Google TV est arrivé trop tôt sur le marché. Sorti fin 2010, la plate-forme connectée n'a pas su séduire les Américains. Partenaire de Google, Logitech compte se désengager progressivement en ne renouvelant pas les stocks des accessoires destinés au service. Le fabricant suisse estime avoir perdu 100 millions de dollars dans l'aventure.

Le mariage de la télévision et d’Internet ne se fera pas sous l’égide de Google TV. C’est le commentaire amer qu’a glssé Guerrino De Luca, le directeur général de Logitech, lors d’une rencontre avec des investisseurs. Le fabricant suisse d’équipement informatique, qui avait misé dès le départ sur la plate-forme du géant de Mountain View, cherche désormais à se désengager de ce partenariat.

Il faut dire que le succès de Google TV n’a pas du tout été au rendez-vous. Sorti fin 2010 aux États-Unis, le service reposant sur le système d’exploitation mobile Android et sur le navigateur web Chrome, n’a pas su convaincre les consommateurs. Et ce n’est certainement pas le lancement en Europe, programmé pour 2012, qui permettra à la firme de Mountain View de relever la tête.

Pour Logitech, qui avait développé une gamme d’accessoires pour Google TV, la facture est salée. Au total, l’aventure de l’entreprise suisse aux côtés de Google aura coûté près de 100 millions de dollars (environ 72,8 millions d’euros). La firme a notamment dû casser les prix du Logitech Revue qui ne s’écoulait pas, faute d’enthousiasme pour Google TV. Mis en vente au prix de 300 dollars, le prix a été ramené à 99 dollars.

Soucieux de ne pas perdre la face, Logitech a néanmoins reconnu que Google est un « bon concept » mais qu’il est arrivé beaucoup trop tôt et qu’il ne pouvait pas, en conséquence, séduire les consommateurs. Reste que Guerrino De Luca est persuadé de la convergence prochaine entre la télévision et Internet, selon les informations rapportées par The Verge. Ce n’est que partie remise.

Si Google TV ne mariera pas Internet et la télévision, ce sera peut-être le rôle que jouera le fils ou le petit-fils de la plate-forme, a laissé entendre le patron de Logitech. En attendant, la firme suisse ne compte pas creuser davantage ses pertes. Lorsque les stocks seront écoulés, l’entreprise ne programmera pas de nouveaux produits destinés à Google TV.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés