Le 22 juin, Free annonçait la future disponibilité de son Media Player. Selon le communiqué de presse, ce dernier devrait transformer la Freebox en "Media Center du foyer". Media Center ?

Avec ce nouveau service, les Freebox V3 et V4 pourront lire tout contenu multimédia présent sur les PC connectés. Vidéos, musiques, photographies… la célèbre boîte noire devient un lecteur multimédia polyvalent.

Reliez ordinateurs (par ethernet, USB ou Wifi), télévision (péritel) et Hi-Fi (SPDIF) à votre nouveau « Media Center » et vous pourrez regarder des vidéos ou écouter des musiques stockées sur votre PC. Il sera possible d’accéder à n’importe quel ordinateur de la maison, le programme s’intégrant à la fonctionnalité routeur de la Freebox.

Votre télécommande vous permettra même de zapper d’un fichier à l’autre sans vous lever du canapé.

Elle est pas belle la vie ?

Pour le moment ce nouveau service n’a toutefois toujours pas pointé son nez. Voici donc, pour ceux qui pourraient douter de Free, des détails sur le Freeplayer.

VLC : un player qui a fait ses preuves

Notre confrère Freenews, nous faisait part il y a quelques jours d’un message de Christophe Massiot, ingénieur chez Free. Vous pouvez lire la traduction ici :

http://www.freenews.fr/index.php?itemid=1991

Le Freeplayer est basé sur le lecteur VLC. Ce dernier permet de lire tout contenu vidéo et audio sans installer le moindre codec ; il possède une libraire interne lui permettant de fonctionner en autonomie. Pour s’adapter aux spécificités de la Freebox, le code de VLC a été modifié et de nouvelles fonctionnalités ont été ajoutées. Ce travail réalisé par Free est mis à la disposition de la communauté des développeurs de VLC puisque le Fplayer est sous licence GNU GPL. A ce propos le caractère open-source du projet laisse présager la mise en place spontanée d’une communauté qui développera sans doute de nouvelles fonctions.

Avec ce projet, Free semble bien avoir réussi à créer ce que bon nombre d’internautes n’osaient rêver : un Media Center gratuit qui permet de relier équipements informatique, télévisuel, et Hi-Fi.

Le FAI dans la cours des Grands ?

Imaginez vous, confortablement assis dans le canapé, votre télécommande à la main. Vous pressez un bouton. Votre film commence.

Mais quelle est cette télécommande ? Celle de votre lecteur DivX ? Non, celle de votre Freebox ! Avec son nouveau service gratuit Free concurrence le marché des lecteurs DVD et DivX de salon. Pourquoi dépenser plus de 100 € pour utiliser une fonctionnalité gratuite ailleurs ? De plus le FAI propose la téléphonie, la télévision numérique, et surtout un accès Internet haut débit. Tous les grands fabricants (Kiss, Philips, Toshiba,…) sont menacés par ce concurrent gratuit qui devrait être plus performant ! VLC ne se limite pas en effet aux DivX et XviD, il permet de décoder une multitude de codec audio et video. Autre avantage : plus besoin de graver les DivX pour les lire, soit une économie intéressante quand on connaît le prix mirobolant du CD vierge en France.

Un géant américain est lui aussi concurrencé : Microsoft, et son Windows Media Center. L’interface d’utilisation de cette dernière sera toujours plus ludique que celle de la Freebox, mais les fonctionnalités de base sont les mêmes et le coût d’achat est différent. Un PC et une licence contre une boite noire gratuite. Le consommateur fera son choix.

29.90€ par mois pour un panel de quatre services majeurs, l’offre est alléchante. Attendons les réactions des autres FAI… (Wanadoo vient d’ores et déjà d’annoncer un service de type Media Center pour octobre 2005, ndlrc). Le Fplayer est un grand pas en avant pour Free.

En avant, oui, mais sur quel chemin ?

Free : distributeur de contenu multimédia ?

La Freebox est devenu un outil polyvalent. En deux ans elle s’est imposée au coeur des foyers. Proposer gratuitement des services que les familles payaient depuis des années a permis de gagner leur confiance. Aujourd’hui la boite noire est au centre de la maison. Elle est reliée aux ordinateurs, à la télévision et au téléphone. En se transformant en Media Center, elle crée une interaction entre ces éléments. La Freebox permet aux contenus audiovisuels de se diffuser dans la maison.

Quelle est la source principale de ce contenu ? D’où vient-il ? Pour le moment du P2P ; mais la situation pourrait changer.

Free va disposer d’un canal de diffusion ou plutôt de distribution. Avec un catalogue de films et de musiques la société pourrait proposer du multimédia on-demand. En pressant trois boutons de la télécommande nous pourrions louer et visionner un film sans se déplacer du canapé. Le multimédia à portée de main, à moindre coût. Nous ne paierions que le contenu, pas l’accès.

Je ne prétends pas prédire l’avenir, mais en habituant ses clients à son Media Center, le FAI s’ouvre les portes d’un marché juteux où il sera le seul acteur.

Offrir pour mieux s’enrichir…

Seul l’avenir nous le dira ; en attendant le Freeplayer devrait bientôt sortir, suivi d’un dossier de Ratiatum qui décortiquera la bête.

(Note de la rédaction : Fabien nous gratitifie ici de son premier article pour Ratiatum, le premier d’une longue série. Bienvenue donc à Fabien )

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés