La plateforme de musique en ligne Napster et le spécialiste des radios par satellite XM ont choisi de s'associer pour lancer un nouveau service de musique orienté portabilité. La formule gagnante pour l'industrie du disque ?

La radio par satellite est un média peu connu en France, encore au stade expérimental, mais rien que pour XM Radio, il représente déjà plus de 4,4 millions d’abonnés aux Etats-Unis. Avec son rival Sirius, XM est le plus grand spécialiste de la radio satellitaire. Il vient par ailleurs de recevoir l’accréditation du gouvernement canadien pour venir s’installer au grand nord américain, et son débarquement en Europe devrait suivre dans les prochains mois ou les prochaines années.

Payer pour écouter la radio, ce peut paraître une idée saugrenue. Mais le satellite offre bien des avantages sur les ondes hertziennes. On pense bien sûr au numérique et donc à la qualité d’écoute, mais ça n’est pas tout. Les opérateurs, qui ne sont plus limités par la petitesse du spectre des ondes, peuvent offrir de nombreux programmes différents. Qui du jazz, qui du rock des années 1950, qui des débats sur la politique intérieur… la radio par satellite en a pour tous les goûts, avec un avantage supplémentaire et non des moindres : aucune publicité ne vient interrompre la programmation. Raison suprême pour accepter de payer un abonnement, qui coûte actuellement environ 10 euros par mois.

Pour toutes ces raisons, XM Radio a été plébiscité aux Etats-Unis comme un excellent moyen de découvrir de nouvelles musiques. Mais pour l’industrie du disque, le service n’avait que peu d’intérêt puisqu’il ne permettait pas de vendre de la musique directement aux auditeurs.

Pour remédier à ce problème, XM s’est associé à Napster, la mouture légale et payante du premier des logiciels de P2P. A la fin de l’année, le service « XM + Napster » permettra aux abonnés d’XM de signaler lors de leur passage radio les chansons qu’ils apprécient. La liaison avec Napster permettra alors d’aller chercher les titres sur le catalogue de la plateforme, et de les télécharger pour offrir à l’auditeur la possibilité de les ré-écouter dès qu’il le souhaite, grâce à son lecteur MP3 compatible Napster-to-Go (c’est-à-dire compatible avec la technologie Janus de Microsoft, identifiée par le logo « Plays For Sure »).

Samsung devrait fabriquer les premiers lecteurs pour XM + Napster, mais avec une tare importante. Le lecteur sera incapable de recevoir les radios satellites dès qu’il sera mis hors de son socle. Seuls quelques premiers lecteurs XM permettent d’écouter la radio en tout lieu, mais ils coûtent environ 250 euros. Pour la portabilité parfaite, il faudra donc attendre quelques mois…

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés