Google Talk, le logiciel de messagerie instantanée et de Voix sur IP (VoIP) largement anticipé par les rumeurs, est enfin sorti des cartons de la société de Mountain View. Tout comme Skype, Google utilise des technologies Peer-to-Peer pour répartir les communications audio.

Google a véritablement le pouvoir de faire tomber Skype et de provoquer un changement profond dans la messagerie instantanée (IM). Jusqu’à présent, les rois de l’IM étaient AOL, Microsoft, Yahoo,… uniquement des entités commerciales qui refusaient d’interopérer, espérant sans doute que leur service finisse par attirer 100 % des internautes. Google, lui, a adopté une optique totalement opposée.

« Nous pensons que vous devriez avoir le choix de la manière dont vous communiquez avec vos amis, que vous ne devriez pas avoir à utiliser un service parce que c’est là que vous mettez vos contacts et autres informations« , prévient ainsi Google. « Aujourd’hui, avec les communications instantanées, vous ne pouvezpas parler à vos contacts ou amis sur un service tout en utilisant un autre service. Nous espérons changer cela. Nous souhaitons travers avec d’autres fournisseurs de service consentants pour permettre à leurs utilisateurs de communiquer directement avec les utilisateurs de Google Talk.« .

Ainsi Google se base sur le protocole Jabber/XMPP, que l’on retrouve sur d’autres clients tels que Trillian ou GAIM, mais pas sûr ICQ, MSN Messenger ou Yahoo Messenger.

Côté VoIP, « Google Talk supporte un protocole de signalement maison basé sur XMPP, et un mécanisme de communication peer-to-peer« . Pas question là non plus de rester dans le propriétaire, puisque Google compte documenter ce protocole en détail pour permettre à d’autres outils de l’exploiter. La société compte également intégrer le protocole SIP.

Enfin, notons l’absence totale de publicités sur le logiciel, mais l’obligation de souscrire un compte Gmail.

Télécharger Google Talk sur Ratiatum :

Google Talk (beta)

Site Officiel :

www.google.com/talk/

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés