Samsung a entrepris une action en justice contre Apple auprès de trois tribunaux. L'entreprise sud-coréenne reproche à sa rivale américaine d'avoir enfreint dix brevets. Quelques jours auparavant, Apple avait engagé les hostilités en accusant Samsung d'avoir copié le design général de l'iPhone et de l'iPad.

C’est la traditionnelle réponse du berger à la bergère. Accusé d’avoir copié l’iPhone et l’iPad lors de la conception du Galaxy S i9000 et du Galaxy Tab, Samsung a répliqué en menant sa propre action en justice contre Apple. Le géant sud-coréen a déposé plainte auprès de trois tribunaux : à Séoul (Corée du Sud), à Tokyo (Japon) et à Mannheim (Allemagne).

Sans surprise, c’est sur le terrain des brevets que va se jouer ce match retour. La procédure engagée par Samsung porte sur différentes technologies liées aux standards de communication et sur une technologie permettant de connecter un téléphone mobile à un ordinateur personnel sans recourir à un câble. Contacté par Bloomberg, un porte-parole a indiqué que dix brevets étaient en jeu.

Pour sa part, Apple a concentré ses attaques sur l’apparence générale des produits Samsung et sur l’interface utilisateur d’Android. La firme américaine estime avoir également repéré des similitudes fortes au niveau de l’emballage des produits et sur l’aspect des icônes des applications logicielles. Autant d’accusations balayées par l’entreprise asiatique.

Malgré ces plaintes croisées, les deux sociétés entretiennent des liens économiques très forts. L’AFP rappelle qu’Apple a représenté le deuxième plus important client de Samsung l’an dernier, juste derrière Sony. L’entreprise représente 4 % de son chiffre d’affaires annuel (environ 100 milliards d’euros). Samsung fournit notamment de nombreux composants à Apple.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés