Après le Sénat des États-Unis, le groupe de hackers LulzSec s'en prend à la CIA. Le site web de l'agence de renseignement était indisponible pendant plusieurs heures, suite à une attaque par déni de service distribuée (DDOS).

Ils disent faire ça pour le fun. Après les attaques menées contre Sony, où un million de comptes personnels ont été dérobés, et le Sénat américain, qui a été partiellement piraté, les hackers du groupe Lulz Security (LulzSec) ont sélectionné une nouvelle cible à abattre. Cette fois, la cible est de taille puisque LulzSec a lancé une attaque DDOS contre la CIA, la plus célèbre agence de renseignement au monde.

Les détails exacts de l’attaque ne sont pas précisés par LulzSec. Seul un message annonçant l’indisponibilité du site de la CIA a été publié sur Twitter. Aucune donnée confidentielle n’a semble-t-il été récupérée, dans la mesure où le site utilisé par les hackers pour lister leurs exploits n’a pas été mis à jour depuis lundi. LulzSec s’est donc a priori contenté d’une simple attaque par déni de service distribuée.

L’action menée par LulzSec est très certainement destinée à narguer les États-Unis. Rappelons que l’administration Obama a dévoilé un rapport concernant la stratégie internationale du pays en matière de cyberespace. Dans ce document, le gouvernement américain se laisse toute latitude en cas d’attaque sur le réseau. Cela va des moyens diplomatiques aux sanctions économiques, en passant par l’outil militaire.

Reste désormais à savoir quelle sera la prochaine cible de LulzSec. En attendant, le site de la CIA est de nouveau opérationnel.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés