Trois "Robins des Bois du cyberespace", comme les ont appelé les avocats des plaignants, ont plaidé coupable mardi d'avoir mis à disposition des jeux vidéo, des films et des logiciels d'une valeur totale de plusieurs millions de dollars.

Seth Kleinberg (26 ans, Los Angeles), Jeffrey Lerman (20 ans, New York) et Albert Bryndza (32 ans, New York) ; ils sont trois membres de la scène warez américaine à avoir plaidé coupable face aux accusations de violations de droits d’auteur dont ils sont l’objet devant les tribunaux fédéraux des Etats-Unis.

Ils seront jugés en juillet, et risqueraient entre trois et six ans de prison.

Eux-mêmes n’auraient jamais touché le moindre centime pour leurs activités pirates, mais ils ont permis à des internautes de profiter des programmes sans payer, et ont par la même aidé le commerce illicite de logiciels à l’étranger. Ils le faisaient pourtant uniquement par défi, par jeu. Kleinberg craquait les protections, Lerman modifiait les programmes pour qu’ils tiennent sur un seul CD et Bryndza avait en charge les serveurs qui permettaient de distribuer les « releases ». Les règles du jeu : aller le plus vite possible.

« C’est une compétition entre différents groupes qui font la course pour sortir des logiciels piratés sur Internet« , explique Seth Kleinberg.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés