Avec la sortie de l'iPod Shuffle et du Mac mini, Apple met un terme à une stratégie marketing qui lui valait jusqu'à présent la réputation d'être le fournisseur informatique des cadres supérieurs...

Au cours de la fameuse interview qui vit Bill Gates parler de « communistes », le patron de Microsoft donnait également son point de vue sur son concurrent Apple. Non sans une certaine ironie, le grand patron de l’informatique mondiale reconnaissait les succès de la firme à la pomme : « Absolument. Ils ont eu du succès avec l’Apple II, ils ont du succès avec le Macintosh, et ils ont eu un succès avec l’iPod, donc c’est une société qui a eu trois succès, et c’est très impressionnant« .

Pour Bill Gates, Apple est une société qui déblaye le terrain dans lequel Microsoft peut s’engouffrer. Ce fut vrai pour les interfaces graphiques, c’est en train de se vérifier avec le multimédia grand public et particulièrement la musique en ligne. A cause d’une politique extrêmement protectionniste, en faisant de ses produits des produits haute gamme, Apple n’est jamais entré en confrontation directe avec un Microsoft davantage orienté vers les marchés de masse. Le marché se divisait naturellement entre l’informatique pour classes populaires d’un côté et informatique pour classes aisées de l’autre.

Puis l’iMac d’abord, et l’iPod surtout ensuite, sont venus troubler la donne tour à tour. Apple est aujourd’hui moins Versace qu’Adidas. Il ne s’agit plus de séduire les cadres supérieurs mais bien les jeunes qui voient dans la marque à la pomme une marque identitaire.

Et un jeune, c’est pauvre.

Maintenant que le marché des jeunes de classes aisées est conquis, Apple souhaite donc investir celui des étudiants défortunés et des ménages qui aimeraient s’équiper en multimédia sans sacrifice financier exagéré. Apple empiète directement sur le sacro-saint terrain de Microsoft, avec deux produits déjà anticipés par des fuites et révélés hier par la firme de Cupertino.

iPod shuffle : un iPod flash sous forme de clé USB

Le premier, l’iPod shuffle, est le fameux iPod flash que l’on attendait. Vendu « uniquement » 109 euros TTC, le nouveau lecteur MP3 d’Apple a une capacité de 512 Mo (ou 1Go pour le modèle supérieur), mesure 8,36 x 2,48 cm, pèse 22 grammes et dispose d’une autonomie en lecture de 12H. Il se baptise bien sûr « shuffle » en hommage à sa particularité principale qui est de jouer les morceaux dans un ordre aléatoire (une fonction très appréciée des possesseurs de l’iPod classique).

Le Mac Mini : un Macintosh à 499 euros !

Beaucoup n’y croyaient pas et pourtant c’était bien vrai. Apple a dévoilé avec le Mac mini un Macintosh vendu seulement 499 euros TTC. « Présenté dans un boîtier carré en aluminium anodisé de 16,51 cm de côté et 5,08 cm de hauteur seulement, Mac mini est équipé d’un processeur G4 cadencé à 1,25 ou à 1,42 GHz, d’un disque dur de 40 ou 80 Go, d’un lecteur optique CD-R/DVD-ROM à chargement frontal, d’une mémoire SDRAM DDR de 256 Mo et d’un processeur graphique ATI Radeon 9200 avec 32 Mo de mémoire SDRAM DDR dédiée. Tout cela, dans un silence quasi parfait.« . Il faudra cependant ajouter un écran, une souris et un clavier.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés