Le très populaire réseau japonais Winny a été la cible de plusieurs actions judiciaires de la part de l'industrie culturelle. On apprend aujourd'hui qu'un utilisateur a été condamné et risque un an d'emprisonnement.

Yoshihiro Inoue a été déclaré coupable mardi d’avoir mis à disposition des films sur Winny, un logiciel dérivé du réseau Freenet. A 42 ans, le pirate nippon a écopé d’une peine d’un an d’emprisonnement, suspendue à une mise à l’épreuve de trois années.

Combien de centaines de films Inoue mettait-il à disposition des internautes japonais, pour mériter cette peine ?

Deux.

Pas deux cent.

Mais bien deux films étrangers, soit une peine de six mois d’emprisonnement par film.

Isamu Kaneko, le créateur de Winny, doit également affronter les tribunaux nippons dans les prochains jours. On lui reproche en effet d’avoir créé un logiciel « facilitant le piratage », ce pour quoi il plaide non coupable.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés