Yahoo fait tout pour devancer Google dans le multimédia. Le moteur de recherche s'étend à musique et au podcasting avec son service Audio Search, accessible depuis jeudi en version bêta.

Ce sont 50 millions de fichiers audio qui ont été indexés par Yahoo sur son moteur Audio Search, disponible à l’adresse http://audio.search.yahoo.com. On y trouve ainsi de la musique bien sûr, mais aussi des actualités, des discours, des interviews… Le tout fourni entre autres par les très nombreux podcasts, et indexé grâce aux métadonnées imbriquées dans les fichiers audio ou XML.

Comme avec n’importe quel autre service de recherche, l’internaute n’a qu’à entrer ses mots clés, et le service livre les différents résultats en fonction de leur pertinence. Pour la musique, l’affichage peut s’effectuer par artiste, album ou nom de chanson. Les options avancées permettent de spécifier le format souhaité (MP3, WMA, AAC, RAM ou MIDI) ou de limiter les résultats aux services officiels de musique. On notera également l’affichage des pochettes des albums ou la possibilité, encore rare, de pouvoir écouter un extrait du morceau.

Pour le podcasting, le service se révèle être un excellent moteur, avec en prime un bouton XML qui permet de s’abonner très facilement aux podcasts.

Des DRM ? où ça ?

Comme on pouvait s’en douter, Yahoo fait la part belle aux services légaux de téléchargement de musique. Parmi les partenaires du moteur figurent les plus importants (iTunes, MSN Music, Napster, Rhapsody, MusicMatch). Le service de Yahoo, lancé en mai dernier, est évidemment référencé, mais l’américain tient à ne pas en profiter pour se mettre en avant. « Quand il s’agit de recherche, nous sommes comme la Suisse« , note avec humour Bradley Horowitz, directeur du développement de la technologie chez Yahoo. Un clic sur le bouton « download » en face du service choisi, et l’internaute est relayé vers le téléchargement payant.

Jusque là, rien d’anormal et c’est même une très bonne nouvelle pour le développement de la musique en ligne.

Mais il y a un hic :

Yahoo trompe les utilisateurs avec un tableau synthétique censé indiquer les restrictions appliquées sur les morceaux par les différents marchands. Pour Yahoo, le droit de copie est donc binaire : « Yes or No ». MSN Music se voit marqué d’un « No » sans ambiguité possible pour la copie du fichier, mais iTunes par exemple bénéficie d’un « Yes » alors qu’il suffit de se rendre sur le site officiel pour y lire que la musique ne peut pas être écoutée sur plus de cinq ordinateurs différents. Un lien guidant l’utilisateur vers plus de détails quant aux DRM aurait été souhaitable. Pas de lien non plus pour prévenir que le format AAC vendu sur iTunes ne peut être lu que sur un iPod (le grand public, à qui s’adresse ce moteur, l’ignore totalement).

Accéder au moteur de recherche audio :

http://audio.search.yahoo.com

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés