Le W3C a annoncé la mise en place d'un groupe de travail visant à limiter l'impact de la publicité ciblée. Ce groupe de travail devra établir un standard d'ici mi-2012 destiné à mieux protéger les internautes lors de la navigation. De son côté, la fondation Mozilla a publié un guide destiné aux développeurs pour encadrer le ciblage comportemental.

Lancée par la fondation Mozilla, l’initiative Do Not Track (DNT) doit répondre à un objectif simple : limiter l’impact du ciblage comportemental, notamment dans le secteur de la publicité en ligne, afin de préserver l’intimité des internautes lors de la navigation. C’est ainsi qu’un outil est apparu lors du cycle de développement de Firefox 4 en début d’année. Depuis, d’autres entités se sont montrées favorables au dispositif, à l’image de Microsoft ou Apple.

Mais si les sociétés éditant des navigateurs web sont en première ligne avec la fonction Do Not Track, elles ne sont pas les seules à s’intéresser à la confidentialité des données et aux pratiques des publicitaires. Le Worldwide Web Consortium (W3C) s’intéresse aussi à ces questions depuis quelques mois. Un groupe de travail a d’ailleurs été mis en place afin d’établir la fonction Do Not Track comme standard.

Le W3C ne veut pas pour cela limiter les discussions aux éditeurs de navigateurs. L’organisme de standardisation veut se concerter avec un maximum d’acteurs, afin que le dispositif soit largement accepté. En effet, pour que la fonction Do Not Track fonctionne vraiment, le W3C estime qu’il ne faut pas l’imposer sans entendre les suggestions et remarques des principaux intéressés.

Sont donc invités à participer au débat les éditeurs de navigateurs web mais aussi les moteurs de recherche, les publicitaires, les instances de régulation ainsi que les représentants de la société civile. Pour le W3C, toutes ces contributions espérées doivent aboutir à un standard Do Not Track qui sera respecté de tous puisque chacun aura pu faire valoir ses réflexions.

D’après le calendrier du Worldwide Web Consortium, une première réunion doit avoir lieu la semaine prochaine, les 21 et 22 septembre 2011. L’organisme de régulation se donne environ un an pour concevoir un tel standard. En effet, le W3C espère que le groupe de travail avancera assez rapidement sur ce futur standard afin de pouvoir publier les recommandations à la mi-2012.

En attendant, les efforts de la fondation Mozilla vont se poursuivre sur la confidentialité des internautes lors de la navigation. L’éditeur du navigateur web Firefox a d’ailleurs publié à l’intention des développeurs un guide pour intégrer la fonctionnalité Do Not Track sur leurs sites et services Internet. Et de rappeler que les internautes sont demandeurs d’une telle protection, au regard du rythme d’adoption du DNT.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés