Le NFC est l'une des technologies sur lesquelles misent une grande partie des constructeurs de téléphones portables. Une étude montre que plus d'un milliard de puces devraient être sur le marché en 2015 et équiper 30% des appareils mobiles cette année là.

La technologie de transfert sans contact NFC a le vent en poupe. De nombreux constructeurs intègrent ces puces à leurs téléphones, poussés par Google qui tente d’imposer Google Wallet, son portefeuille électronique. Si tous ne sont pas encore d’accord sur la façon de l’intégrer, personne ne doute de son succès dans les prochains mois.

In-Stat, cabinet réalisant des études de marché, a même publié ce lundi un rapport prévoyant que plus d’un milliard de puces NFC seront livrées d’ici 2015. Cette même année devrait voir les puces NFC équiper 30 % des appareils mobiles de la planète. « A mesure que le coûts des puces baisse, et qu’elles sont intégrées à d’autres composants des appareils, le coût d’intégration du NFC sera largement couvert par les revenus générés » explique Allen Nogee, directeur de recherche chez In-Stat.

Enfin, si l’on évoque le paiement comme principale application pour le NFC, il ne faut pas oublier les usages marketing. Des puces équiperont très bientôt les panneaux d’affichage, permettant de recevoir des informations en fonction de la publicité affichée. Android intègre également le support du NFC dans Ice Cream Sandwich, sa dernière version. Beam permet en effet d’échanger des fichiers entre deux téléphones équipés du système d’exploitation mobile de Google.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés