Horreurs et damnations, les publicités ont envahi Ratiatum. Lorsqu'elles montrent une femme dessinée toute nue, les clics s'envolent mais les joues rougissent. C'est donc pour préserver votre teint naturel que nous avons sagement remplacé la publicité par une annonce bien plus traditionnelle. Mais au fait, pourquoi autant de publicités sur Ratiatum ?

Choqués. Certains de nos lecteurs (et disons le, quelques lectrices) nous ont fait part de leur émotion à la vue d’une publicité quelque peu osée et tentatrice, en décalage complet avec le ton sérieux et grave de Ratiatum. Malgré les taux de clics records que deux courbes finement dessinées peuvent engendrer, nous avons immédiatement demandé à notre régisseur de mettre fin à cette campagne sur nos écrans, et c’est donc une publicité bien plus soft et consensuelle qui la remplace aujourd’hui.

Sur Ratiatum, la publicité n’est pas une obligation. C’est un choix. Nous aurions pu choisir de maintenir le site à un niveau purement communautaire, sur lequel les internautes bénévoles s’entraident et où personne ne profite d’un éventuel gain financier. Nous aurions pu tout à fait à l’opposée choisir de faire de Ratiatum un site élitiste, au contenu payant, sans publicité, réservé aux membres qui ont la possibilité de sortir leur carte bancaire. Mais nous croyions fermement que l’accès aux idées et aux informations doit être libre, et nous avons tout autant pensé que si Ratiatum pouvait un jour permettre de donner du travail à certains qui n’en ont pas, il fallait nous offrir cette chance. Comme de nombreux confrères, nous nous reposons donc sur la publicité et nous essayons de développer nos revenus afin de permettre le plus rapidement possible d’embaucher les premiers spécialistes qui donneront vie à nos projets, tous motivés par la richesse culturelle et sociale du P2P. Si nous avions la recette miracle qui permet de se passer de contenu payant mais également de publicité, tout en permettant de retirer quelqu’un des files d’attente de l’ANPE, nous l’adopterions sans hésiter. Ca n’est pas le cas. Ratiatum a besoin de ces publicités pour continuer à vivre et à se développer.

Nous comprenons leur désagrément, nous faisons notre possible pour les réduire au minimum, mais les publicités sur Ratiatum sont la seule réponse possible à nos deux ambitions de liberté d’accès au contenu, et de création d’emploi.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés