Nous pensons fortement à Ratiatum que le peer to peer n'en est qu'à ses toutes premières heures et que nous sommes loin, très loin d'imaginer quelles en seront les applications dans le futur. Mais une chose est quasiment certaine : les serveurs centraux sont appelés à disparaître. Aujourd'hui, c'est au tour des webmasters et de leurs visiteurs de profiter de cette technologie grâce à un nouvel outil, SuperFastDownload.

Quel webmaster de site un tant soit peu fréquenté ne s’est pas retrouvé un jour confronté aux problèmes de saturations de bande passante dus aux téléchargements directs depuis leur serveur ? A moins de pouvoir investir dans un hébergement conséquent, ces difficultés conduisent le plus souvent à abandonner de tels services. Avec sa technologie peer to peer, SuperFastDownload (SFD) pense apporter une solution viable.

Le principe est simple ; si l’hébergement central est insuffisant, il faut le distribuer entre les visiteurs du site. Ainsi quand un nouveau visiteur télécharge un fichier, c’est l’ensemble des personnes qui ont déjà ce fichier chez elles qui vont le lui uploader. Cette méthode est déjà connue sur eDonkey avec ses liens de téléchargements, mais l’originalité est qu’ici si le fichier n’est pas ou peu présent sur le réseau, le serveur du site prend le relais. Il intervient donc uniquement en voie de secours.

Techniquement, il suffit de générer un fichier .sfd qui servira de lien pour les téléchargements. En téléchargeant ce lien, SFD récupère le nom du fichier, sa taille, un code hash principal (sa signature) et d’autres secondaires, l’URL vers le fichier originel, etc.
Chaque webmaster peut créer son propre réseau en hébergeant un serveur qui se chargera de faire le lien entre les clients. Les fichiers .sfd contiennent bien sûr l’adresse de ce serveur.

Si la solution peut paraître séduisante, elle est néanmoins relativement contraignante. Pour pouvoir télécharger un fichier, il faut d’abord que le visiteur installe chez lui le client « SuperFastDownload » (3,5Mo) qui se chargera des transferts. Il faut ensuite que le webmaster puisse garder son serveur central connecté en permanence (peu importe cependant le changement d’adresse IP puisqu’il peut y avoir un relai DNS). Et il faut enfin que les visiteurs acceptent de garder SFD en fond de tâche pendant leurs activités. Mais il s’agit certainement d’une solution très adaptée et ingénieuse pour des sites à fort traffic qui proposent des téléchargements volumineux.

Site officiel de SuperFastDownload : SuperFastDownload.com

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés