Tout est anticipé avec eXeem, même ses spywares. Reprenant la mode des Kazaa Lite et autres Ares Lite, un développeur a déjà conçu un eXeem Lite, une version sans publicité intrusive du logiciel qui devrait sortir cette semaine.

Le webmaster de SuprNova.org a prévenu, eXeem sera « ad-supported », c’est-à-dire financé par la présence de publicités dont celles de Cydoor. L’annonce de Sloncek a beaucoup déplu à une communauté qui pensait que le client dérivé de BitTorrent serait open-source et libre de tout adware/spyware.

Comme pour prévenir, un développeur a donc déjà lancé eXeem Lite, alors même que les versions bêta du logiciel officiel ne comportent pour le moment aucune bannière ni aucun programme tiers. Il s’agirait semble-t-il de l’œuvre du créateur de BitStream, un client BitTorrent ayant la particularité d’intégrer un moteur de recherche de torrents.

Plus anecdotique qu’autre chose pour le moment, la présence de cette version « propre » d’eXeem soulève une question encore non débattue qui est celle de l’accès au réseau de Swarn Systems, l’éditeur du logiciel. Dans sa version bêta, l’accès est protégé par une clé unique distribuée individuellement à chaque testeur. Chaque peer sur le réseau vérifie alors que son interlocuteur a bien une clé valide avant de répondre à ses requêtes. Bien que le logiciel ait été largement distribué, pour l’instant personne semble-t-il n’est parvenu à craquer cette protection apportée à eXeem. On peut dès lors facilement imaginer que Swarn Systems exige des utilisateurs une inscription qui limite l’accès aux seuls possesseurs de la version officielle. Bien que la possibilité d’un accès payant ait été rejetée par Sloncek, un mécanisme de vérification de clés pourrait tout aussi bien être utilisé pour créer un réseau privilégié pour d’hypothétiques abonnés à une version payante.

Nous en saurons plus normalement cette semaine avec la sortie de la bêta publique d’eXeem.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés