Ceux qui ont possédé une Nintendo 64 ou une GameCube le savent bien. Nintendo a parfois eu quelques difficultés à attirer plein d’éditeurs tiers sur ses consoles de salon. Si les passionnés peuvent heureusement toujours compter sur les grands titres du constructeur, l’offre globale peut cependant apparaitre comme moins variée ou moins diversifiée par rapport à la concurrence.

°videmment, le succès de la Wii ou l’âge d’or de la Super Nintendo sont les parfaits contrepoints de cette idée. Si la Xbox 360 et la PlayStation 3 déroulent de nombreux jeux, la Wii n’est pas en reste avec le soutien de nombreux éditeurs tiers qui viennent profiter du tout récent marché du joue occasionnel mis en lumière par Nintendo.

Dans le marché des consoles portables, la situation est quelque peu différente. Si la concurrence est rude du côté des consoles de salon, Nintendo a un véritable boulevard du côté des portables. En effet, cela fait plusieurs années que Nintendo règne sans partage avec ses différentes GameBoy et DS. Une situation idéale que l’entreprise ne veut surtout pas perdre.

Avec l’arrivée de la Nintendo 3DS, introduisant pour la première fois un dispositif capable d’afficher des contenus 3D dans une console potable, la société fait un pari audacieux. Et si elle saura susciter l’intérêt et l’engouement des joueurs, sa tâche la plus difficile sera de convaincre un maximum d’éditeurs de venir sur la console.

Cependant, le dernier salon de l’E3 a permis à Nintendo de se rassurer. Selon GameIndustry, qui a eu l’occasion d’interroger le président de Nintendo Europe, plusieurs développeurs suivent de près la console. « L’un de nos principaux objectifs lors de notre E3 était de souligner qu’il est important pour Nintendo que nous ayant un haut niveau de confiance de la part de nos partenaires« .

Un pari en passe d’être atteint, puisque Laurent Fischer a affirmé que 70 jeux étaient actuellement dans les tuyaux, comprenant à la fois les licences de Nintendo mais également des titres de grands éditeurs comme Activision, Konami, Capcom ou encore Ubisoft.

« Pour la partie hardware qui a fait ses premiers pas en public il y a quelques jours, c’est vraiment formidable, et j’ai été ravi de voir un fort, vraiment très fort soutien de chacun. Vous pouvez le constater dans le line-up, nous avons de gros titres […]. Je ne pouvais pas voir un éditeur qui n’était pas motivé par la console, et nous sommes vraiment très heureux de voir ça« .

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés