Contrairement à ce qui a pu être annoncé, l'éditeur du client Gnutella BearShare n'a pas cessé ses activités.

Décidemment, c’est actuellement le jeu des fausses rumeurs sur les éditeurs de logiciels de P2P.

Il y a eu WinMX, qui semble avoir fermé provisoirement mais dans l’attente d’une renaissance à travers une société domiciliée dans le paradis fiscal qu’est l’île de Vanuatu.
Il y a eu eDonkey, dont la fermeture des bureaux newyorkais a fait croire à une fermeture.
Et lundi, Slyck annonçait la fermeture de BearShare. « Tout ce qui reste c’est le client« , prévenait l’éditorialiste Thomas Mennecke, ajoutant que « les forums des utilisateurs et apparemment toute l’équipe de BearShare ont disparu« .

Information rapidement démentie par notre confrère et collaborateur Jon Newton, l’éditeur de p2pnet.net. « La société ne fait aucune déclaration sur ce qui est en train de se passer, mais l’équipe est là et elle répond aux e-mails« , explique Newton. L’homme est d’ailleurs très bien placé pour connaître l’état de l’éditeur de BearShare, puisque celui-ci fait partie des quelques publicitaires qui permettent à son site de survivre.

BearShare pourrait donc lui aussi réapparaître sous une nouvelle forme, pour se conformer aux standards imposés aux éditeurs de logiciels de P2P par la Cour Suprême américaine.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés