Ce devait être un projet novateur, capable de mélanger des services aussi différents qu’une messagerie instantanée, un système de réseau social et des fonctionnalités comme le courrier électronique, la traduction automatique et la correction orthographique. Mais le succès n’a jamais été au rendez-vous, malgré un système d’invitation qui avait généré beaucoup de bruit autour du service (certains utilisateurs vendaient leurs invitations jusqu’à 70 dollars sur eBay).

Le manque d’enthousiasme des internautes pour cet outil a finalement conduit les promoteurs de Google Wave à stopper l’aventure. Dans un billet de blog publié il y a quelques heures, Google annonce que « malgré ces succès, et le soutien de nombreux fans loyaux, Wave n’a pas eu autant d’utilisateurs que nous l’aurions souhaité« .

« Nous n’avons pas l’intention de poursuivre le développement de Wave comme produit autonome, mais nous allons maintenir le site jusqu’à la fin de l’année et étendre la technologie dans d’autres projets Google » poursuit la firme. La disparition du projet est donc imminente.

Google Wave avait été annoncé lors de la conférence Google I/O du 28 mai 2009. Une première phase beta avait débuté en septembre, avec près de 100 000 utilisateurs. Mais il aura fallu attendre le 18 mai de cette année pour que le service soit ouvert à l’ensemble des internautes. Peut-être qu’une fenêtre de trois mois était un délai trop serré pour permettre à Wave de prendre son envol ?

Cet échec dans un domaine lié au réseautage social va-t-il affecter la détermination de Google de s’y imposer définitivement ? Hormis Orkut qui rencontre un certain succès au Brésil et en Inde, le géant de Mountain View n’a pas connu de vraies réussites dans ce domaine. Cependant, des rumeurs autour d’un futur projet, Google.Me, se font de plus en plus pressantes.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés