Nous nous sommes prêtés aujourd'hui à une petit jeu en nous rendant dans un Sony Store et en nous faisant passer pour un potentiel acheteur du NW-HD1, le concurrent japonais de l'iPod. Le résultat parle de lui-même.

Reprenant l’idée des franchises d’Apple, Sony a lancé une chaîne de magasins entièrement dédiés à ses produits. L’un de ces Sony Store se trouve en plein coeur d’Ottawa, la capitale canadienne, où je (laissons tomber le « nous » pour cette histoire) me trouve.

C’est donc en client innocent que je pénètre dans ce temple high-tech où télévisions haute-définition trônent à côté des Sony Vaio derniers cris et autres ensembles home-cinéma parfaitement disposés autour des fauteuils en cuir noir du magasin. Costume sombre, cravate ajustée et rasage de près sont de rigueur pour les vendeurs. Après une courte visite des lieux, c’est vers eux que je décide de m’approcher enfin, ou plus exactement vers la vitrine centrale qui les entoure, où sont entreposés les quelques baladeurs MP3 de la firme.

Je feins d’être intéressé par le plus onéreux d’entre eux, le NW-HD1 équipé d’un disque dur de 20 Go. Immédiatement, le vendeur compare son baladeur à l’iPod, en sortant l’argument clé sans doute suggéré par la direction : son autonomie. 30H pour le NW-HD1 contre 12H pour l’iPod, il n’y a pas photo (l’iPod photo, lui, a une autonomie de 15H).

Mais c’est vers le contenu que je questionne mon homme costumé. Je lui indique que je possédais un iPod et que j’ai acheté des morceaux sur iTunes. « Pourrais-je les mettre sur ce lecteur ? » – « Si c’est des MP3 oui bien sûr« , me répond-il. Je prends un air hésitant et lui dis qu’il me semble que non, que c’est un format d’Apple. « Ah, si c’est un format d’Apple, alors il est possible que non vous ne pourrez pas les écouter« , confie le vendeur de chez Sony.

« Mais je peux transférer les chansons que je télécharge sur Internet ? » – « Oui oui bien sûr, et celles que ce vous encodez à partir de vos CD« .

Mais pas celles d’iTunes ?

Puis mon vendeur de répondre, avec manifestement la plus grande sincérité du monde :

« Maintenant que j’y pense, il y a un logiciel fourni avec le lecteur, si vous faites un drag&drop de vos morceaux iTunes dessus je ne vois pas pourquoi ça les convertirait pas, c’est de la musique que vous avez acheté. C’est pas comme si vous l’aviez….« 

– « piratée ?« 

– « Oui voilà, c’est pas comme si vous l’aviez piratée

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés