Rancunier, Steve Jobs ? C’est le cas sans aucun doute, mais la décision est aussi logique. Le blog Gizmodo a annoncé qu’il ne pourrait pas couvrir la conférence d’ouverture du Worldwide Developpers Conference (WWDC) qui s’ouvre ce lundi, parce qu’Apple n’a pas répondu à leur demande d’accréditation. C’est à l’occasion de ce keynote que Steve Jobs devrait dévoiler l’iPhone de quatrième génération. Or c’est Gawker, la société éditrice de Gizmodo, qui avait acheté un prototype de l’iPhone 4G à un tiers qui l’avait soit volé, soit retrouvé après qu’un ingénieur de la firme de Cupertino l’a perdu (l’enquête sur ce point est en cours, et ne permettra probablement pas d’avoir une réponse certaine). L’éditeur aurait alors tenté de négocier la préservation du secret contre d’autres informations exclusives données à Gizmodo par Apple. Ce que Steve Jobs a qualifié de tentative d’extorsion.

On sait le patron d’Apple très remonté contre Gizmodo, puisqu’il a expliqué avoir maintenu ses poursuites judiciaires contre le blog contre l’avis de ses conseillers, pour préserver « les valeurs qui sont au coeur d’Apple« . C’est-à-dire le culte du secret, et le respect des droits. Le manque d’éthique du blogueur a sans doute contribué aussi à ce que Steve Jobs critique la « nation de blogueurs » qu’il espère ne jamais connaître.

En pratique, le bannissement de Gizmodo ne changera pas grand chose. Le site couvrira tout de même l’évènement ce soir, en s’appuyant sur les compte rendus en live de ses confrères. Il a également appelé des développeurs présents au keynote à lui envoyer photos, vidéos, et autres textes inédits.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés