Peut-être les avez-vous déjà vu tourner sur les chaînes de télévision. Le Conseil Supérieur de l’Audiovisuel (CSA) a lancé sa nouvelle campagne de communication, qui de décline en deux spots de publicité portant le même message final : « soyons tous responsables face aux écrans ».

Ils sont destinés à introduire dans les esprits l’idée que le CSA serait légitime à réguler tous les contenus audiovisuels quel que soit leur mode de diffusion, ce qui n’est ni évident sur un plan théorique (le CSA tire sa légitimité historique de la nécessaire gestion d’une ressource publique rare : les ondes hertziennes), ni probablement souhaitable. Nous le disions à nouveau la semaine dernière en parlant de l’affaire du Marquis de Sade dont la lecture sur les ondes de France Inter a été jugée inacceptable par les sages.

Le premier des spots TV est directement destiné aux enfants, pour leur demander de se méfier des contenus qu’ils peuvent voir sur tous les écrans, y compris les téléphones mobiles et les ordinateurs sur lesquels le CSA n’a pourtant pas compétence :

Le second s’adresse aux parents, avec un message extrêmement anxiogène sur le risque que fait courir à leurs enfants les images diffusées sur les autres écrans que la bonne vieille télévision regardée en famille :

En toute fin, les spots invitent le spectateur à se rendre sur le site CSA.fr, lequel porte en en-tête un bandeau destiné lui-aussi à faire croire que le CSA a des compétences en matière de « radio, télévision, internet et mobile ». Pourtant, il suffit de se rendre sur la page « Internet » de sa FAQ pour lire que « le CSA a des compétences sur les programmes de télévision ou de radio diffusés par Internet, mais pas sur les sites internet eux-mêmes« .

Partager sur les réseaux sociaux

Plus de vidéos