Le site officiel de l'Hadopi ne sera pas lancé aujourd'hui, comme ça avait été espéré par la Haute Autorité. Il est toutefois prévu qu'il ouvre ses portes dans la semaine.

Nous avions prévenu que ça risquait d’être le cas, et c’est aujourd’hui confirmé. Alors qu’il devait être lancé ce lundi, le site Hadopi.fr connaît un retard. Selon une source proche du dossier, le site officiel de la Haute Autorité pour la Diffusion et la Protection des Oeuvres sur Internet (Hadopi) n’ouvrira pas dans la journée, et probablement pas demain non plus. Il devrait ouvrir dans la semaine, sans que la date soit encore fixée. Des détails restent encore à régler.

Vendredi, alors que les rumeurs d’une attaque DDOS précoce s’élevaient, la Haute Autorité n’avait pas confirmé un afflux massif de connexions simultanées. En revanche, elle nous avait dit constater un « intérêt manifeste » pour ses serveurs, laissant entendre que des attaques d’autres natures pouvaient être tentées. On pense bien sûr à des tentatives d’accéder au coeur du serveur.

L’Hadopi sait que son site sera l’objet de toutes les attentions, et ne veut pas risquer un piratage. Autant l’attaque DDOS est prévue, autant un « defacing » serait sans nul doute très mal vécu par la Haute Autorité.

Par ailleurs, selon nos informations, aucun e-mail ne partira avant que le modèle du courrier type envoyé par l’Hadopi aux abonnés ne soit communiqué par voie de presse. Des discussions ont lieu avec différents journaux de la presse traditionnelle, de manière à viser le grand public. Pour essayer de contrer le phising, la Haute Autorité souhaite faire savoir que les e-mails contiendront certaines informations précises qu’elle seule peut connaître. En l’absence de ces indications, l’abonné sera donc invité à ignorer le message.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés