Vous êtes nombreux à nous demander pourquoi nous ne publions plus d'articles depuis le 10 juin dernier, et nous nous en excusons. Rassurez-vous cependant, il ne s'agit que de perturbations passagères, et nous serons très bientôt de retour.

Comme tous les sites sur Internet, Ratiatum n’existe que parce qu’il y a derrière des hommes et des femmes qui y travaillent. Sur Ratiatum, tous ceux qui permettent au site d’exister et de se développer sont bénévoles et exercent une activité professionnelle en parallèle. Cette situation a ses charmes, bien sûr, mais elle induit ses faiblesses.

Difficile par un tel mode de fonctionnement d’éviter que ne cesse périodiquement l’activité sur Ratiatum. Les priorités de chacun se retournent évidemment sur le paiement du loyer et le remplissage du frigo.
Impossible de l’éviter lorsque, en plus, des contingences personnelles viennent réduire à néant le temps disponible pour le site.

A titre personnel, j’ai consacré l’essentiel de mes journées depuis le 10 juin à écrire pour la presse magazine, et à développer certains projets professionnels sans rapport aucun avec Ratiatum. A l’heure actuelle, il m’est encore impossible de vivre de Ratiatum, et je dois donc donner priorité aux activités qui me rémunèrent. Mon travail sur le site, lui, me rapporte la somme très symbolique de zéro euro par mois. La majeure partie des revenus de Ratiatum sont en effet consacrés au paiement du serveur et au financement de déplacements dans la capitale pour assister aux différentes conférences de presse auxquelles Ratiatum est convié (je vis à Nantes).
Pour exister sur un rythme soutenu et qualitatif, Ratiatum a besoin de dégager des revenus plus conséquents et d’assurer ainsi le paiement de un ou plusieurs salaires. Cette exigence suppose une meilleure gestion de la publicité, car nous ne souhaitons pas en ajouter (nous planifions même d’en retirer, en particulier les pop-unders). Elle suppose également et surtout un développement de nouveaux contenus, à la fois propres et sous la forme de partenariats, qui vous apporteront réellement quelque chose de plus, sans faire la moindre concession sur notre ligne éditoriale. C’est ce sur quoi nos efforts se concentrent en ce moment.

L’avenir de Ratiatum dépend également de votre aide et de votre soutien. Nous avons en particulier besoin d’aide à la rédaction des actualités. Si vous souhaitez faire partie des bénévoles réellement motivés qui peut-être (peut-être !) un jour seront salariés de Ratiatum, faites-nous signe :

Si vous avez des idées de développement, des projets à proposer, des partenariats à nous suggérer, … n’hésitez pas non plus :-)

A très bientôt pour la reprise des actualités et des dossiers,
D’ici là n’oubliez pas le forum de Ratiatum, toujours très riche et animé grâce au dynamisme de ses membres.

Guillaume Champeau
Rédacteur en chef de Ratiatum.com

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés