De nombreux sites ont tiré la sonnette d'alarme aux Etats-Unis : le nouveau Windows exigera un moniteur spécial pour lire certains contenus protégés comme les vidéos basées sur les futurs disques Blue Ray et HD-DVD (qui se veulent les remplaçants du DVD), ou la distribution en ligne de films à la demande.

De nouveaux DRM nommés PVP-OPM (pour Protected Video Path Output Protection Management) sont implantés dans le prochain Windows Vista de Microsoft. Ces systèmes de gestion des droits numériques détecteront les possibilités des moniteurs ou vidéo-projecteurs et décideront en fonction si le contenu peut être distribué ou non sur l’équipement de visionnage utilisé.

Le but est bien sûr de rendre la copie (d’ordinateur à ordinateur, d’ordinateur à graveur DVD de salon, etc.) tout à fait impossible. Du côté de Microsoft, on se défend néanmoins de vouloir verrouiller la diffusion des contenus. Le géant de Redmond ne ferait que fournir des outils, et c’est ensuite aux studios et distributeurs de choisir la politique la plus adaptée pour le marché.

Seuls certains moniteurs seront certifiés PVP-OPM, et le public cinéphile pourrait être obligé de mettre dans le placard les superbes écran LCD 27 pouces achetés à prix d’or mais ne gérant pas les nouvelles règles proposées par Microsoft. Notons également le PVP-UAB, qui encode les données passant sur les cartes graphiques PCI Express, le PUMA (Protected User Mode Audio) pour protéger la lecture audio, et le PAP (Protected Audio Path), un projet de cryptage des données audio au niveau des cartes son.

A quand les souris sous DRM qui ne fonctionnent que sous Windows, pour lutter contre l’influence néfaste de Linux ?

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés