Ca n'est probablement qu'un hasard de calendrier. Au lendemain de l'arrestation de ses dirigeants, MegaUpload a retiré vendredi la plainte qu'il avait déposée contre Universal Music pour le retrait de sa "MegaSong" promotionnelle. La procédure continue cependant avec une plainte contre X.

C’est la petite affaire au milieu de la grande affaire. Quelques semaines avant le coup de filet qui a aboutit à la fermeture de MegaUpload, l’entreprise basée à Honk Kong avait pris tout le monde par surprise en publiant une vidéo promotionnelle dans laquelle des artistes de renom chantaient à la gloire de MegaUpload : Puff Daddy, Will.I.Am, Jamie Foxx, Snoop Dogg, Chris Brown, Alicia Keys, Kanye West…

La « MegaSong » a fait hurler Universal Music, qui a tout de suite exigé qu’elle soit retirée de YouTube. La filiale de Google s’est exécutée, non pas parce qu’il y avait violation sur le droit d’auteur comme le laissait entendre le message d’erreur affiché aux internautes, mais parce que la maison de disques avait signé avec YouTube un accord qui lui permettait de retirer n’importe quelle vidéo pourvu qu’elle porte atteinte à l’un de ses droits. Or en l’espèce, Universal prétendait détenir des accords d’exclusivité avec certains artistes produits dans le clip. Ainsi, même si ces contrats n’étaient pas opposables à MegaUpload, l’accord avec YouTube permettait de les faire respecter.

En réaction, et probablement très heureux qu’Universal participe ainsi à faire « le buzz » de sa campagne, MegaUpload avait annoncé le dépôt d’une plainte contre Universal Music. L’entreprise de partage de fichiers et de streaming de vidéos estimait q’Universal avait abusé de la procédure de retrait des contenus, et agit frauduleusement pour faire retirer une vidéo sur laquelle elle ne détenait aucun droit.

Finalement, selon Hollywood Reporter, la plainte a été retirée vendredi dernier, au lendemain de l’opération menée par le FBI et les autorités néozélandaises. Le magazine précise que la plainte a été retirée « sans préjudice », c’est-à-dire que MegaUpload se réserve le droit de redéposer plainte à l’avenir. Par ailleurs, la firme a maintenu une plainte contre X pour le retrait de la vidéo sur différentes plateformes, et elle demande au juge de faire le nécessaire auprès de Google pour que les preuves détenues par YouTube soient bien conservées.

L’acte d’accusation contre MegaUpload nous apprend, au sujet de la MegaSong, que l’un des dirigeants de MegaUpload avait « transféré 185 000 dollars pour réaliser une campagne publicitaire pour MegaUpload.com impliquant une vidéo et un enregistrement musical« , en novembre 2010. On ne sait pas si cela représente l’ensemble des dépenses pour le clip.

Partager sur les réseaux sociaux

Plus de vidéos