On commençait à s'inquiéter. Désormais c'est le rituel, toutes les fins de mois doivent avoir leur lot d'environ 750 plaintes lancées par la RIAA. Rien en février, mais c'était oublier que le mois se terminait un 28. C'est donc finalement le 1er mars que l'association américaine de l'industrie du disque a lancé sa nouvelle vague.

Cette fois-ci, ce sont 753 présumés internautes présumés pirates qui seront traînés devant la table des négociations pour signer un chèque qui leur permettra d’éviter un procès plus coûteux encore. 753 victimes de la politique de la terreur lancée aux Etats-Unis et en Europe contre des amateurs de musique qui, jadis, étaient encore considérés comme des clients à séduire.

On devrait ainsi dépasser le cap des 10.000 plaintes d’ici le début du mois d’avril, puisque le compteur de la RIAA et de ses avocats est monté cette semaine à la hauteur de 9.476 procédures.

L’Europe en est toujours à 683, dont environ 50 en France, tandis que le Canada reste sur les 29 procédures échouées en première instance.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés