Si l'App Store dispose de plusieurs dizaines de milliers d'applications, les concurrents ne veulent surtout pas être en reste. Microsoft, qui doit sortir son Windows Phone 7 à la fin de l'année, tente de convaincre financièrement des développeurs pour qu'ils portent des applications iPhone sur la dernière mouture de Windows Mobile.

C’est une incompatibilité qui pourrait coûter cher à Microsoft. Alors que la sortie de Windows Phone 7 est toujours maintenue pour la fin 2010, nos confrères d’Electron Libre nous apprennent que la firme de Redmond est confrontée à un problème qui pourrait potentiellement affecter le succès du prochain système d’exploitation mobile de Microsoft.

En effet, la dernière mouture de Windows Mobile est incompatible avec les applications fonctionnant avec des versions plus anciennes. Dès lors, Microsoft ne peut pas puiser dans le catalogue déjà existant, et doit procéder à une réécriture complète d’un maximum de logiciels. Or, maintenant que les applications sont au coeur des préoccupations de nombreux mobinautes, la firme de Redmond s’inquiéterait de ne pas être fin prêt pour la fin de l’année.

D’où l’idée de se servir de sa puissance financière pour arriver à ses fins. Cité par Electron Libre, Pocketgamer indique que Microsoft proposerait une certaine somme d’argent pour adapter des applications, principalement des jeux, sur Windows Phone 7. Une solution qui s’apparente à une décision dans l’urgence, à quelques mois de l’arrivée de la dernière mouture de l’O.S.

Mais si l’offre peut être intéressante, encore faut-il savoir quel peut-être le coût d’un tel portage. Et il semblerait, aux dires de Pocketgamer, que si « la somme d’argent est substantielle, elle ne suffit pas pour justifier un tel effort« . À l’heure actuelle, l’App Store est l’une des plates-formes les plus appréciées pour y présenter son application. Pour en concevoir une, celle-ci doit d’ailleurs être écrite avec de l’Objective-C ou du C++, avec une touche d’OpenGL ES pour les graphiques.

En revanche, l’écosystème de Windows Phone est composé de C Sharp et de l’outil de développement XNA. S’il est toujours possible d’adapter une application dans de nombreux et différents langages, la tache peut se révéler relativement longue, en fonction de la complexité du programme. Sauf si Microsoft se décide à faire monter les enchères, il n’est pas certain que la proposition persuade de nombreux développeurs.

Rappelons que dernièrement, Apple exige que les développeurs souhaitant concevoir des applications pour l’App Store doivent impérativement les écrire dès le départ en Objective-C, en C, en C++ ou en JavaScript.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés