Parmi les blogs que nous lisons régulièrement figure l'excellent Inisfree de Vincent Jourdan, un cinéphile à la plume aussi riche qu'efficace (ne manquez pas par exemple son billet sur Burton, Kubrick et le chocolat). Voici son dernier billet, Parole de cinéphile.

Enervé

Ca devient de plus en plus difficile d’aller voir un film dans une salle d’un grand circuit de façon sereine. Voilà que l’on nous matraque, avec images sombres et musique lourde le message : Pirater nuit gravement à la santé du cinéma. Slogan à l’instigation du Bureau de Liaison des industries Cinématographiques (BLIC). Slogan réducteur, culpabilisant, franchement énervant. Pourquoi dans les salles de Cinéma ? Ceux qui verront le message sont quand même ceux qui font l’effort, la démarche, de se rendre dans une salle et de payer leur ticket non ? Alors qui cherche t’on à toucher ? Pourquoi ne pas diffuser ces spots à la télévision ? C’est bien là, derrière leur home cinéma, leur écran cathodique, que se trouvent ceux qui sont susceptibles d’être concernés.

Mais c’est sans doute trop réfléchi pour les gens du BLIC. Il vaut mieux nuire à la santé du cinéma en transformant les halls en confiseries, en augmentant le prix des places, en ouvrant des multiplexes, en programmant des films indignes de ce nom, en bombardant de publicité la première partie de séance, en ignorant les courts métrages, en favorisant les films pop corn, en jouant le jeu de ceux qui sortent des grosses productions avec plus de mille copies en France, en méprisant la diversité des cinémas, en s’asseyant sur la culture et en méprisant le public.

Et merde, là, je l’avais dit que j’étais énervé.

Vincent Jourdan
Passionné par le septième art, il nous le fait voir autrement avec son blog Inisfree

Note de la rédaction de Ratiatum :

Nous avons contacté le BLIC (Bureau de Liaison des industries Cinématographiques) en réaction à ce billet, mais aucune des personnes responsables n’était disponible pour nous répondre (congés annuels oblige). Deux spots sont actuellement diffusés, et ce uniquement sur grand écran. Il ne semble pas y avoir de projection prévu ni à la télévision ni, et c’est un comble, sur Internet. Nous tenterons d’éclaircir cette anomalie dès la rentrée.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés