" On peut aisément pardonner à l'enfant qui a peur de l'obscurité ; la vraie tragédie de la vie, c'est lorsque les hommes ont peur de la lumière " (Platon)

Nous publiions hier un dossier sur le téléchargement de films, musique et autres à partir des newsgroups. Bastion d’une certaine population d’internautes qui se pense à l’abris des regards, les groupes de discussion Usenet aiment s’opposer à cette chose vulgaire (au sens propre) qu’est le Peer-to-Peer.

La publication de notre dossier n’a pas manqué de faire réagir. « Tout ce qui va se passer avec ce type d’article, c’est un afflux de p2pistes vers les NG et cela va du coup attirer un peu plus l’attention sur ce système de téléchargement qui est aujourd’hui épargné par les attaques des industries du cinéma et de la musique« , commente un lecteur. « Le débat va bientôt se résumer à savoir si au nom de l’information, il faille dévoiler à un public non averti l’existence de ces niches, qui pour le moment échappent aux foudres des autorités « , peut-on lire sur un forum, qui nous apprend que Ratiatum a fait l’objet de représailles sous la forme d’attaques DoS :

On pourrait, comme certains l’ont fait, attaquer l’esprit trop élitiste de ces internautes qui refusent que le P2P devienne populaire (au sens propre, encore). « Quelque-chose me navre, c’est que ceux connaissant quelque-chose d’excellent veulent le garder pour eux« , commentait ainsi un autre lecteur, apostrophant les détracteurs : « Et les valeurs de partage ? C’est pas pour ça que le peer to peer vous séduit ?« .

Mais c’est surtout par peur que ces réactions ont lieu. Par peur que les newsgroups ne s’affaiblissent, par deux choses. D’une part, l’apport d’une population dite « newbie », qui ne respecterait pas l’éthique de la scène Usenet. D’autre part, le coup de projecteur apporté aux newsgroups, qui pourrait inviter les autorités à s’y pencher.

Posons quelques questions aux afficionados de l’obscur :

– Pourquoi avoir peur ?
– Avez-vous si peu confiance en votre capacité à réagir et à vous adapter ?
– Apportez-vous si peu de crédit à votre système que vous redoutiez qu’il ne s’effondre à la moindre secousse ?
– Si vous craignez à ce point qu’il s’effrondre, pensez-vous vraiment qu’il s’agit du meilleur système ?
– Notre quête à tous n’est-elle pas de trouver, d’inventer et de partager le meilleur système ?

Cette peur, c’est la même que celle qui a conduit l’industrie du disque à porter plainte contre plus de 11.000 internautes à travers le monde.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés