Bearshare est l'un des clients peer to peer les plus populaires au monde. Basé sur le réseau Gnutella, Bearshare était de plus en plus menacé par la venue de clients modernes et ambitieux. Mais la version 4.0 , sortie aujourd'hui, pourrait bien renforcer le succès du logiciel de Free Peers.

Le premier changement notable de cette quatrième mouture de Bearshare apparaît dès son lancement. L’interface a totalement été revue. Les vieux onglets de la version 3.6 ont laissé place à une barre de navigation plus intuitive et colorée.
Le moteur de recherche a également été revu, pour être beaucoup plus rapide et facile à utiliser. Le filtrage des résultats y est très intuitif, et il est possible d’effectuer plusieurs recherches simultannément, comme dans la plupart des nouveaux clients Gnutella.


Très pratique, une discrète barre flottante peut maintenant être détachée de Bearshare 4.0 pour garder en permanence un oeil sur le niveau des transferts et ajuster en temps réel la bande passante allouée.

Sur le fond, Bearshare a également évolué. Il profite dèsormais des dernières avancées de Gnutella pour offrir une grande rapidité de réponse, et le client demande beaucoup moins de ressources qu’auparavant. L’utilisation d’Ultrapeers lui permet enfin de s’adapter aux utilisateurs encore dotés de modems.

Si la présence d’un chat intégré, ainsi que celle, plus rare, d’un forum de discussion, dénote la volonté des concepteurs de développer une communauté Bearshare, on s’étonnera de la faculté d’interdire le partage des fichiers avec les autres utilisateurs (à l’instar malheureusement de Kazaa).

Enfin, notez que le programme d’installation de Bearshare s’accompagne de logiciels optionnels dont certains pourraient être des spywares. La version pro de Bearshare (disponible pour $19.95) s’en passera et permet également de ne pas subir les publicités présentes sur le logiciel.

Site officiel de Bearshare : Bearshare.com

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés