Streamcast Networks sortait mercredi la version 4.7 de son logiciel de P2P Morpheus. Intégrant déjà de nombreux réseaux de transferts de fichiers, Morpheus se dote en plus du support de BitTorrent. Mais peut-être que la véritable avancée n'est pas ici...

…mais plutôt du côté des Creative Commons. Après avoir installé Morpheus, l’utilisateur qui lance le logiciel de partage est incité à télécharger gratuitement des morceaux de musique sous licence Creative Commons. On retrouve ainsi David Byrne, qui avait participé à la désormais célèbre compilation de Wired, mais également Zap Mama, les Beastie Boys (eux aussi Wiredisés), Gilberto Gil (aujourd’hui ministre de la culture au Brésil), Danger Mouse & Jemini, etc.

Les fichiers distribués sous licence Creative Commons peuvent se trouver très facilement en tapant cc:sharing dans le moteur de recherche de Morpheus. Une métadonnée contenant une référence à la licence du fichier permet d’identifier immédiament les œuvres ainsi partagées. Le réseau Neonet du logiciel se charge de retrouver les différentes œuvres sous CC et assure leur distribution.

La communauté open-source qui développe les réseaux Gnutella, G2, ou le client eMule auraient fort à faire de s’inspirer de l’initiative de Morpheus.

Non seulement celle-ci prouve que le P2P sert à autre chose qu’au piratage, mais surtout elle constitue un moyen formidable de diffuser la culture libre dans les foyers. Morpheus est un logiciel grand public, très utilisé aux Etats-Unis, et le « push » ainsi exercé sur les œuvres Creative Commons devrait largement contribuer à soutenir la concurrence du monde des œuvres libres face à celles des œuvres piratées.

Télécharger Morpheus sur Ratiatum :

Morpheus 4.7

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés