La chaîne YouTube d'une émission pour enfants très populaire aux Etats-Unis a été piratée ce week-end. Au lieu de leur habituels personnages de marionnettes, les enfants ont pu découvrir un film pornographique, pendant une vingtaine de minutes.

YouTube est probablement aussi embarrassé par cette histoire que les producteurs de l’émission Sesame Street, qui diffusent en principe des contenus exclusivement éducatifs à destination des enfants, avec des marionnettes. Generation-NT rapporte en effet que dimanche, « la chaîne YouTube officielle de Sesame Street a été la victime d’un détournement« , et que « pendant près d’une vingtaine de minutes, c’est du contenu pornographique qui a été diffusé sur cette chaîne« .

« Les enfants, qui n’aime pas le porno ?« , demandait la nouvelle description de la chaîne. « Exactement ! Tout le monde l’adore !« .

YouTube n’a pas tardé à réagir en mettant la chaîne de l’émission pour enfants hors ligne, pour violation des conditions d’utilisation du site, qui prohibe les contenus pour adultes. Sur la page Facebook de l’émission, très populaire aux Etats-Unis, les producteurs de Sesame Street présentent leurs excuses, et se dédouanent. « Notre chaîne a été compromise et nous travaillons actuellement avec YouTube/Google pour restaurer notre contenu originel« , affirment-ils. « Nous nous efforçons toujours de fournir des contenus appropriés pour l’âge de nos spectateurs et nous espérons résoudre cette affaire rapidement« .

En fait de détournement, il s’agit probablement, comme c’est presque toujours le cas dans ce genre d’affaires, d’un mot de passe mal choisi, qui a pu être découvert par le « hacker ». Allant jusqu’au bout de la provocation, ce dernier s’est même fait passer pour un autre utilisateur de YouTube, qui a dû publier une vidéo sur YouTube pour nier toute implication.

L’affaire a été rendue publique par le spécialiste en sécurité Sophos, qui a même publié une capture d’écran où l’on peut deviner un film pornographique au coeur de l’habillage de la chaîne Sesame Street.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés