La stratégie de Free dans les réseaux mobiles se dévoile peu à peu. Alors que l'opérateur déploie des antennes-relais partout en France, Xavier Niel a indiqué lors d'une rencontre avec les représentants des freenautes que son groupe avait l'intention d'offrir des dispositifs femtocells à ses abonnés.

Le déploiement du réseau de Free Mobile ne se limite pas seulement à la pose d’antennes-relais. Le quatrième opérateur mobile détenteur d’une licence 3G compte aussi s’appuyer sur la technologie Femtocell pour améliorer la couverture du réseau dans certaines zones, en particulier dans les foyers ou en entreprise. Et pour accélérer le mouvement, Free compte distribuer gratuitement des Femtocells à ses abonnés.

Univers Freebox rapporte une rencontre entre Xavier Niel et les représentants des Freenautes. À cette occasion, le vice-président et directeur de la stratégie d’Iliad, la maison-mère de Free, a précisé que cette technologie permettra de réduire l’exposition aux ondes électromagnétiques, dans la mesure où ces appareils émettent jusqu’à 30 fois moins d’ondes qu’un mobile captant le réseau avec difficulté.

Les cellules Femtocells seront donc particulièrement utiles à l’intérieur des bâtiments. Mais hormis le fait que l’accès à cette technologie sera gratuit pour les freenautes, aucune autre information n’a pour le moment été communiquée par l’opérateur. La disponibilité de ces appareils reste donc la grande inconnue. Tout juste peut-on supposer que ces dispositifs seront prêts au moment où le réseau de Free Mobile sera bien installé.

L’appui du Femtocell pour étendre et améliorer le réseau 3G de Free Mobile est un dossier ancien chez l’opérateur. La question avait déjà été abordée il y a deux ans, bien avant la présentation de la Freebox Revolution. Récemment, Free a manifesté à nouveau son intérêt pour les cellules Femtocells, dans un document transmis à l’Autorité de régulation des télécoms.

« Free Mobile indique à propos du déploiement des femtocellules que ‘ce mode de déploiement, même s’il est à ce jour marginal, pourrait fort bien se développer rapidement dans les années à venir. Cette fonctionnalité étant déjà modélisée, Free Mobile considère qu’il est judicieux de la conserver » avait lors noté l’Arcep, en citant les propos de l’opérateur. Les récentes déclarations de Xavier Niel confirme ainsi cet intérêt.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés