Un e-mail envoyé aux partenaires d'Adobe annonce que la firme va arrêter le développement de son Flash Player pour mobile et réorienter son outil vers le développement d'applications. Une victoire pour le HTML5 mais une preuve de plus que les applications prennent de plus en plus d'importance face au web.

Un an et demi après la lettre ouverte de Steve Jobs contre Flash, Adobe devrait bientôt officialiser l’abandon de son player sur les OS mobiles. ZDNet s’est, en effet, procuré un e-mail destiné aux partenaires de la firme annonçant une réorganisation importante et une restructuration s’accompagnant même de licenciements.

« Nos futurs travaux avec Flash sur les appareils mobiles seront orientés vers le développement d’applications natives packagées avec Adobe AIR pour les principaux app stores. Nous n’adapterons plus Flash Player aux nouveaux navigateurs des appareils mobiles, ni aux nouvelles versions d’OS ou certaines configurations matérielles. Nous allons continuer à supporter les actuelles configurations Android et PlayBook avec des mises à jour de sécurité » indique Adobe.

Malgré une main tendue vers le HTML5, qu’il exploite de plus en plus dans ses outils de développement, Adobe continuera à soutenir le Flash pour la vidéo et les contenus ludiques destinés aux ordinateurs. Sur mobile, il ne servira qu’à créer des applications.

Si cela peut aider le développement de formats plus ouverts dans les navigateurs, et donc une meilleure expérience de navigation commune à toutes les plateformes, c’est une bonne chose. Néanmoins, ce virage stratégique d’Adobe semble confirmer l’importance croissante qu’ont pris les applications propriétaires distribuées sur les différents App Store, au détriment des applications web en HTML5. Reste à voir si cette tendance se confirmera dans le temps, ou si les développeurs seront vite fatigués de devoir transposer chaque application pour toutes les plateformes différentes

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés