Le professeur convoqué par la Commission de protection des droits, suite à la collecte à plusieurs reprises de son adresse IP sur les réseaux P2P, n'entend pas se laisser faire. Dans une interview, il annonce avoir fait appel au service SOS Hadopi. Celui-ci propose une assistante payante offrant à l'internaute un encadrement technique et juridique pour se défendre face à la riposte graduée.

Baptême du feu pour SOS Hadopi. Lancé en septembre dernier, le service va très certainement devoir mettre ses compétences à disposition de Robert Thollot, cet enseignant dont l’adresse IP a été flashée à plusieurs reprises par Trident Media Guard (TMG), la société chargée par les ayants droit de collecter les adresses IP d’internautes suspectés d’enfreindre le droit d’auteur sur les réseaux peer-to-peer.

Dans un entretien accordé au quotidien Le Progrès, le professeur révèle qu’il a « contacté l’association SOS Hadopi » afin qu’elle l’accompagne à Paris suite à sa convocation par la Commission de protection des droits (CPD). Robert Thollot est en effet suspecté d’avoir téléchargé illégalement trois fichiers : deux musiques (un titre de Rihanna et un titre de David Guetta) et un film (Iron Man 2).

Robert Thollot, évidemment, conteste. Il estime que sa connexion Internet a été piratée. Pour preuve, il a affirmé lors d’une précédente interview qu’au moment de la constatation des faits pour Iron Man 2, il était en cours avec ses élèves. Il a également indiqué avoir appelé le centre d’appel de l’Hadopi pour vérifier notamment que sa ligne était protégée avec les réglages adéquats.

SOS Hadopi, qui a vu le jour en réaction à la mise en place de la riposte graduée en France, est un service qui propose aux internautes de verser 18 euros par an (1,5 euro par mois) pour bénéficier d’un encadrement technique et juridique personnalisé, en cas de souci avec la Haute Autorité. Le service propose d’accompagner l’internaute dès le premier mail jusqu’aux dernières étapes de la riposte graduée.

Sur le site web, il est expliqué « qu’en cas de convocation devant la Commission de protection des droits, nous vous présenterons un extrait aléatoire de la liste des avocats membres du réseau SOS-hadopi.fr et règlerons la partie honoraire de l’intervention de l’avocat que vous aurez choisi dans ladite liste« . Rappelons que Robert Thollot est attendu fin septembre à Paris.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés