes dans certains domaines ,

PS : que les anciens ne le prennent pas mal , j 'en suis un
[message édité par dannyel le 25/01/2012 à 14:48 ]
Inscrit le 28/07/2004
1245 messages publiés
Megaupload, Fileserve et Filesonic out, déjà au moins 5 nouveaux d'apparus ou de redécouverts... (Extabit, Croco, Rapidgator, etc...).
Inscrit le 06/04/2011
3967 messages publiés
rotabla, le 25/01/2012 - 14:47
Megaupload, Fileserve et Filesonic out, déjà au moins 5 nouveaux d'apparus ou de redécouverts... (Extabit, Croco, Rapidgator, etc...).

payant ou gratuit ?
Inscrit le 23/07/2011
499 messages publiés
Inscrit le 26/02/2008
799 messages publiés
Amicalement, le 25/01/2012 - 13:23
Alors oui, il est bien, en attendant, de continuer à acheter en fonction de ses préférences, bien entendu.


Ah oui, c'est bien de le reconnaître quand même, merci, hein...
Et je ne télécharge pas spécialement de film indépendant que je n'aurais de toute façon pas acheté non plus si ça peut te rassurer.

tenia, le 25/01/2012 - 12:10
Autre remarque : je lis ici des gens pourtant supposés être pointus sur ces sujets qui parlent sans arrêt de Dvd, de Cd. Personnellement, je suis convaincu que ces supports sont devenus des archaïsmes, et vont très vite disparaitre comme supports de diffusion de la culture.


Enfin si c'est de moi que tu parles, je ne veux pas parler pour les autres, mais en ce qui me concerne 1) je fais ce que je veux, si je veux acheter des CD et des DVD même si tu juges ça ringard, c'est mon droit, et je peux aussi vouloir télécharger des trucs que je ne veux pas acheter physiquement en parallèle.
2) je suis un amoureux des objets physiques et la dématérialisation, si elle devait entrainer une disparition des supports physiques, justement, ça ne me plaît pas du tout, à titre personnel.

Et je ne me considère comme pointu sur aucun sujet, je donne mon avis de consommateur de biens culturels, illégal ou non.
[message édité par softangel le 25/01/2012 à 15:30 ]
Inscrit le 05/05/2009
145 messages publiés
Amicalement, le 25/01/2012 - 13:23
Autre remarque : je lis ici des gens pourtant supposés être pointus sur ces sujets qui parlent sans arrêt de Dvd, de Cd. Personnellement, je suis convaincu que ces supports sont devenus des archaïsmes, et vont très vite disparaitre comme supports de diffusion de la culture.


Quand tu arriveras à faire transiter 40 Mbps en streaming sans DRM, avec plusieurs pistes sons et 2-3 pistes de ST, ou que tu transiteras 30 Gb par film en moins de 2h, peut-être.

Ils deviendront aussi obsolètes quand tu arriveras à rentabiliser 100k€ de restauration sur un modèle à 10 cts de ROS par "exemplaire".

Enfin, il ne faut pas oublier que de nombreux films achèvent leur retour à un équilibre économique grâce à une distribution vidéo favorablement. Et on ne parle pas forcément de films français à 70M€ qui ne peuvent pas, à moins d'avoir 15M de spectateurs en France, être rentabilisés, mais aussi de films qui, même sortis sur une combinaison de 150 copies, ne font que 200 000 entrées.

Ces films là sont aussi amortis par l'édition viédo, amortissement qui permetta le financement d'autres films.

Bien sûr, il y a des artistes tellement subventionnés qu'ils n'ont aucun besoin de spectateurs pour pouvoir tourner à nouveau. Fassbinder à longtemps été dans ce cas, Bela Tarr l'était aussi.

Au final, comme je le disais, le jour ou une licence globale (seule possibilité technique possible légalement pour permettre aux gens qui utilisent le P2P illégal de conserver leur vitesse de consommation (j'insiste sur le mot "consommation" puisqu'on parle plus de produits que d'oeuvres)) se met en place, on proposera une solution illimitée à 10€ / mois, possiblement sans DRM et tout le toutim.

Moi qui achète habituellement mon BR à 12€, ma place de ciné à 5.9€, pourquoi continuerais-je, si on me propose une alternative de qualité équivalente pour un prix qui pourrait être 5 à 10 fois inférieure à ce que je paie en matériel ?

U., le 25/01/2012 - 13:36
Vu la durée de protection des droits que je jugerais pertinente, je pense que les Classiques de Gaumont seraient nombreux à tomber dans le domaine public, pour moi. Ou en tous cas, nombreux à échapper à toute forme d'exclusivité de distribution.


Cela ne changera rien, si ce n'est une possible économie de sécurisation des droits d'exploitation nationaux en vidéo. Or, la majeure partie des films édités dans les Gaumont Classiques faisant déjà partie intégrante du catalogue Gaumont, qu'ils soient dans le domaine public (comme leurs coffrets du Cinéma Premier) ou privé, cela ne changera pas grand chose au problème financier. A part si Gaumont décide de faire une croix sur les restaurations HD, et se mettent à sortir du Bach Films en BR. Mais là, forcément, faut même pas espérer en vendre 300, et ce serait tout à fait légitime.


On en revient donc à la même chose : si on ne veut pas tuer complètement et les éditeurs, et les salles, il faudra que l'offre légale ne propose qu'une qualité foireuse.
[message édité par tenia le 25/01/2012 à 15:31 ]
Inscrit le 08/09/2003
4580 messages publiés
zig, le 25/01/2012 - 10:59

Yaourt, le 25/01/2012 - 10:30
De toutes façons, c'est certains que les gens vont pas passer sur l'offre légale, puisqu'il n'y en a pas...

(je parle d'une offre légale dématérialisée sans DRM avec des prix adaptés au mode de distribution sur internet. Musique streaming exceptée).


Les SeedBox et les VPN sont moins chers que MU en plus c'est vrai.



Soit honnête. Du moment où l'offre légale te demandera de verser 1 centime, tu la refuseras.

Soit honnête, tu sais que tu mens ?!
Inscrit le 19/11/2009
367 messages publiés
tenia, le 25/01/2012 - 15:30
On en revient donc à la même chose : si on ne veut pas tuer complètement et les éditeurs, et les salles, il faudra que l'offre légale ne propose qu'une qualité foireuse.

En ce qui concerne les salles de cinéma c'est faux, le piratage n'a jamais été aussi élevé et pourtant la fréquentation des cinémas bat tout les records. Le cinéma a toujours été et reste un spectacle, une sortie, il n'est pas impacté par le piratage voir même le piratage lui est bénéfique, tout comme pour la musique la fréquentation des concerts a grimpé alors que les ventes de CD se sont écroulés. Donc le piratage ne touche négativement que la distribution, les ventes de CD, de DVD et de BR, mais ces formats ont-ils encore une raison d'être à l'ère du numérique où tout est disponible en 1 click ?
Inscrit le 18/07/2008
308 messages publiés
L'UFPI est là, heureusement, pour mettre tout le monde d'accord:
lien
On continuera donc à DL pour pas un kopeck (hors redevance télé, hors prix de la connection internet, hors taxe sur les supports vierges...) et voilà.
Ca fait dix ans que la discussion reste au niveau de "tu payes le prix que je te dis et tu fermes ta gueule"VS"je t'emmerde je vais dl comme un goret et je te paierai rien du tout".
Pour résumer: "La politique menée jusqu'à présent a donné des résultats déplorables? Et bien continuons là!"
[message édité par Desdémone le 25/01/2012 à 16:24 ]
Inscrit le 07/05/2004
903 messages publiés
L'avenir sera le p2p DÉCENTRALISÉ - crypté sous couvert d'un bon VPN.

Avec des fichiers .rar avec mot de passe donné sur des boards discrètes.

Les hébergeurs ddl ne prendront plus de risques.

Quand aux NewsGroup faudra voir la réactions de la "brigade" américaine, mais je pense qu'ils auront le même sort que les hébergeurs ...
[message édité par ol7 le 25/01/2012 à 17:15 ]
Inscrit le 21/01/2005
505 messages publiés
Inscrit le 07/10/2011
1972 messages publiés
@ U. Harkogansk-Malatesta

Allons y pour le tutoiement donc.

Concernant la durée des droits, j'avais bien compris que ta façon de voir allait dans le sens de la réduction de la durée. Et qu'elle semblait s'appuyer sur le moment de la création de l'oeuvre, et non sur celle de la vie de l'auteur (bien que tu parles de "durée humaine" dans ta réaction à ma deuxième question, ce qui rend ta position ambigue sur ce dernier point).

Ca rejoignait ma deuxième question, puisque le droit repose sur la possibilité d'exercer ce droit, et le contrôle des infractions au droit.
Tu comprends bien que dans un système où l'internaute n'est pas obligé de s'acquitter du droit (sauf à rentrer dans des systèmes DPI DRM etc des fichiers ou autres folies au regard du principe qui voudrait que le partage soit le fondement du système), la question de la durée du droit ne peut pas être séparée de celle de la nature de ce droit, et de la façon de le faire respecter.
Je ne crois pas qu'on puisse créer des droits pour les auteurs sur l'internet sans changer radicalement l'ensemble des règles du système de droits ; de mon point de vue, l'auteur n'est plus alors celui qui a le droit de percevoir une rémunération quand on utilise son oeuvre, mais celui qui a la possibilité de percevoir une rémunération si on utilise son oeuvre. Ceci ne peut fonctionner que si les internautes ont obligation de subventionner la création directement sous une forme ou une autre..., sans quoi les auteurs ne pourraient vivre décemment.

La question des distributeurs est également liée au reste, car les options à ce sujet traduisent tel ou tel choix d'écosystème, en d'autres termes de philosophie politique/économique d'organisation de l'écosystème culturel.
Comme tu le dis, chacun est distributeur potentiel dans un système P2P, mais tu dis aussi que les auteuirs pourraient reverser une part de leurs droits perçus à des distributeurs online (qui seraient donc "identifiés"). Il y a là je trouve deux conceptions différentes de la distribution juxtaposées, puisque l'une repose sur les individus, et l'autre sur quelquechose qui serait de l'ordre d'une plateforme/ou/intermédiaire personne morale.

Concernant les films, tu évoques les dvd ; mais tu as bien compris ce que je pense sur l'avenir de ce support. Par contre, il faut bien noter que les entrées salles se portent bien. Le cinéma a t'il besoin de ressources autres que les spectacles pour continuer à produire des oeuvres? Pas sûr du tout!
Le cas auteurs par contre comme tu dis est plus compliqué. Des modèles alternatifs aux modes de production classiques sont testés, mais dans l'immédiat cela me semble précoce de compter la dessus. D'autant plus que contrairement au cas musique (et livres probablement), je répète que les " créateurs de cinéma" ne souffrent pas du piratage, comme disent certains.

Tout à fait daccord avec ce que tu dis sur le rôle de l'éditeur, ce mot pris au sens le plus large de partenaire de "production/promotion". Comme toi je ne vois pas dintérêt pour les auteurs et le public à ce que les distributeurs classiques perdurent.

Concernant les sociétés de répartition, je pense que dans un système général refondé sur les bases des logiques profondes du net, de tels aspirateurs/redistributeurs de sommes sont inutiles et contraires aux intérêts de tout le monde, Etat y compris.

Sur ta conclusion enfin, bien d'accord. Mais qu'importe pour "eux", les fonds du Parlement et de ses annexes de l'ombre sont quasiment sans limite, et même si cet argent est celui des citoyens, ce n'est plus leur problème, ils se sont émancipés et des citoyens et de l'intérêt général.

Voilà, à la rapide, merci pour ces échanges.
Inscrit le 07/10/2011
1972 messages publiés
ol7, le 25/01/2012 - 16:35
L'avenir sera le p2p DÉCENTRALISÉ - crypté sous couvert d'un bon VPN.

Avec des fichiers .rar avec mot de passe donné sur des boards discrètes.

Les hébergeurs ddl ne prendront plus de risques.

Quand aux NewsGroup faudra voir la réactions de la "bridage" américaine, mais je pense qu'ils auront le même sort que les hébergeurs ...


Vous voulez dire que l'avenir serait que les internautes se cachent comme des voyous pendant que des hordes de polices privées les traquent, et que les créateurs ne reçoivent de revenus que lors de spectacles vivants?

Vous avez une vision de l'avenir bien sombre.

Je vois plutôt l'avenir comme la prise en main par les gens directement concernés (les créateurs, et le public au sens très large) de ces questions pour décider ensemble de quelle est la solution la plus adaptée aux intérêts biens sentis de chacun.

En politique, cela a un nom, largement employé à tort et à travers, et très dévoyé, la démocratie, par exemple.
Inscrit le 07/10/2011
1972 messages publiés
softangel, le 25/01/2012 - 15:27
Amicalement, le 25/01/2012 - 13:23
Alors oui, il est bien, en attendant, de continuer à acheter en fonction de ses préférences, bien entendu.


Ah oui, c'est bien de le reconnaître quand même, merci, hein...
Et je ne télécharge pas spécialement de film indépendant que je n'aurais de toute façon pas acheté non plus si ça peut te rassurer.

tenia, le 25/01/2012 - 12:10
Autre remarque : je lis ici des gens pourtant supposés être pointus sur ces sujets qui parlent sans arrêt de Dvd, de Cd. Personnellement, je suis convaincu que ces supports sont devenus des archaïsmes, et vont très vite disparaitre comme supports de diffusion de la culture.


Enfin si c'est de moi que tu parles, je ne veux pas parler pour les autres, mais en ce qui me concerne 1) je fais ce que je veux, si je veux acheter des CD et des DVD même si tu juges ça ringard, c'est mon droit, et je peux aussi vouloir télécharger des trucs que je ne veux pas acheter physiquement en parallèle.
2) je suis un amoureux des objets physiques et la dématérialisation, si elle devait entrainer une disparition des supports physiques, justement, ça ne me plaît pas du tout, à titre personnel.

Et je ne me considère comme pointu sur aucun sujet, je donne mon avis de consommateur de biens culturels, illégal ou non.


Du calme, vous faites absolument ce que vous voulez, et si vous voulez acheter des cds et des dvds, faites, c'est très bien.

Simplement, en toute objectivité, je ne vais pas rechercher les chiffres, il vous faut bien admettre que la diffusion de la culture via ces supports n'est pas vraiment une tendance à la hausse ; et chez les tranches d'âge inférieures à 30 ans, je ne vous dis pas.

Les faits. Pas de jugements de valeur là dedans, juste des faits, et des tendances claires dans les usages.
Inscrit le 18/07/2008
308 messages publiés
Amicalement, le 25/01/2012 - 17:01
Vous voulez dire que l'avenir serait que les internautes se cachent comme des voyous pendant que des hordes de polices privées les traquent, et que les créateurs ne reçoivent de revenus que lors de spectacles vivants?

C'est bien le chemin que ça prend, non? Chacun restant bloqué sur ses positions je vois pas comment il pourrait en etre autrement.
Inscrit le 17/03/2008
2787 messages publiés
tenia, le 25/01/2012 - 15:30

On en revient donc à la même chose : si on ne veut pas tuer complètement et les éditeurs, et les salles, il faudra que l'offre légale ne propose qu'une qualité foireuse.


Ce serais une solution, oui, bien que je ne vois pas trop comment tu ferais pour techniquement empêcher des internautes de mettre à dispo des fichiers en HD.

Le cinéma réel reste une expérience qu'un fichier téléchargé, même en 1080p, ne peux égaler.
Par contre il m'arrive souvent de prendre les séries de "divertissement" en 640x480, parce qu'elle ne méritent pas mieux, pour l'usage que j'en fait.
Inscrit le 07/05/2004
903 messages publiés
@ Amicalement

Pour vivre heureux vivons cachés
Inscrit le 28/05/2009
1276 messages publiés
BlueTemplar, le 25/01/2012 - 13:55
[…]

Tout à fait, 14 ans donne le temps à l'?uvre crée de connaître du succès sont pour autant prendre une génération ou deux à s'élever vers le domaine public.

HS : Ton pseudo me dit quelque chose… tu ne trainais pas sur feu Strange War City il y a… pfouuu… bien longtemps ?
zig, le 25/01/2012 - 10:59
Soyons honnête. Du moment que les charges sociales demanderont aux patrons de verser un centime, ils les refuseront.

Image IPB
Me semble plus vrai. Image IPB
[message édité par Zergy le 25/01/2012 à 17:22 ]
Inscrit le 07/10/2011
1972 messages publiés
Desdïmone, le 25/01/2012 - 17:07
Amicalement, le 25/01/2012 - 17:01
Vous voulez dire que l'avenir serait que les internautes se cachent comme des voyous pendant que des hordes de polices privées les traquent, et que les créateurs ne reçoivent de revenus que lors de spectacles vivants?

C'est bien le chemin que ça prend, non? Chacun restant bloqué sur ses positions je vois pas comment il pourrait en etre autrement.


Oui, vous avez raison. Mais ça, c'est "demain".
Pas la semaine prochaine, et encore moins "l'avenir".
Enfin, à mon avis bien sûr.
Inscrit le 07/10/2011
1972 messages publiés
ol7, le 25/01/2012 - 17:17
@ Amicalement

Pour vivre heureux vivons cachés


Vivre cacher, ce n'est pas vivre, mais sous-vivre -:-)
Inscrit le 04/05/2007
1542 messages publiés
c'est bon, du boulot pour la hadopi, en plus ça tombe bien ils sont no limit dans le traitement depuis le 31 décembre
les mails vont pleuvoir comme quoi en fait la hadopi ça va servir...
Inscrit le 28/05/2009
1276 messages publiés
VIDEOCLUB, le 25/01/2012 - 17:34
c'est bon, du boulot pour la hadopi, en plus ça tombe bien ils sont no limit dans le traitement depuis le 31 décembre
les mails vont pleuvoir comme quoi en fait la hadopi ça va servir...

Faut bien que cette bande d'inutiles justifient leurs salaires mirobolants en temps de récession par quelques SPAM. Image IPB
[message édité par Zergy le 25/01/2012 à 17:44 ]
Inscrit le 18/07/2008
308 messages publiés
Amicalement, le 25/01/2012 - 17:27
Oui, vous avez raison. Mais ça, c'est "demain".
Pas la semaine prochaine, et encore moins "l'avenir".

Je constate juste que le discours et les pratiques ne changent pas, et ce depuis 2000. Plus de 10 ans de blocage sans aucune évolution des positions de chacun, juste une course à l'armement: lobbying VS agit-prop, DPI VS cryptage, inflation législative VS radicalisation etc...
A l'époque si on m'avait dit que la situation resterait bloquée aussi longtemps je l'aurais pas cru. Et pourtant on en est toujours là. Alors je vois pas ce qui pourrait changer. De chaque coté on se complait dans ses positions, la situation est bloquée.
Inscrit le 18/07/2008
308 messages publiés
VIDEOCLUB, le 25/01/2012 - 17:34
c'est bon, du boulot pour la hadopi, en plus ça tombe bien ils sont no limit dans le traitement depuis le 31 décembre
les mails vont pleuvoir comme quoi en fait la hadopi ça va servir...

Pour quels résultats tangibles, concrètement? Parce qu'avec DADVSI on allait voir ce qu'on allait voir, nom di diou!
Résultat: keu dalle
Alors on nous a dit que cette fois ci on allait faire encore plus blanc, avec HADOPI, des mails et des courriers en recommandés comme si il en pleuvaient.
Résultat: keu dalle encore
Donc désormais on vise de faire plus-blanc-que-blanc avec HADOPI2,3,4,5 et cette fois ci ça sera la bonne et si c'est pas la bonne, ben ça sera la prochaine la bonne, ou alors celle d'après, ou bien la suivante.
Dans des pays ou la loi est autrement plus sévère, ça change rien non plus. Alors on fait quoi? On applique le "toujours plus" jusqu'au bout? C'est quoi l'étape ultime? On recrute des escadrons de la mort pour faire la peau aux pirates? On ferme le net?
Inscrit le 25/01/2012
1 messages publiés
zig, le 25/01/2012 - 10:59
Soit honnête. Du moment où l'offre légale te demandera de verser 1 centime, tu la refuseras.


Le jour ou je pourrai rémunérer les artistes créateurs (pas les intermédiaires) directement, je le ferai.


Ouais enfin ils méritent aussi d'être payés les intermédiaires ! Sachant qu'il n'y a que 10% des albums qui sortent qui sont rentables et le reste se fait à perte, ça me semble normal que les maisons de disque se gavent sur des Justin Bieber et David Guetta pour pouvoir continuer à produire des groupes plus indés...
Inscrit le 25/01/2012
1 messages publiés
C'est bien triste que Megaupload disparaisse pour les utilisateurs pour les fan du DDL.
Certes, les créateurs de Megaupload se sont fait un paquet d'argent soit le monde fonctionne ainsi, c'est la course à la monnaie! Plus sérieusement, il faudrait que l'on arrête de prendre les internautes pour des c***!

Si les acteurs de l'industrie du disque et du cinéma n'était pas si accaparer par le fait de vouloir engranger toujours plus sur notre dos (place de cinéma 9€, DVD 15 à 40€, et j'en passe), il y'a longtemps qu'une solution sage et simple aurait pu être mis en place, comme par ex: 5€ à 10€ en supplément de l'abonnement des FAI par utilisateur, et faîte le bilan. c'est simple et efficace pour le paiement des droits. A charge pour les autorités étatiques de mettre en place un système de rémunération comme il l'ont fait pour les radios et les artistes, avec le cinéma!

Car quand on voit sur les "pseudos offres légales" où pour visionner le dernière épisode de notre série préféré outre atlantique, il faille débourser min 1€20, pour un épisode que l'on ne peut regarder qu'une seule fois, la deuxième fois faut recasquer, on est très loin de ce que les internautes et moi le premier somme prêt à faire.

En fait pour finir si on y réfléchit, avec internet tous les grands industriels qui n'ont pas su s'adapter à la société numérique en temps et en heure veulent que nous consommateur soyons leur vache à lait! La preuve en est avec Free qui le démontre dans le secteur du mobile, les autres opérateurs avec la bénédiction de l'Etat se faisait plus de 650% de marges! Et ceux qui voit plus loin que le bout de leur nez à juste titre refuse cet situation que l'on tend à vouloir nous imposer! La véritable question qu'il faut se poser c'est la question de la rémunération des différents métiers de ces industries, quand on voit certain acteurs gagné pour un épisode de 45min de 250 000$ à 1 000 000$ il y a de quoi réfléchir sur la vraie raison des pertes de l'industrie du disque et du cinéma quand on voit les navets qu'ils nous ont livrés ces dernières années.

On le voit le cinéma ne s'est jamais aussi bien porter que pendant la période Megauplod, on verra si cela durera...
Inscrit le 02/04/2010
1070 messages publiés
Le plus amusant, c'est qu'on etait gros utilisateurs de P2P jusqu'a ce que les proces americains en fassent une publicite tres negative. Nous sommes alors passes au DDL... et maintenant que le DDL est malade (en phase terminale? ca reste a prouver, mais pour le moment il approche du coma), on se rue a nouveau sur le P2P, avec les memes protocoles qu'avant. Je me demande si on va vers une nouvelle vague de proces?

Certains disent que tout fonctionne par cycles...
Inscrit le 27/01/2005
482 messages publiés
On peut trouver plein de sites là, http://z-o-o-m.eu/ (Les ip française sont les plus nombreuses...) et puis si vous uploadez des fichiers, vous pouvez le faire grace au logiciel, sur un "Multiple file hosting upload services" de préférence... ce qui n'est pas forcément suffisant

Correction, ce n'est pas croco mais crocko.
Inscrit le 18/07/2008
308 messages publiés
wormlore, le 25/01/2012 - 18:21
Le plus amusant, c'est qu'on etait gros utilisateurs de P2P jusqu'a ce que les proces americains en fassent une publicite tres negative. Nous sommes alors passes au DDL..

En France on est passé au DDL à cause des annonces d'HADOPI (qu'on allait voir ce qu'on allait voir, des emails et des recommandés comme si ils en pleuvaient etc...)
et parce que c'était jugé plus simple par la majorité des utilisateurs (et aussi à cause du streaming). Pas à cause des procès. Et le DDL n'est pas mort (pas plus qu'edonkey ou les trackers torrent), y'a environ 160 sociétés concurentes à MU.
Inscrit le 30/04/2005
12571 messages publiés
tenuo, le 25/01/2012 - 18:23
On peut trouver plein de sites là, http://z-o-o-m.eu/ (Les ip française sont les plus nombreuses...) et puis si vous uploadez des fichiers, vous pouvez le faire grace au logiciel, sur un "Multiple file hosting upload services" de préférence... ce qui n'est pas forcément suffisant

Correction, ce n'est pas croco mais crocko.

Je quote.

Je vois mal le FBI fermer 250 sites
Inscrit le 07/05/2004
903 messages publiés
Amicalement, le 25/01/2012 - 17:28
ol7, le 25/01/2012 - 17:17
@ Amicalement

Pour vivre heureux vivons cachés


Vivre cacher, ce n'est pas vivre, mais sous-vivre -:-)


Sur internet...
Inscrit le 25/01/2012
1 messages publiés
merci de me rappeler pourquoi j'était si favorable, il y a quelques années, au fait que l'utilisation des ressources dans les entreprises n'était pas rationnel.
J'évitais de laisser un pc sans être utilisé par un calcul distribué, une compilation distribuée, stockage etc...
Me permettant de ne pas acheter de serveur tout neuf, des disques, ou des équipements réseaux.
Comme l'on ne ma jamais donné de budget, je faisais avec ce que j'avais, c'est à dire tout ce que l'informatique libre et partagé avait à m'offrir.
Vivons libre, travaillons libre, pensons libre, apprenons librement, agissons avec sagesse.
Inscrit le 07/10/2011
1972 messages publiés
@ol7
Hum, pas sûr, ça mérite réflexion, non?

Votre picto de 603 et quelques pages, c'est du solide.

A plus.
Inscrit le 07/10/2011
1972 messages publiés
@Desdémone le 25/01/2012 à 17:45

Le web ça a 17 ans à peine, la guéguerre contre le web et le net et les internautes ça date vraiment de 2003/2005 à peine.
Il faut relativiser.

Aujourd'hui, demain, la semaine prochaine, l'avenir.

Je suis optimiste, je crois qu'à terme comme le vieux Serres que la Loi d'avenir est dans la forêt, pas à Notthingham.
Inscrit le 21/02/2006
4303 messages publiés
m'algré la presence du hahahahahadopi

tu parle le temps qu'il arrive a filtré les fausses Ip cjopé (freewifi et co) on a le temps
Inscrit le 26/05/2009
1393 messages publiés
Bon depuis ce matin j'ai remis peerblock, à ce que je vois, les chacals de TMG veulent s'introduire dans mon pc pas qu'une fois, au moins une cinquantaine de fois depuis ce matin.
Inscrit le 18/07/2008
308 messages publiés
Amicalement, le 25/01/2012 - 19:56
@Desdémone le 25/01/2012 à 17:45

Le web ça a 17 ans à peine, la guéguerre contre le web et le net et les internautes ça date vraiment de 2003/2005 à peine.
Il faut relativiser.

Mettons que Napster était la première escarmouche et que la bataille a vraiment commencé en 2003/2005 comme ça on a tous les deux raison
Inscrit le 05/05/2009
145 messages publiés
tenia, le 25/01/2012 - 15:30
On en revient donc à la même chose : si on ne veut pas tuer complètement et les éditeurs, et les salles, il faudra que l'offre légale ne propose qu'une qualité foireuse.

En ce qui concerne les salles de cinéma c'est faux, le piratage n'a jamais été aussi élevé et pourtant la fréquentation des cinémas bat tout les records. Le cinéma a toujours été et reste un spectacle, une sortie, il n'est pas impacté par le piratage voir même le piratage lui est bénéfique, tout comme pour la musique la fréquentation des concerts a grimpé alors que les ventes de CD se sont écroulés. Donc le piratage ne touche négativement que la distribution, les ventes de CD, de DVD et de BR, mais ces formats ont-ils encore une raison d'être à l'ère du numérique où tout est disponible en 1 click ?


Sauf que là, on parle d'une offre non plus complémentaire, mais de remplacement. Comme si, à la TV, Free se mettait à faire de la pub "tous les films sortis depuis le début du cinéma pour 10€ / mois".

Ce n'est absolument plus la même cour de jeu qu'une technique, certes démocratisée, mais toujours officieuse et illégale.


Maintenant, estimons qu'une licence globale serait vendue très officiellement avec un abonnement internet.

Combien d'abonnements internet en France ? 22M au 1/09/2011 (source : ARCEP)
Quel tarif ? 10 € / mois en illimité.
Revenus sur 1 an : 2.64 milliards d'€
Chiffres d'affaires BR + DVD d'oct 10 à sept 11 : 1,308 milliard d'€ (source : CNC)
Prix moyen d'une place de cinéma en France : 6.32€ (source : ZD Net au 04/01/2012)
Nombres de billets vendus en 2011 : 215.59M (source : CNC)
Revenus : 1.362 milliard d'€

Sans compter la VOD, on est à un total de... 2.67 milliard.

Je n'ai pris en compte que le cinéma. Ajouter là dedans les e-books pirates et surtout toute la musique.

Donc, la mise en place d'un licence globale à 10 €/ mois ne permettrait de couvrir, si bien entendu (hypothèse certes extrême mais plausible si on estime que toute personne sensée sautera sur l'occasion) on estime que tout le monde ne ferait plus que ça.
Inscrit le 07/10/2011
1972 messages publiés
Desdïmone, le 25/01/2012 - 20:52
Amicalement, le 25/01/2012 - 19:56
@Desdémone le 25/01/2012 à 17:45

Le web ça a 17 ans à peine, la guéguerre contre le web et le net et les internautes ça date vraiment de 2003/2005 à peine.
Il faut relativiser.

Mettons que Napster était la première escarmouche et que la bataille a vraiment commencé en 2003/2005 comme ça on a tous les deux raison


Tchin! -:-)

Ps. Altern candidat à première escarmouche aussi.
[message édité par Amicalement le 25/01/2012 à 21:38 ]
Inscrit le 30/04/2005
12571 messages publiés
La bataille a commencé quand je dupliquais les K7 de mon Amstrad CPC 464
Inscrit le 24/12/2011
2308 messages publiés

Donc désormais on vise de faire plus-blanc-que-blanc avec HADOPI2,3,4,5 et cette fois ci ça sera la bonne et si c'est pas la bonne, ben ça sera la prochaine la bonne, ou alors celle d'après, ou bien la suivante.
Dans des pays ou la loi est autrement plus sévère, ça change rien non plus. Alors on fait quoi? On applique le "toujours plus" jusqu'au bout? C'est quoi l'étape ultime? On recrute des escadrons de la mort pour faire la peau aux pirates? On ferme le net?


Oui chacun reste sur ses positions c'est vrai. Mais ce sont les pirates qui ont raison ! On a inventé de quoi copier l'information pour un cout quasi nul, maintenant il faut en profiter, plus la peine d'organiser une rareté artificielle. Et en plus d'avoir raison sur le principe, les pirates vont gagner, car la position des dinosaures des contenus n'est pas tenable, elle ne peut qu'exploser en vol. Il n'y aura pas d'escadrons de la mort, pas de fin d'Internet, il y aura juste la fin du droit d'auteur tel qu'on le connait. Cela a déjà commencé, si le droit d'auteur n'est aboli dans aucune loi d'aucun pays, la loi est déjà violée quotidiennement par une majorité de la population.
Inscrit le 19/05/2011
57 messages publiés
Amicalement, le 25/01/2012 - 16:53
@ U. Harkogansk-Malatesta
Je ne crois pas qu'on puisse créer des droits pour les auteurs sur l'internet sans changer radicalement l'ensemble des règles du système de droits ; de mon point de vue, l'auteur n'est plus alors celui qui a le droit de percevoir une rémunération quand on utilise son oeuvre, mais celui qui a la possibilité de percevoir une rémunération si on utilise son oeuvre. Ceci ne peut fonctionner que si les internautes ont obligation de subventionner la création directement sous une forme ou une autre..., sans quoi les auteurs ne pourraient vivre décemment.

D'où le système licence/mécénat global + un système de type Flattr (pouvant être greffé sur n'importe quel site - pas besoin d'une unique plate-forme centrale) pour savoir qui doit être rémunéré.


Concernant les sociétés de répartition, je pense que dans un système général refondé sur les bases des logiques profondes du net, de tels aspirateurs/redistributeurs de sommes sont inutiles et contraires aux intérêts de tout le monde, Etat y compris.

Pouvez-vous développer? De quel système voulez-vous parler? Comment l'argent serait transféré du consommateur à l'auteur?

Zergy, le 25/01/2012 - 17:21

Tout à fait, 14 ans donne le temps à l'?uvre crée de connaître du succès sont pour autant prendre une génération ou deux à s'élever vers le domaine public.

Et un troisième point : il semblerait que la durée de protection d'un brêvet soit de 20 ans. Pourquoi autant de différence entre les brevets et les ?uvres?


HS : Ton pseudo me dit quelque chose… tu ne trainais pas sur feu Strange War City il y a… pfouuu… bien longtemps ?

Mais oui, c'est moi! àa fait quoi, plus de 10 ans maintenant, non? D'ailleurs un forum existe toujours : http://www.strangewc.com/ Du coup, j'ai aussi l'impression de reconnaître ton pseudo...
Moi j'ai trainé sur Judge Hype par la suite, appris l'anglais, et vais maintenant directement à la source:
http://www.kerberos-...0&submit=Search


Je n'ai pris en compte que le cinéma. Ajouter là dedans les e-books pirates et surtout toute la musique.

Et les logiciels/jeux vidéos. Et les blogs. Et les vidéos Youtube. Et plein d'autres créations dont je n'ai même pas l'idée mais qui pourraient être rémunérées...
Inscrit le 07/11/2008
303 messages publiés
Le direct donwload mort ???

pas sur le site ou je vais en tout cas y a toujours de nouveau chaque lien jour
Inscrit le 25/01/2012
1 messages publiés
Et un nouveau concept révolutionnaire : Quodding.com ! Apparemment leurs visites explosent de manière considérable ! C'est un système de partage sous la forme d'un réseau communautaire fermé.
Le site semble tellement bien fonctionner que ses administrateurs ont fait part de l'augmentation du quota de stockage en fin de soirée ! Passant de 500 Mo à 1200 Mo, voir plus dans le futur...ils commencent à s'aventurer sur les plate-bande de DropBox en gros !

En tout cas je le recommande vivement, on partage ses propres fichiers, avec qui ont veut, tranquiellement et sans se faire surveiller de toute part.

Ici le lien d'un forum qui parle beaucoup de ce site : http://www.siteduzer...i.html#r7050074
Inscrit le 06/04/2011
3967 messages publiés
aaaaaaah , je viens de trouver une perle sur écrans.fr , L ' IFPI et la licence globale


j'aime bien le " consentement forcé à payer " dans l ' article , on sent l'amour du client
[message édité par dannyel le 26/01/2012 à 01:27 ]
Inscrit le 20/09/2009
6474 messages publiés
sum02, le 25/01/2012 - 20:37
Bon depuis ce matin j'ai remis peerblock, à ce que je vois, les chacals de TMG veulent s'introduire dans mon pc pas qu'une fois, au moins une cinquantaine de fois depuis ce matin.

TMG c'est les champions du piratage en France.
Inscrit le 17/03/2008
2787 messages publiés
tenia, le 25/01/2012 - 21:09

Sauf que là, on parle d'une offre non plus complémentaire, mais de remplacement. Comme si, à la TV, Free se mettait à faire de la pub "tous les films sortis depuis le début du cinéma pour 10
€ / mois".

Ce n'est absolument plus la même cour de jeu qu'une technique, certes démocratisée, mais toujours officieuse et illégale.

Maintenant, estimons qu'une licence globale serait vendue très officiellement avec un abonnement internet.

Combien d'abonnements internet en France ? 22M au 1/09/2011 (source : ARCEP)
Quel tarif ? 10
€ / mois en illimité.
Revenus sur 1 an : 2.64 milliards d'

Chiffres d'affaires BR + DVD d'oct 10 à sept 11 : 1,308 milliard d'
€ (source : CNC)
Prix moyen d'une place de cinéma en France : 6.32
€ (source : ZD Net au 04/01/2012)
Nombres de billets vendus en 2011 : 215.59M (source : CNC)
Revenus : 1.362 milliard d'


Sans compter la VOD, on est à un total de... 2.67 milliard.

Donc, la mise en place d'un licence globale à 10
€/ mois ne permettrait de couvrir, si bien entendu (hypothèse certes extrême mais plausible si on estime que toute personne sensée sautera sur l'occasion) on estime que tout le monde ne ferait plus que ça.


Le calcul est sympa.
Mais déjà je doute que ce soit du "remplacement" comme tu l'appelles: Si tous les gens qui allaient sur MU avaient arrêté d'aller au ciné, penses-tu qu'il y aurais eu 215.59 millions de billets vendus en 2011, en progression constante ?

C'est "simplement" un transfert du budget "loisir" pour les gens: Au lieu d'acheter un DVD/BR ou un épisode VOD, ben simplement avec l'argent économisé ils vont au ciné.
Du point de vue des acteurs et de la filière de création c'est pas un si mauvais calcul, vu que la rémunération dépend en grande partie des entrés au ciné plutôt que des DVD vendus...
Ceux qui font la gueule c'est les vendeurs de galettes en plastique, et *surtout* les vendeurs de VOD - eux, effectivement, vont perdre beaucoup (encore qu'il y aura toujours des gens pour préférer payer 1 ou 2 euros pour y gagner une facilité & une instantanéité que le P2P n'a pas).

Donc je ne nie pas que sur le cinéma & la vente de galettes il y aura une baisse.
Mais de là à dire que ça passera à zéro du jour au lendemain...

Je n'ai pris en compte que le cinéma. Ajouter là dedans les e-books pirates et surtout toute la musique.


Les e-books pirate sont appelés à se développer, c'est certain - la filière ferais bien de prendre les devants. Pour la musique c'est déjà trop tard de toute façon, et d'autant plus qu'il y a un rejet intrinsèque à payer des galettes en plastique ou même des abonnements au net pour un catalogue partiel par les gens "qui savent". D'autant plus que, on le vois dans les écoles, il y a toute une génération *entière* qui ne trouve plus normal de payer à l'acte pour une chanson, mais qui paradoxalement va payer 3 euros pour télécharger René la taupe en sonnerie de portable...
Malgré les effort infantilisant du gouvernement pour "éduquer" les jeunes à filer du pognon à Pascal Nègre, la mayo n'a pas prise: les gamins de 6 à 30 ans partage la musique comme ils respirent.

Pour les jeux vidéo, on vois de plus en plus de jeux liés aux serveurs d'origine, (genre MMORPG mais aussi "simple" DRM, ou téléchargement des niveaux). Sans compter les consoles, ou le piratage est marginal parcequ'il faut modifier physiquement la console
Le piratage dans ces cas-là est reservé aux gens qui veulent *vraiment* jouer, mais ne veulent/peuvent *vraiment* pas payer: Actuellement, pour moi, cette population c'est essentiellement les gamins, dont les parents ne veulent pas payer 60,70 euros pour un jeu là ou il y a 5 ans c'était à 25 euros.

Pour les logiciels, de toute façon hormis quelques marché de niche, le marché le plus important c'est les entreprises. Donc le piratage est moins un problème, sauf peut-être chez les TPE mais de toute façon le moins qu'on puisse dire c'est que ce sont pas les TPE que les commerciaux des boites de soft visent...

Nouveau monde, il faut apprendre a s'adapter ou mourir.

thb, le 25/01/2012 - 21:51

Oui chacun reste sur ses positions c'est vrai. Mais ce sont les pirates qui ont raison ! On a inventé de quoi copier l'information pour un cout quasi nul, maintenant il faut en profiter, plus la peine d'organiser une rareté artificielle. Et en plus d'avoir raison sur le principe, les pirates vont gagner, car la position des dinosaures des contenus n'est pas tenable, elle ne peut qu'exploser en vol. Il n'y aura pas d'escadrons de la mort, pas de fin d'Internet, il y aura juste la fin du droit d'auteur tel qu'on le connait. Cela a déjà commencé, si le droit d'auteur n'est aboli dans aucune loi d'aucun pays, la loi est déjà violée quotidiennement par une majorité de la population.


+1:
C'est pas une question d'avoir raison ou pas.
Ce que le progrès technique a apporté, on ne peux pas le retirer sauf à régresser dans l'évolution de l'espèce humaine (Ce qui s'est déjà produit, au moyen âge l'obscurantisme a duré des centaines d'années. Est-ce cela que les adeptes de l'immobilisme veulent revoir ? Alors OK en ce moment on s'y dirige tout droit, mais c'est pas une raison pour le vouloir)

edit:
Apparement, MMM (Muriel Marland-Minitello, député UMP) aurais marqué sur son blog:

« Le piratage est un danger pour l’avenir de notre civilisation. »

Ca montre simplement que dans son esprit (oserais-je étendre cela à tous les UMP ?), l'avenir de notre civilisation est un obscurantisme moyenâgeux, d'autant plus si ELLE se trouve une place de courtisane à la cour du roi...
[message édité par obcd le 26/01/2012 à 10:05 ]
Inscrit le 17/05/2008
1342 messages publiés
En effet, j'ai observé un afflux soudain de leechers sur ed2k/Kad.

C'est quand même curieux et surprenant comme nouvelle.

Moi, j'avais plutôt pensé qu'avec la fermeture de MU & consort, c'est la vente de DVD qui allait exploser, et le recours aux prestations de VOD. Que les VideoClubs allaient réouvrir en masse, etc etc..

Enfin, c'est du moins (j'imagine) le raisonnement que ce sont fait les majors. Car sinon, c'est avoir fait payer un prix très élevé à la société de droit (fouler au pied la présomption d'innocence qui fait que la charge de la preuve appartient à l'accusation, procédure expéditive préalable à tout jugement de fond,
aucun respect de données personnelles) et autres fondamentaux d'une démocratie qui ne soit pas uniquement formelle, pour... Pas grand chose.

Imaginons que la Corée du Nord s'invente une loi qui interdise telle et telle chose sur Internet.
Aurait-elle pour autant le droit d'exiger que soient coupés du net tout les serveurs du monde sur lesquels telle ou telle chose apparaîtrait ?

Au passage, m'a bien fait rigoler l'argument du gars du DoJ qui prétendait que ceux qui avaient hébergé des données privées sur MU n'avaient à s'en prendre qu'à eux même, au prétexte que les condition d'utilisation de MU stipulaient qu'en les uploadant, l'utilisateur cédait à MU tous les droit sur ses fichiers, et que MU s'arrogeait le droit souverain d'éventuellement fermer le service sans préavis et quand bon lui semblerait.

En effet, d'une part de telles conditions contractuelles, léonines, avaient tout lieu d'être abusives, donc nulles et non avenues, de sorte que l'utilisateur n'avait pas à en tenir compte, et le DoJ, pas le droit de s'en prévaloir;

Mais il y a pire: En supposant même que le gars du DoJ ait raison, et que les conditions citées plus haut aient été juridiquement valalides... S'est-il rendu compte dans quelle m.... aussi gluante qu'épaisse du même coup il se plongeait ?

En effet, à partir du moment où l'on considèrerait comme juridiquement valide le fait que tout uploadeur d'un fichier sur MU cède à MU tout ses droits sur ce fichier....

.... Il faudrait, pour prouver que MU violait le copyright, prouver que les dits fichiers n'ont pas été uploadés par les ayant-droits eux-mêmes, jamais. Sinon, les conditions d'utilisation supposément juridiquement valides de MU entraîneraient que les ayant-droits auraient cédés leurs droits à MU et ne seraient plus que des "n'-ayant-plus-aucun-droit", faisant s'effondrer toute la procédure, à commencer par les fondements même de leurs accusations.

D'où la question: Le DoJ a-t-il la preuve que les fichiers dits "copyrightés" contenus sur MU n'y avaient jamais, à aucun moment du temps, été uploadés par l'un des "ayants-droit" partie civile ?

Ca fait un bel épluchage de logs en perspective, si tant est qu'ils aient été conservés sur une période assez longue (car il suffit de part les CLU de MU qu'une seule fois dans le temps, un fichier copyrighté ait été uploadé par un ayant droit, pour que MU devienne jusqu'à la fin des temps propriétaire des droits sur ce fichier).

D'autant que l'ayant droit peut avoir uploadé via un vpn.


Le DoJ devrait embaucher des gens ayant fait un minimum de logique dans leurs études. Ca éviterait d'employer des arguments à double tranchants. Les grandes universités américaines ne sont décidément plus ce qu'elles étaient.

Mais les bourricains sont coûtumiers du fait. Ils prétendaient qu'il y avait force armes de destruction massive en Irak, et on enrôlé au prix de vils mensonges, basses manipulations et infectes intimidations une partie du monde pour aller les y extraire. Au prix d'un nombre de morts Irakiens supérieur à celui dont est comptable le pitoyable S. Hussein.

Et au bilan, ils n'ont rien trouvé.

Ah si, une chose: Ils ont fini ar se rendre compte tout bourricains qu'ils sont, qu'il y avait bien une arme de destruction massive en Irak.

Et que cette arme, c'était l'Irak lui-même.
[message édité par jiang le 26/01/2012 à 10:24 ]
Inscrit le 30/03/2011
49 messages publiés
Pour moi qui regarde énormément de série il n'y a, à l'heure actuelle, aucune offre légale qui puisse concurrencer en qualité et en facilité ce que je fait actuellement avec les torrents, a moins de dépenser des sommes incroyables dans les services VOD des différentes box, il me faudrait donc 2 ou 3 abonnements ADSL + 2 ou 3 abonnements a des services de VOD + l'achat par épisodes, a environ 300 épisodes regardé par an a raison de 1.99€ l'épisode pour de la définition normal j'en serais déja a plus de 600€ rien qu'en série télé sans compter les frais divers lié a ce type de service, le tout sans compter l'achat des Bluray ou DVD quand la série est vraiment bien.
Le tout pour profiter a l'avance de série qui de toute façon sont massacrées lorsqu'elles passent gratuitement sur les chaines standard, série pas finit, épisodes dans le desordre, cut des épisodes quand c'est un peu violent et mauvais sous titrage en VO quand il y en a c'est a dire rarement.

Bref la légalité et la qualité n'ont tout simplement rien a voir. D'autant plus que je serais même près a payer pour ce service si jamais il y a quelques choses qui ressemblerait un peu a ce que je fait actuellement.
Inscrit le 17/05/2008
1342 messages publiés
VIDEOCLUB, le 25/01/2012 - 17:34
c'est bon, du boulot pour la hadopi, en plus ça tombe bien ils sont no limit dans le traitement depuis le 31 décembre
les mails vont pleuvoir comme quoi en fait la hadopi ça va servir...

Oui, surtout durant les mois pré-électoraux.


La "pluie de mail",
ça va bien motiver l'électeur à faire son devoir civique.

Pain béni en effet.

Hadopi aura au moins eu un
intérêt démocratique.....
Inscrit le 30/09/2011
357 messages publiés
C'est surtout RS qui doit méchamment exploser. Je me demande pourquoi il était pas massivement utilisé avant...
Inscrit le 07/05/2004
903 messages publiés
RS est massivement utilisé sur certaines boards depuis longtemps.
Inscrit le 26/01/2012
1 messages publiés
Le problême des offres legales , c est que faut passer par x sites , subir differents formats , quand tu achete un format qui passe pas sur tout tes medias , alors qu'une version pirates y a pas de soucis tu te pose des questions .

Puis comment veux tu faire revenir la majorité ds gens qui ont pris l habitudes de telecharger leurs mp3 en version pirates.

Puis je dirais que etrangement que bcp d industriel sont comme content du piratage pour vendre leurs graveurs , lecteurs mp3 etc etc
Inscrit le 05/05/2009
145 messages publiés
Le calcul est sympa.
Mais déjà je doute que ce soit du "remplacement" comme tu l'appelles: Si tous les gens qui allaient sur MU avaient arrêté d'aller au ciné, penses-tu qu'il y aurais eu 215.59 millions de billets vendus en 2011, en progression constante ?

C'est "simplement" un transfert du budget "loisir" pour les gens: Au lieu d'acheter un DVD/BR ou un épisode VOD, ben simplement avec l'argent économisé ils vont au ciné.
Du point de vue des acteurs et de la filière de création c'est pas un si mauvais calcul, vu que la rémunération dépend en grande partie des entrés au ciné plutôt que des DVD vendus...
Ceux qui font la gueule c'est les vendeurs de galettes en plastique, et *surtout* les vendeurs de VOD - eux, effectivement, vont perdre beaucoup (encore qu'il y aura toujours des gens pour préférer payer 1 ou 2 euros pour y gagner une facilité & une instantanéité que le P2P n'a pas).

Donc je ne nie pas que sur le cinéma & la vente de galettes il y aura une baisse.
Mais de là à dire que ça passera à zéro du jour au lendemain...


Bien entendu. C'est pour cela que je disais que c'était un raisonnement extrême.

D'un autre côté, on parle d'une offre qui serait 100% légale, et qu'on pourrait imaginer avoir une publicité certaine. Même si le DDL et autres DL illégaux sont démocratisés, ce n'est pas franchement la même cour de jeu pour autant.

Si on a pas al de gens payant aujourd'hui un abo pour du VPN ou du DDL afin de payer moins pour voir / écouter plus et qui seraient heureux de donner cet argent aux artistes si une offre légale démat' existait (comprendre : "je veux bien donner des sous, mais pas plus de 10 €/ mois, et pas pour moins que le monde entier"), il y en a aussi tout autant qui sont tellement habitués à ne plus payer que l'illégalité de cette gratuité est complètement oubliée ("pourquoi je paierais alors qu'aujourd'hui, je ne paie pas ?")

Après, je n'ai pas non plus tenu compte ni des jeux, ni des logiciels.

Nouveau monde, il faut apprendre a s'adapter ou mourir.


Le problème, c'est de s'adapter à un nouveau monde qui, potentiellement, te ferait mourir.

Si le système actuel venait à changer et qu'on passe sur de la démat', avec un système financier type licence globale, qui paiera pour le stockage ? Qui paiera la HD ? Et l'arrivée du 4K avec une offre à 10 €/ mois en illimité ?

Etc etc etc.


Quand je lis tout le monde ici, je me pose quand même des questions sur les réelles motivations des gens. Quand on voit les fichiers les plus téléchargés, les griefs des gens sur les fameux " producteurs et intermédiaires " (alors que, soyons honnêtes, que serait le rap et le R n B US sans leurs producteurs ? Que seraient certains films sans leurs producteurs, sans leurs studios ?), je pense que beaucoup confondent ce qu'ils veulent, et pourquoi ils le veulent. Et surtout, accès à la culture pour tous et se divertir à l'?il. A moins qu'on me dise que MU servait avant tout à télécharger du Preisner et du Kurosawa.
[message édité par tenia le 26/01/2012 à 19:35 ]
Inscrit le 26/11/2010
164 messages publiés
JO.01, le 25/01/2012 - 10:42
Je pense qu'un peu de patience suffira.Depuis mes nombreux sites de référencements,certains utilisent déja d'autre plates formes pour le DDL et qui remplacent fort bien les fileserves et filesonic et Mégaupload par ex.Pas de souci à avoir sinon éviter le P2P.

pourquoi eviter le p2p.
je suis pas d accord avec toi
avec peerblock tu es tranquille et si en plus tu veux etre vraiment tranquille tu achetes un VPN.
et le p2p c'est la base c'est la que j ai commencé et que je continue.
direct connect est toujours et pas megaupload et consort.
donc le p2p va revivre une seconde jeunesse.
voila pour l info
Inscrit le 08/04/2009
543 messages publiés
gugustave, le 26/01/2012 - 12:44
C'est surtout RS qui doit méchamment exploser. Je me demande pourquoi il était pas massivement utilisé avant...


Parce que ce n'est que récemment que son débit égale celui de megaupload, et qu'il fallait des captchas, si je me souviens bien, contrairement à megaupload. Avec des fichiers multiples, découpés en 15 parties par exemple, c'était infernal.

Il n'empêche qu'il a toujours été fort utilisé, notamment au début du DDL.
Inscrit le 20/09/2011
5137 messages publiés
Pour le reste, oui la licence légale pose de nombreux problèmes, oui il faut mettre en place un système qui permette de rémunérer directement l'artiste,

C'est dingue cette manie d'infantiliser les artistes et de décider à leur place comment il faut les rémunérer.
Est-ce que les clients de ta société t'impose la manière dont tu dois être rémunéré ?

Et si on laissait les artistes décider par eux-même s'ils veulent distribuer directement ou passer par une maison de disque ou tout autre système ? Et si on considérait que c'est d'abord à eux de décider de la distribution de leur travail ?
Inscrit le 17/03/2008
2787 messages publiés
zig, le 27/01/2012 - 01:29
Pour le reste, oui la licence légale pose de nombreux problèmes, oui il faut mettre en place un système qui permette de rémunérer directement l'artiste,

C'est dingue cette manie d'infantiliser les artistes et de décider à leur place comment il faut les rémunérer.
Est-ce que les clients de ta société t'impose la manière dont tu dois être rémunéré ?

Et si on laissait les artistes décider par eux-même s'ils veulent distribuer directement ou passer par une maison de disque ou tout autre système ? Et si on considérait que c'est d'abord à eux de décider de la distribution de leur travail ?


Non.
Non, non et non.

Là tu considères qu'un artiste est comme un fabriquant de meuble, qui décide soit de vendre en direct ou de passer par un distributeur ou un grossiste.
Mais en même temps tu veux que l'artiste garde le *contrôle* sur la distribution et l'utilisation des oeuvres.
Quand j'achète une table c'est MA table: j'ai le droit de faire tout ce que je veux avec. (sauf dire que c'est moi qui l'ai fabriquée).

T'imagine si Ikéa, en me vendant une table, me disais:
- Alors, pour une utilisation chez vous c'est 100€, mais si vous comptez la recouvrir d'une nappe c'est 120€ (sauf si la nappe est rose auquel cas c'est plus que 90), si cette table vous sert à faire des barbecues dans le quartier alors elle passe à 500 € et si c'est comme support dans un meeting politique c'est 1500€.
Et on a un organisme, la SAMM (Société des Artisans et Menuisiers de Mobilier) qui viendra vérifier et vous coller une amende le cas échéant.

Pour la suite dans la plupart des sociétés les employés ont un salaire fixe, qui dépends rarement (sauf participation ponctuelle) du succès des produits (ou services) vendus. D'ailleurs il y a de nombreux exemples, dans la pub par exemple ou les artistes touchent un cachet fixe.
Dans la plupart des métiers les gens n'ont pas le choix sur la manière d'être rémunéré.
Même si t'est patron il y a des règles assez strictes.

En disant cela tu ne te fait pas l'avocat des artistes, mais de leurs ayants-droits. Et eux, OUI, ont mis en place un système quasi-mafieux de verrouillage des accès aux radio/tv/salle de concert/point de vente, pour que tu ne puisse passer que par eux, à leur plus grand profits.

Est-ce infantiliser les commerçants italiens de chercher à supprimer le pizzo ?

(Et ne dis pas que je parle à la place des artistes: J'ai suffisamment entendu de propos d'artistes, surtout de petits groupes, pour savoir que eux aussi en chient pour trouver des salles de concert, qui réclame une inscription SACEM, laquelle t'interdit de laisser ta zik sur Youtube ou en télécharment MP3....)

tenia, le 26/01/2012 - 19:32

D'un autre côté, on parle d'une offre qui serait 100% légale, et qu'on pourrait imaginer avoir une publicité certaine. Même si le DDL et autres DL illégaux sont démocratisés, ce n'est pas franchement la même cour de jeu pour autant.


Pourquoi pas: Après tout les gros trackers torrents sont aussi rémunéré par la pub.
Il faut aussi penser que ces trackers torrents n'attirent qu'un certain "type" d'annonceurs (hum): Tu verra pas de banières de grandes marques sur ces sites.
Alors que via une offre légale, tu peux commencer à envisager des opérations plus complexe (comme des bons d'achats, ... ) avec des boites qui ont pignon sur rue.


Si on a pas al de gens payant aujourd'hui un abo pour du VPN ou du DDL afin de payer moins pour voir / écouter plus et qui seraient heureux de donner cet argent aux artistes si une offre légale démat' existait (comprendre : "je veux bien donner des sous, mais pas plus de 10
€/ mois, et pas pour moins que le monde entier"),


C'est la question de la longue traine.
Pourquoi les gens veulent "le monde entier": De toute façon, tu ne peux regarder qu'un nombre limité de films ou de séries par mois.
Le problème c'est que ces films/séries vont êtres différentes pour *chaque* personne.

Plus que la gratuité c'était CA la grande force du P2P et du DDL après lui. D'ailleurs c'est l'une des critiques les plus sérieuses à la fermeture de MU: La perte des films et musiques quasie-inconnues, uploadé patiemment par des gens qui n'auront plus la patience de recommencer. (Bon, ceci dis, je suis d'accord que mettre ces fichiers uniquement sur MU... bon. Pas bien malin.)

Or au contraire les studio et les majors essayent *a tout prix* de mettre en avant les nouveautés (plus rémunératrices, nouveautés qui ne le restent pas longtemps d'ailleurs), au détriment des films plus anciens qui sont très largement moins rémunérateurs.

Alors oui, forcément si l'on regarde les stats, la longue traîne a un succès ridicule par rapport aux block-busters. Mais est-ce une raison pour ne plus du tout proposer les anciennes oeuvres ? Ca arrange bien les éditeurs, au moins financièrement.



il y en a aussi tout autant qui sont tellement habitués à ne plus payer que l'illégalité de cette gratuité est complètement oubliée ("pourquoi je paierais alors qu'aujourd'hui, je ne paie pas ?")


Il y aura toujours des gens comme ça. Eux participent quand même un peu au moins via la pub (ya qu'a voir sur MU: Même sans payer, la pub t'en bouffait quand même un sacré morceau). Et ils auront droits aux inconvénients: Qualité moins bonne, emmerdement de la recherche, fake.

Mais j'en suis moins sur que toi: Bien des gens, payent pour un service: VPN, Seedbox, mais aussi via des dons (que ce soit pour des trackers, mais aussi pour des offres légales genre Vodo.net/"Pioneer One" ou le Humble Bundle pour les JV).
Il y a aussi des gens (dont je fait parti), qui, par principe, n'achèteront PLUS dans le système actuel, basé sur les majors/distributeurs/... .
OK c'est une minorité, mais il ne faut pas négliger l'impact sur le cercle social:
Je peux te dire que, depuis que j'ai expliqué les lois HADOPI & DADVSI a mon entourage, y compris amis, yen a PLUS UN SEUL qui achète encore des CD et des DVD. Dont un qui était un méga-fan avec plus de 1000 DVD dans sa collection (et qui en achetais 3 ou 4 par mois depuis des années), qui a reçu sa missive Hadopi, et qui de rage n'en a plus acheté aucun depuis (Et qui est venu me demander comment se planquer, ce que je lui ai obligeamment montré).


Le problème, c'est de s'adapter à un nouveau monde qui, potentiellement, te ferait mourir.


Oui, c'est le principe.


Si le système actuel venait à changer et qu'on passe sur de la démat', avec un système financier type licence globale, qui paiera pour le stockage ? Qui paiera la HD ? Et l'arrivée du 4K avec une offre à 10
€/ mois en illimité ?


Du fric il y en a. Il est "juste" de moins en moins dirigé vers les majors, mais de plus en plus dirigé vers les opérateurs télécom (cf. l'offre Free Mobile, qui montre que les opérateurs se gavaient à mort sur des services qui ne leur coûtait rien en terme de coûts marginaux, comme pour les SMS ou les communications vers à l'étranger ou les mobiles, qu'ils facturaient à l'abonné 10 ou 100x le prix de la demi-terminaison qu'ils payaient).

De même pour les prix d'hébergement en datacenters et de bande passante.

A mon sens, il ne serais pas idiot de demander carrément aux FAI d'héberger, au sein de leur propre réseau, ce stockage et la bande passante associée.
C'est pas en pure perte pour eux, puisque cela réduirait de façon importante leur facture de BP externe.
Et d'ailleurs c'est déjà fait par Google et Akamai, par exemple.

Pour le reste (HD, 4K,...) , c'est justement ça qui serais payé non seulement par les 10€/mois de la LG, mais aussi (et surtout) par les entrées au ciné (10€ aussi...) , et les projections TV, sans oublier les subventions publiques.
En fait, les recettes de la filière sont quand même largement plus basées sur des recettes fixes et régulières (subventions, redevances) que sur la vente de DVD et de VOD...
D'ailleurs, vu les recettes des cinéma, et le fait que ça va quand même être eux les plus bénéficiaires de la 4k, ça parait logique que ce soit eux qui la finance).
Et pourquoi ne pas considérer les téléviseurs haut de gamme en 4k comme des produits de luxe, et les taxer en conséquence ? (C'est une piste, je ne suis pas forcément pour cette solution).

Quand je lis tout le monde ici, je me pose quand même des questions sur les réelles motivations des gens. Quand on voit les fichiers les plus téléchargés, les griefs des gens sur les fameux " producteurs et intermédiaires " (alors que, soyons honnêtes, que serait le rap et le R n B US sans leurs producteurs ? Que seraient certains films sans leurs producteurs, sans leurs studios ?), je pense que beaucoup confondent ce qu'ils veulent, et pourquoi ils le veulent. Et surtout, accès à la culture pour tous et se divertir à l'?il. A moins qu'on me dise que MU servait avant tout à télécharger du Preisner et du Kurosawa.


Comme je le disais plus haut, il ne faut pas céder à la tentation de considérer de prendre la "majorité" pour la totalité des gens.
Cette façon de voir les choses est très pratique pour les majors et les distributeurs, qui peuvent ainsi promouvoir les têtes de gondoles , tout en ayant aucun regret de faire un 'find /media -mtime +1825 -exec rm {} ;' sur leur racks de stockage.

Il est certes tentant de penser que puisque c'est ce que les gens téléchargent en masse, c'est *uniquement* ce qu'ils veulent. Mais c'est trop facile: OUI, il y a des gens qui téléchargeaient parfois Preisner et Kurosawa, mais aussi "Sherif Fais moi peur" et "Supercopter" sur MU.
Et ça, c'était *impossible* légalement (et déjà difficile illégalement).
Et même une personne qui télécharge énormément de séries américaine, c'est pas impossible que de temps en temps elle veuille regarder quelque chose de plus vieux - à la suite d'une conversation par exemple ou par découverte.

Pourquoi enfermer les gens dans des cases ? T'a pas le droit d'aimer les documentaires d'Arté si tu regarde aussi Koh Lanta ? Certes c'est pas la "majorité". Et alors ?

Quant au Rap et au R'n'b US, faut aussi être honnête: Comme tu dis ce sont les producteurs et intermédiaires qui font *TOUT* , y compris fabriquer l'artiste (l'acteur, plutôt): C'est le travail des majors poussé à l'extrême, à un moment il n'y aura même plus besoin de l'artiste, tout sera samplé.

C'est un style et un travail indéniable. Ce qui me gêne, ce n'est pas que ce genre de chose existe.

Ce qui me gêne c'est de vouloir que ce genre de chose soit, dans l'avenir, le seul style de travail musical qui existe. Et c'est ce que cherchent à faire les majors, exclusivement pour leur profit et celui de leurs actionnaires.
(C'est pas réservé au R'n'B d'ailleurs - actuellement tout ce qui sort c'est du "consensuel". C'est pas moi qui le dis, c'est P.Nègre dans une interview. Sa justification, c'est que "à cause du piratage il se recentre sur la majorité". Sauf que si subitement le piratage disparaissait et que ses ventes explosent, ça m'étonnerais très très fort que ses actionnaires lui permette de revenir en arrière et de "gaspiller" de l'argent sur la découverte de talents, maintenant que l'on sait qu'il est largement plus lucratif de fabriquer un pantin de toute pièce, le faire tourner un peu devant les caméra pendant 6 mois, puis le jeter et prendre un autre pantin).
[message édité par obcd le 27/01/2012 à 11:03 ]
Inscrit le 28/12/2010
3690 messages publiés
zig, le 27/01/2012 - 01:29
Pour le reste, oui la licence légale pose de nombreux problèmes, oui il faut mettre en place un système qui permette de rémunérer directement l'artiste,

C'est dingue cette manie d'infantiliser les artistes et de décider à leur place comment il faut les rémunérer.
Est-ce que les clients de ta société t'impose la manière dont tu dois être rémunéré ?

Et si on laissait les artistes décider par eux-même s'ils veulent distribuer directement ou passer par une maison de disque ou tout autre système ? Et si on considérait que c'est d'abord à eux de décider de la distribution de leur travail ?


Ben on peut interroger des artistes et leur demander : vous préférez un dispositif qui permet au public de vous rémunérer directement s'il aime votre travail, ou un dispositif qui laisse une entreprise se charger de la distribution de votre travail et qui vous en reverse miséricordieusment entre 6 et 8% des bénéfices ?

Plaisanterie à part, c'est quand même bien l'industrie du contenu qui infantilise les artistes en décidant à leur place des modalités de diffusion de leurs oeuvres, et en leur imposant la manière dont ils doivent être rémunérés.

J'aimerais que ça se deale plus directement entre le public et l'artiste, soit de gré à gré soit via un système de répartition, soit plus probablement une coexistence des deux, du moment qu'on élimine les parasites, et que les seuls intermédiaires qui subsistent sont réellement utiles à la propagation de la culture et ne transforment pas le travail des artistes en rente de situation.
Inscrit le 23/06/2010
361 messages publiés
U., le 25/01/2012 - 13:36
Vu la durée de protection des droits que je jugerais pertinente, je pense que les Classiques de Gaumont seraient nombreux à tomber dans le domaine public, pour moi. Ou en tous cas, nombreux à échapper à toute forme d'exclusivité de distribution.

Pour le reste, oui la licence légale pose de nombreux problèmes, oui il faut mettre en place un système qui permette de rémunérer directement l'artiste, oui l'offre légale payante n'aura d'attrait que le jour où elle sera totale et réellement modique, simple d'utilisation et sécurisée. Et enfin, oui les supports physiques vont disparaître, la culture se dématérialise, et le support physique deviendra une sorte de "version collector" que pourront acheter les fans, le gros des troupes préférant télécharger les contenus pour exercer ensuite toutes leurs prérogatives d'utilisateur - et j'entends pas là tous les usages possibles, gratuits et sans limite de temps, à l'exclusion de tout usage commercial qui devra nécessairement faire l'objet d'une rétribution complémentaire de l'artiste.


la duree de protection pertinente?

tu trouve normal qu'un artiste et ses enfants continuent a toucher de l'argent 70 apres la mort de l'artiste?

je rappelle que les droits sont la pour palier au temps qu'un artiste met a produire l'oeuvre suivante, ni plus, ni moins.

on a augementé ce temps de facon reguliere jusqu'a aboutir a la situation ubuesque d'aujourd'hui, c'est n'importe quoi!

une durée raisonnable serait de 10 / 20 ans apres la parution de l'oeuvre, afin qu'effectivement l'artiste ne se retrouve pas sans revenus le temps de creer a nouveau.

sinon, tout le monde a la meme enseigne, mon patron vas me verser mon salaire a moi et ma famille jusqu'a 70 apres ma mort, apres tout les artistes y ont bien droit!

pour en revenir a l'offre legale, j'ai testé, un BR a prix reduit (donc sortis il y a deja quelques temps).

je le met dans mon htpc que j'ai equipé d'un lecteur BR (le logiciel est fournis avec)

lecture impossoible: mettre a jour le logiciel (10€)

je met a jour, lecture impossible, mettre a jour le firmware du lecteur (il a meme pas un ans, merde), au moins, ca c'est gratos.

meme mis a jour, lecture impossible.

bilan, j'ai depensé 20€ (sans compter l'achat initial du lecteur), pour ne pas pouvoir lire mon film.

resultat, je l'ai DL en P2P, ca a pris 25 minutes, sans bouger de chez moi.

et en plus, potentiellement, HADOPI pourrait me tomber dessus parce que je fait quelque chose d'illegal, vouloir regarder un film que j'ai acheté!


alors leur offre legale a la con, qu'ils se la carrent profond avec une poignée de gravier, je me suis fait avoir une fois, pas deux.

sur cette terre on s'adapte ou on creve, ils refusent de s'adapter, qu'ils crevent, je ne verserait pas une larme pour ces pourris de voleurs (oui, voleurs,cf. l'affaire padawan et la RCP)
Inscrit le 02/07/2011
477 messages publiés
bug, le 25/01/2012 - 10:29
Et hop on recommence encore une fois!
Cette fois ci avec un VPN, ça coutera moins cher que RIP megaupload


Pour info, pauvre con ignare, ton "VPN" n'y peut rien, contre une liste d'IPs black listées
[message édité par yt75 le 28/01/2012 à 20:47 ]
Inscrit le 02/07/2011
477 messages publiés
Tout les geeks sont des cons, des porcs, des petits merdeux, des pétasses avec lesquelles on préfèrerait ne pas avoir à faire, et puis des professionels de la censure, surtout ...
Inscrit le 02/07/2011
477 messages publiés
Aprés encore une fois le piratage zero aucune importance (échange mail clés USB etc), le problème est quand cela devient la méthode par défaut et la plus pratique d'accès aux ?uvres.

Et oui l'état des offres légales est lamentable, et de plus la généralisation du concept 'tout abonnement à catalogues ou tout VOD' devrait clairement être évitée, étant intrinsèquement sujette à concentration max (2 ou 3 services), opacité redistribution, arrêt abonnement plus rien, essentiel qu'il y ait aussi un environnement 'achat à l'acte' vraiment atawad et non monopolistique (ce à quoi correspond le piratage d'ailleurs, à l'atawad près, et avec fichiers à s'occuper dans tous les sens en plus).

Et qu'en plus les offres légales n'offrent absolument aucune "plus-value expérience utilisateur" à acheter par rapport à pirater, alors que cela pourrait tout à fait être le cas (qu'il y ait une plus value) :
http://iiscn.wordpre...umerique-draft/


Quant à la licence globale :
http://iiscn.wordpre...icence-globale/

note : messages précédents écrits "sous influence", mes excuses pour les injures, très intéressant la technique aussi, et je suis aussi un technicien(ingénieur).

Et pour les amateurs de "yaca VPN" et autres, rappelons quand même que VPNs ou darknets et autres a priori pas vocations à poser des cables transatlantiques et que :

« votre machine » –- « votre FAI » –- « votre VPN » –- « n'importe quel routeur » –– « le centre de piratage »

Si « n'importe quel routeur » applique une black liste avec l'IP de votre centre de piratage favori (TPB, forums de trackers, enfin ce qui vous permet de trouver ce que vous cherchez, avec quand même commentaires qualité etc), et bien ça ne marche plus.

Sans oublier que le p2p, ça marche mieux si beaucoup de monde, et encore une fois, piratage zéro aucune importance, qu'au moins il mérité un peu son nom (et pas méthode par défaut et la plus pratique).
[message édité par yt75 le 30/01/2012 à 02:30 ]
Inscrit le 30/01/2012
7 messages publiés
les americains se sont attaqués à Megaupload, au P2P et ont attaqué des tas d'autres sites du genre alloshow;.. cum.com etc etc Le gouvernement français font de même. que ce soit le cine, la musique, etc etc...

Maintenant Escrosoft l'une des plus grandes corporation mafieuse au monde et de surcroît américaine en ayant un monopole abusif sur les systèmes d'exploitation informatique, en ayant des prix extrement chèrs et abusifs sur leurs OS....

Voilà que escrosoft, pense pour la prochaine génération de console de jeux vidéos prévue sortit 2013 6 fois plus puissantes que la xbox 360 et qui s'appelra xbox 720, veut intégrer dans sa nouvelle console un système anti jeux d'oaccasion. oO OUI vous avez bien lu.

A voir ici http://www.numerama....#ac_newscomment

Conclusion : milliers de chômeurs en plus et même de smillions ici et dans le monde. Magasins et divers sociétés mettront la clé sous la porte. Bref, mais ça va pas où quoi, on va payer des jeux à 70 euros à chaque fois mais ils rêve en couleurs ces pourries!!! JAMAIS xbox 360 sera ma dernière consoles acheté chez MS. Je vais directe chez Sony eux aussi prépare leur nouvelle console nouvelle génération. En plus marre de payer le xbox live pour jouer en réseau. Toujours payer encore et encore saleté de societés américaines et capitalisme mondiale, marre de ces corporation pourries à l'os.

Clairement les japonnais et les coréens du sud ont boycotté microsoft pour ces même raisons ils ont vite compris chez eux, ils supportaient pas leur monopole abusifs et les prix hallucinants. En plus le live payant...ils ont vite fait du patriotisme à l'échelle nationale et même asiatique. RESULTATS : xbox n'a plus jamais récupéré le marché, ils ont fermé leur susines en asie, et ont vendu durant l'année 2009 moins de 10 console dans toute la corée...j'en parle même pas pour les autres pays d'asie.
Bref, les asiatiques se sont ruées vers Sony et PAF Sony à gagner la guerre en Asie.
De plus Sony ne fera certainement pas la même chose, avec le store sony ils ont perdu des ventes et ont vite compris leurs erreurs.

les americains se sont attaqués à Megaupload, au P2P et ont attaqué des tas d'autres sites du genre alloshow;.. cum.com etc etc Le gouvernement français font de même. que ce soit le cine, la musique, etc etc...

Maintenant Escrosoft l'une des plus grandes corporation mafieuse au monde et de surcroît américaine en ayant un monopole abusif sur les systèmes d'exploitation informatique, en ayant des prix extrement chèrs et abusifs sur leurs OS....

Voilà que escrosoft, pense pour la prochaine génération de console de jeux vidéos prévue sortit 2013 6 fois plus puissantes que la xbox 360 et qui s'appelra xbox 720, veut intégrer dans sa nouvelle console un système anti jeux d'occasion. oO OUI vous avez bien lu.

A voir ici http://www.numerama....#ac_newscomment

y'en a marre des ces entreprises pourries qui n'ont font payer des choses à prix honteux si chères que mes dents tomberaient presque toutes seuls rien que d'y penser. 70 euros PAF, 20 euros pour un cd musique PAF, 25 euros un DVD PAF, 10 euros 1 ticket cinéma PAF 12 euros si 1 ticket ciné en 3 D double PAF et ils veulent un monde régit par l'argent? Ils veulent nous faire payer mais je souhaite de tout mon coeur qu'on leurs fasse payer leur infamies et leurs honteuses arnaques mondiale

Conclusion : milliers de chômeurs en plus et même de smillions ici et dans le monde. Magasins et divers sociétés qui mettront la clé sous la porte.




http://www.numerama....#ac_newscomment
Inscrit le 02/07/2011
477 messages publiés
@Rayzon

Je ne suis pas gamer (enfin périodes backgammon voir grand jeu) et donc ne suis pas toutes ces affaires, après que l'auteur/éditeur d'une oeuvre touche une certaine part dans le transfert d'une licence ne me choquerait pas plus que ça, un peu comme le droit de suite pour les oeuvres plastiques dans le droit français
:

http://en.wikipedia..../Droit_de_suite

Mais de fait la position des éditeurs par rapport au piratage dans le contexte du contenant (logiciels outils OSs, photoshop, ce genre de chose) a toujours été très floue, car le piratage c'est aussi pour eux une forme de dumping (interdit dans le contexte produit dit "physique") permettant aussi d'établir une position dominante, à travers le "phénomène de club" extrêmement pregnant en informatique (plus de gens les utilisent, plus ils sont utiles à travers données associées, et aussi aspects apprentissage/connaissance associés).

Un peu(ou très) différent pour le contenu.

Mais un truc que je trouve au moins aussi choquant, c'est par exemple que Duns & Bradstreet (numérotation associées aux personnes morales, entreprises et autres, surtout pour les USs mais même monde entier, un peu comme le SIREN en France), soit à la fois une norme ISO (et obligatoire pour tout contrat d'état aux US), et aussi une société privé cotée à wall street, et dont la valeur est donc en grande partie le fait d'avoir un monopole officiel sur la distribution des identifiants "personnes morales" aux US.

Et tant que l'informatique ne reconnaitra pas que son évolution ou aspect "ouvert" non monopolistique nécessite une ou des distributions "administratives", pas sorti de l'auberge ...
texte 92 93 à ce sujet

Et ne pas oublier que notre époque c'est aussi la fin de l'énergie pas chère, voir par exemple "oil's tipping point has passed" article paru dans la revue Nature le 26 janvier, en lien fichier pdf ci dessous :
http://iiscn.wordpre...le-et-lenergie/
[message édité par yt75 le 31/01/2012 à 20:40 ]
Inscrit le 20/02/2012
1 messages publiés
Perso je refuse de débourser 1 centime pour un bouse à gros budget comme on nous propose tous les jours ce qui m'intéresse c'est plus les films de petit réalisateur qui ose essayer quelque chose qui me botte et là c'est la cata, pas de sortie dvd, pas de vod donc seul recours le download et là-dessus la fermeture de megaupload a fait très mal. Les réalisateurs qui gueulent contre le download sont ceux là même qui n'ont aucun talent, aucune vision artistique dans leur travail ils se contentent de créer des saletés pour des moutons qui en sont friands, et ceux-là font largement leur beurre sur les ventes de place de ciné et de dvd, les petits réalisateurs eux n'ont que faire du download, cela ne change rien à leur revenu, car leurs films ne rapportent rien au cinéma (les moutons prèfére la bouse) donc leur revenu est celui qu'ils ont reçu pour leur travail et ils ne vivent pas sur leur rente. Enfin toujours est il que du coup je me sers de NeoSharing comme moteur de recherche direct download pour retrouver des petites pépites
Répondre

Tous les champs doivent être remplis.

OU

Tous les champs doivent être remplis.

FORUMS DE NUMERAMA
Poser une question / Créer un sujet
vous pouvez aussi répondre ;-)
Numerama sur les réseaux sociaux
Janvier 2012
 
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
26 27 28 29 30 31 1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31 1 2 3 4 5