"Prenez Trillian, Skype, Grouper, des réseaux de partage de fichiers et de photos, GoToMyPC, des clients FTP, mettez le tout ensemble et vous effleurez à peine la surface de Qnext". Les promesses du logiciel canadien sont certes très marketing, mais elles reflètent l'état d'esprit de Qnext, un outil multifonctions entièrement basé sur les réseaux P2P.

En apparence, Qnext est un logiciel de messagerie instantanée comme il en existe bien d’autres. A l’instar des Trillian et autres GAIM, il saura servir d’interface entre Yahoo Messenger, AIM, MSN et ICQ. Mais Qnext promet bien plus. Comme l’ensemble des outils qu’il intègre, sa propre messagerie est entièrement décentralisée et cryptée par une clé de 192 bits.

S’inspirant des réseaux sociaux tels que Grouper, Qnext permet également de partager des données en toute sécurité (c’est en tout cas l’affirmation faite par les concepteurs). Il suffit de se constituer un groupe d’amis, et de leur ouvrir les portes des dossiers dont l’on souhaite autoriser l’accès à distance, en lecture voire même en écriture. Le résultat nous ramène ainsi quelque peu aux premières heures du partage de fichiers organisé dans des LAN Party improvisées. Mais il s’agit bien d’une forme croissante de P2P intimiste, qui se développe en réaction aux vagues répressives lancées par l’industrie du divertissement.

En outre, Qnext gère la VoIP (téléphonie par Internet), la vidéoconférence, et même le jeu en ligne, avec un jeu d’échec apparu sur le réseau. Le but de Qnext est ainsi d’agir comme une plateforme P2P auxquels viennent se greffer les différentes applications. Il est déjà prévu de permettre le streaming de fichiers MP3 et même d’autoriser le lancement de logiciels à distance, sécurisé par une authentification 512 bits.

Gratuit, le logiciel devrait bénéficier d’une version payante aux services étendus. « Il incluera des services dans les domaines de la musique et de la vidéo, du jeu, des outils d’aide à la productivité pour le travail, des services de navigation et de streaming, de la VoIP et de la conférence vidéo« , indique Brad Friesen de Qnext, à nos confrères de p2pnet.net.

Enfin notons que Qnext est développé entièrement en java et saura faire mentir tous les détracteurs de la plateforme puisqu’il se révèle à la fois rapide et très agréable à l’oeil. Cette spécificité technique lui permet surtout d’être disponible dès à présent à la fois sous Windows et sous Linux.

Site officiel :

Qnext.com

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés