L'application d'Exodus International qui proposait aux homosexuels de se fier à Jésus Christ pour retrouver une sexualité conforme aux prescriptions religieuses a été retirée par Apple. 150 000 internautes avaient signé une pétition pour demander le retrait de l'application qu'Apple avait jugée parfaitement acceptable.

Lundi, nous rapportions la mise en ligne d’une pétition demandant à Apple la suppression d’une application pour iPhone développée par l’organisation Exodus International, qui propose à ses membres de « se libérer de l’homosexualité par le pouvoir de Jésus Christ« . La firme de Cupertino avait validé la publication de l’application sur l’App Store, et lui avait même attribué un classement 4+ accordé aux logiciels qui ne proposent « aucun contenu répréhensible ».

Quoi que l’on pense du message implicite, l’application d’Exodus n’avait semble-t-il rien qui puisse être répréhensible du point de vue de la loi. A aucun moment l’organisation ne critique ouvertement les homosexuels ou leurs pratiques. « Un responsable d’Exodus avait tenté hier de calmer les esprits, se défendant « de vouloir soigner » ou de promouvoir ce type de discours« , rappelle le magazine Têtu, qui parle tout de même d’une « application homophobe ». Selon Jeff Buchanan, responsable d’Exodus, « notre message consiste à révéler l’amour de Jésus Christ à tous ceux qui sont frappés par des attirances non-désirées vers le même sexe« . Difficile à entendre, mais ça n’est pas là un message haineux à l’encontre des gays et lesbiennes. Choquant peut-être, mais pas illégal.

C’est donc sur le terrain de la morale que se place le débat d’une éventuelle censure. Or deux jours et 150 000 signatures plus tard, Exodus International n’est plus présent sur l’App Store. Apple a cédé aux pressions des pétitionnaires, et retiré l’application qui ne peut plus être téléchargée par les utilisateurs de l’iPhone.

Pour le moment, la firme de Steve Jobs ne s’en est pas expliqué. Mais comme nous l’expliquions lundi, « qu’il défende la liberté d’expression d’Exodus International ou cède à la demande de censure, Apple est pris au piège » qu’il s’est lui-même posé en se faisant juge de ce qui doit ou non être accepté sur l’App Store. La société américaine devra apporter une explication qui ne pourra satisfaire tout le monde, qu’il décide de censurer ou pas.

Curieusement, cette demande vient des pétitionnaires eux-mêmes. Michael Jones, le créateur de la pétition, demande en effet à Apple de confirmer officiellement la suppression de l’application, dans un communiqué. « Maintenez la pression jusqu’à ce qu’Apple confirme que l’application d’Exodus International est partie pour de bon« , écrit-il sur le site de la pétition.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés