On savait que Microsoft s'intéressait de près au P2P. La firme avait publié en 2002 une extension à Windows XP (Windows Peer-to-Peer Networking) qui devait permettre aux développeurs d'intégrer davantage de communications P2P dans leurs applications. Avec l'acquisition de Groove Networks, Redmond se montre particulièrement déterminé à ajouter le P2P à son portefeuille de compétences.

Groove Networks, c’est la société fondée en 1997 par le génial créateur de Lotus Notes, Ray Ozzie. Longtemps resté concurrent de Microsoft, Ozzie s’est finalement rapproché du géant en se laissant séduire par un chèque d’investissement de 51 millions de dollars signé en 2001 par Bill Gates. Aujourd’hui, Groove Networks devient une filiale de Microsoft et Ozzie l’employé de sir William Gates.

Le spécialiste du travail collaboratif avait imaginé Groove avec une obsession : réaliser une sorte de Lotus Notes par P2P. Groove Virtual Office permet ainsi aux employés d’une même société et aux partenaires commerciaux qui travaillent sur un même projet, de partager des documents, des emplois du tempsn ou de communiquer en temps réel dans une architecture entièrement décentralisée et cryptée en 192 bits pour assurer la confidentialité de l’ensemble.

Pour l’entreprise, les avantages sont multiples. Les coûts de connectivité sont largement réduits, les outils sont très simples à déployer et il n’y a plus besoin de s’assurer en permanence que les serveurs de la société seront suffisamment solides pour accueillir tout le monde, et suffissamment fiables pour garantir la sécurité des données. Avec Groove, tout est distribué, de sorte que plus il y a de membres connectés au réseau, mieux il se porte, et moins il y a de points névralgiques à surveiller.

Microsoft veut bénéficier de cette exploitation réussie des architectures P2P.

« Clairement, une chose importante sur Longhorn sera ses possibilités en peer-to-peer, et avoir Groove pour nous aider à mettre tout cela ensemble va nous aider à réaliser un travail encore meilleur à ce niveau là« , a indiqué Bill Gates lui-même.

Groove compte 200 employés, et aucun licenciement n’est prévu suite à cette acquisition.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés