Et si écouter de la musique dans son coin, les deux écouteurs sur les oreilles, permettait de rencontrer l'homme ou la femme de sa vie ?

Sylvie Krstulovic, dont elle dit elle-même qu’elle est « une femme passionnée par les stratégies marketing dans le secteur des contenus digitaux », attire notre attention sur tunA, un service qui pourrait bien se généraliser à l’avenir avec la démocratisation du wifi au sein des baladeurs MP3, et rendre les trajets en bus ou en métro bien plus agréables.

« tunA connecte les personnes dans un périmètre local à travers un réseau sans fil spécifique. Vous pouvez alors, au même moment, écouter ce que les autres écoutent et vivre une expérience musicale ensemble« , explique Sylvie Krstulovic sur son blog. Dit de façon plus romantique, « vous pouvez enfin partager vos émotions avec la fille d’à côté, voire, partager avec celle que vous ne connaissez pas encore (mais qui a un charmant sourire)« .

Le service tunA a été imaginé par Media Lab Europe, le partenaire européen du très prestigieux MIT (Massachusetts Institute of Technology), qui s’intéresse de très près aux effets des technologies sur les relations humaines. « Avec le projet tunA nous explorons une manière d’utiliser la musique de façon à mettre les gens en relation à une échelle locale, à travers la création de réseaux sans-fil dynamiques et ad-hoc« , explique l’équipe de développement. Plutôt que d’écouter ses propres playlists en boucle, tunA permet de se connecter sur le baladeur d’un quidam et d’écouter ce qu’il/elle écoute, comme s’il s’agissait d’une radio. Libre à chacun de pousser plus loin le rapprochement, si affinités.

Pour le moment, tunA ne fonctionne que sur les PDA iPaqs équipés d’une connexion 802.11b, mais l’on imagine sans mal que l’idée pourra être transposée sur les nouvelles générations de baladeurs MP3 wifi, voire sur les prochains smartphones à la mode.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés