Facebook et Google continuent de s'affronter sur l'accès aux contacts des internautes. Le réseau social américain a récemment pris la décision de bloquer un module pour Google Chrome qui permet d'exporter les contacts Facebook pour les déployer sur un autre réseau social.

Facebook nourrirait-il quelques craintes à l’égard de Google+ ? Le réseau social américain, fondé en 2004 par Mark Zuckerberg, est en tout cas très attentif à l’évolution de la nouvelle plate-forme sociale lancée il y a quelques jours par Google. Et dans la bataille qui s’annonce entre les deux sites communautaires, il apparaît que Facebook est prêt à mettre un maximum de bâtons dans les roues de Google+.

C’est ce que rapporte le site américain CNET. Il a constaté que le réseau social a récemment bloqué un module pour Google Chrome, Facebook Friend Exporter, qui permet de récupérer les informations des contacts présents sur le site, pour ensuite les dupliquer autre part, comme dans Google+. Facebook n’est visiblement pas disposé à laisser l’utilisateur la liberté de migrer facilement, avec ces données, vers un service concurrent.

Cette mesure prise par Facebook pose à nouveau la question de la possession. L’appropriation et la rétention d’informations personnelles ont déjà conduit les deux géants du web à croiser le fer l’année dernière. À l’époque, la firme de Mountain View avait tenté de forcer la main de son rival en réservant l’import des contacts des clients qu’aux éditeurs jouant eux-mêmes le jeu de l’ouverture des données.

Le bras-de-fer qui oppose Google à Facebook se fait malheureusement au détriment de la liberté de l’internaute, puisqu’il se retrouve fortement lié à un service. Reste que le créateur du module n’a pas dit son dernier mot. Sur la page de l’extension, il indique travailler sur une nouvelle version est en cours de conception pour contourner les barrières mises en place par Facebook.

Le module ne fonctionne que sur la version anglophone de Facebook.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés