100.000 fichiers audio 'spoofés' contenant en fait un message anti-piraterie de l'animateur de Canal+ Ariel Wizman sont actuellement diffusés sur les réseaux P2P, en particulier sur eDonkey. Le gouvernement a salué ce projet "modeste et concret", à travers les mots du ministre de l'industrie, Patrick Devedjian. Mais face à l'hypocrisie latente de l'industrie musicale qui n'offre toujours pas d'alternative légale digne de ce nom, la réplique médiatique se prépare.

C’est via l’AFP que l’on apprenait hier la diffusion sur les réseaux P2P d’un morceau de musique interrompu par la voix de l’animateur Vivendi, Ariel Wizman :

L’animateur de télévision Ariel Wizman est le porte-voix d’une campagne de sensibilisation lancée mardi pour mettre en garde les internautes contre les risques du téléchargement illégal de musique. Un message lu par l’animateur va être envoyé aux « internautes pirates » par l’intermédiaire de fichiers émissaires adressés aux différents logiciels d’échange. Ce message sera inséré dans le fichier support du morceau de musique avec l’autorisation des artistes interprètes. L’internaute qui téléchargera ce fichier découvrira le message d’Ariel Wizman lorsqu’il voudra procéder à l’écoute. Résultat : l’internaute aura échoué à télécharger son morceau de musique, qui est interrompu par le message, et il sera mis en garde contre d’éventuelles poursuites judiciaires. « Vous venez de tenter de télécharger un fichier musical protégé. Ce faisant, vous faites courir des dangers (…) aux artistes et à l’industrie musicale », affirme le message. « Vous pouvez facilement être identifié et poursuivi devant la justice par les ayants droit ; vous risquez aussi d’attraper un virus informatique », met-il en garde. « Pour profiter de la musique en toute liberté, il existe des solutions de téléchargement légales et sans risques », affirme-t-il. Pendant cette campagne, qui durera deux mois, près de 100.000 fichiers émissaires vont être diffusés sur internet. Ce projet a pu être réalisé grâce à la collaboration entre les fournisseurs d’accès à internet, qui apportent leur espace serveur, et les ayants droit de la musique, qui fournissent les fichiers support.

Le morceau ainsi spoofé peut être téléchargé sur eDonkey ou sur Kazaa, Gnutella et Shareaza. Dès mardi, la réplique médiatique s’est mise en place sous l’impulsion de GenerationMP3.

PROPRETE INTELLECTUELLE :

« Notre but est simple« , expliquent-ils : « Utiliser les messages informatifs mis en œuvre dans le cadre de la lutte antipiraterie dans des œuvres musicales crée pour l’occasion« . Il s’agirait donc de créer une compilation pastiche, baptisée « propreté intellectuelle », laquelle sera diffusée gratuitement sur les réseaux P2P, sous licence libre Creative Commons.

Lorsque finalisée grâce à la participation d’internautes volontaires, la compilation sera remise aux Ministres de la culture et de la communication, de l’Industrie et à Ariel Wizman lui-même. « Le P2P est aussi un outil indispensable à la création artistique de demain. Nous sommes favorable à une rémunération des artistes, mais il est important de rappeler que le réseau est le premier outil d’accès à la ‘VRAI’ diversité culturelle et le terreau de la création et des entrepreneurs de demain« .

Plus d’informations :

http://www.generationmp3.com/…campagne-anti-piraterie

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés